Panier Mon panier
0
Panier

Citadelles

Octobre 2003: Citadelles coup de cœur des Jeux de NIM | L'avis de NIM | La règle du jeu | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Construisez les quartiers d'une ville prestigieuse, en incarnant les rôles d'assassin, voleur, magicien, roi, prêtre, marchand, architecte et condottiere.

Un jeu de Bruno Faidutti,
illustré par Julien Delval,
édité par Millennium (2000)

Nederlandse Spellenprijs (PAYS-BAS)
Jeu de l'année (2001)
Spiel des Jahres (ALLEMAGNE)
Finaliste (2000)
Prix:25.00 EUR
Disponibilité:En stock
Ajouter au panier
Cote cœur de NIM:
Cote cœur joueurs: (27 avis)
Joueurs:2 - 7
Âge:à partir de 10 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de rôle et de combinaison
Thèmes:Fantastique
Moyen-age
Urbanisme / Construction
 
Complexité:   complexe
Réflexion:    
Stratégie:    
Interactivité:   très interactif
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème:    
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:    
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société pour 2 joueurs
Top Jeux de société les plus beaux
Jeu à glisser en poche/sac/valise

Octobre 2003: Citadelles coup de cœur des Jeux de NIM

Citadelles est un jeu de Bruno Faidutti. La seconde édition vient de sortir pour notre plus grand bonheur et, à la manière des éditions vidéo, avec de nombreux bonus!

Dans Citadelles, chaque joueur développe une cité pour la rendre la plus riche et la plus prestigieuse. A chaque tour de jeu, chaque joueur choisit le personnage qu'il veut incarner. Les personnages peuvent collecter de l'or, bâtir des quartiers, et exercer des pouvoirs particuliers tel que voler de l'or, assassiner, subtiliser ou détruire des quartiers adverses... C'est un jeu de "double-guessing", où chaque joueur doit à la fois prendre le personnage le plus bénéfique, et éviter d'être victime d'un personnage adverse. Après quelques tours de jeu, on se plonge dans l'ambiance et dans l'intrigue.

Au rayon des bonus, on trouve dix nouvelles cartes de personnages qui permettent de renouveler le jeu, ainsi que quatre nouveaux quartiers de prestige, aux propriétés bénéfiques pour le joueur qui le détient.

Auteur prolixe, Bruno Faidutti crée les jeux comme il les affectionne: simplicité, ambiance, interactivité, rebondissements, entorses aux règles (le roi de la carte événement!), et un soupçon de chance qui donne à chaque joueur la possibilité de gagner.

L'avis de NIM

Mon avis est simple et sans détour: Citadelles est mon jeu de cartes préféré. Je reste béat devant l'équilibre parfait des personnages, dont aucun ne possède de superpouvoir suffisant pour garantir la victoire. Chaque personnage est utile selon l'opportunité du moment. Mais comme chacun en est conscient, il y a ce permanent "double-guessing", ou l'on choisit un personnage à la fois utile et à la fois pas trop prévisible pour éviter de se faire assassiner ou voler. C'est tantôt le plus discret, tantôt le plus cruel, tantôt le plus culotté qui l'emporte. Les parties ne se ressemblent pas et c'est ce qui fait la richesse de Citadelles: UN MUST ABSOLU.

Les raisons d'aimer

  • Le mécanisme est diablement original, le choix d'un nouveau personnage a chaque tour apporte une grande diversité au jeu.
  • Il faut y jouer quelques parties pour percevoir les avantages et inconvénients de chaque personnage. Les personnages qui s'enrichissent (marchand, roi, prêtre, condottiere) sont la cible des assassins et voleurs. L'assassin est très puissant mais ne rapporte ni pièce d'or ni quartier. Le voleur ne gagne que s'il choisit le personnage d'un voleur riche. Les magiciens et architectes sont prisés par les joueurs en manque de cartes, ils sont rapidement repérés. Le privilège du roi de choisir le personnage en premier à un revers: les deuxième et troisième joueurs ont une très bonne idée de son choix de personnage et il est donc facile à cibler. Et l'étude peut continuer longuement... Les choix sont subtils, il y a un délicieux côté intuition, pari, bluff et tactique à chaque tour.
  • Citadelles est un jeu très tactique, à jouer en pur divertissement. Pas de stratégie, planification, et peu de mémorisation nécessaire.
  • La qualité du matériel est correcte. Toutefois les cartes personnages, très manipulées, souffrent rapidement. Il est conseillé de les renforcer pour assurer une durée de vie correcte au jeu.
  • Les illustrations sont superbes et collent bien à l'esprit du jeu.
  • Citadelles fait déjà partie des classiques de la communauté ludique, souvent bien classé dans le classement des joueurs.

On pourra reprocher

  • Deviner le choix des adversaires apparaît aux yeux de certains comme une opération aléatoire. Ceux-là verront donc Citadelles comme un jeu de hasard.

La règle du jeu

Matériel

  • 71 cartes de quartiers
  • 7 cartes d’aide de jeu
  • 8 cartes personnages
  • 1 carte couronne
  • 30 pièces d’or

Pour commencer la partie

Mélanger les cartes quartiers, en distribuer quatre à chaque joueur.

Distribuer deux pièces d’or à chaque joueur.

Un joueur choisi au hasard prend la couronne du roi.

Le tour de jeu

Le joueur roi mélange les cartes personnages. A quatre joueurs il dépose 2 cartes face visible. A cinq joueurs il dépose 1 carte face visible. Si la carte roi apparaît, on remélange le tas et on tire une autre carte. Il dépose ensuite une carte face cachée.

Parmi les personnages restant, le joueur roi en choisit secrètement un et passe le reste des cartes au joueur suivant. Chaque joueur choisit un personnage et passe le reste des cartes au joueur suivant. Le dernier joueur choisit une des deux dernières cartes et écarte l’autre face cachée.

Ensuite le roi appelle chaque personnage. Lorsque son personnage est appelé, le joueur le révèle. Il peut alors prendre soit deux pièces d'or, soit tirer deux quartiers, en choisir un et jeter l'autre. Il peut ensuite appliquer le pouvoir de son personnage, et construire un quartier dans sa cité, en payant sa valeur en pièces d'or. On ne peut pas construire deux quartiers identiques dans la cité.

Dans l'ordre d'appel, les personnages sont:

  • L'assassin: il choisit un personnage à assassiner. Le personnage assassiné ne sera pas appelé, le joueur qui l'a choisi ne pourra donc pas jouer ce tour.
  • Le voleur: il choisit un personnage à voler (à l'exception de l'assassin et du personnage assassiné). Lorsque son personnage sera appelé, le joueur volé devra donner toutes ses pièces d'or au voleur.
  • Le magicien: il peut soit remplacer des quartiers de sa main avec la pioche, soit échanger toute sa main avec celle d'un joueur de son choix.
  • Le roi: il gagne une pièce d'or par quartier de prestige construit. Il prend la couronne du roi qui lui donnera le privilège de choisir son personnage en premier au prochain tour.
  • Le prêtre: il gagne une pièce d'or par quartier religieux. Il ne peut pas être attaqué par le condottiere.
  • Le marchand: il gagne une pièce d'or, plus une pièce d'or par quartier marchand.
  • L'architecte: il pioche deux quartiers supplémentaires, et peut construire jusqu'à trois quartiers sur le tour.
  • Le condottiere: il gagne une pièce d'or par quartier militaire. Il peut également détruire un quartier dans une cité adverse ou dans sa propre cité en payant une pièce d'or de moins que la valeur du quartier. Il ne peut détruire un quartier du prêtre, ni un quartier dans une cité qui en contient au moins huit.

Le roi, le prêtre, le marchand et le condottiere peuvent choisir de collecter l'impôt de leurs quartiers avant ou après construction, selon qu'ils désirent financer la nouvelle construction, ou en tirer les bénéfices.

Fin de la partie

La partie s'arrête à la fin d'un tour, quand au moins un joueur possède une cité d'au moins huit quartiers.

On additionne la valeur des quartiers dans chaque cité.

Les joueurs qui ont une cité de huit quartiers gagnent un bonus de 4 points pour le premier et 2 points pour les suivants.

Les joueurs qui ont au moins un quartier de chaque type gagnent aussi un bonus de 3 points.

Celui qui a le plus de points gagne la partie.

VARIANTE: Variante pour 2 joueurs

La règle du jeu est différente pour 2 joueurs. Chaque joueur prendra deux personnages lors de chaque tour, selon la méthode suivante:

  • Le joueur A, qui a la couronne, mélange les 8 personnages et en écarte un au hasard, face cachée, au centre de la table. Il choisit ensuite son premier personnage, et passe les 6 cartes restantes au joueur B.
  • Le joueur B choisit son premier personnage, en écarte un autre, face cachée, au centre de la table, puis passe les 4 cartes restantes au joueur A.
  • Le joueur A choisit son second personnage, en écarte un autre, face cachée, au centre de la table, puis passe les 2 cartes restantes au joueur B.
  • Le joueur B choisit son second personnage et écarte le dernier, face cachée, au centre de la table.

Ensuite, le joueur A appelle les personnages comme dans la règle du jeu normale.

VARIANTE: Variante pour 3 joueurs

La règle du jeu est aussi différente pour 3 joueurs. Chaque joueur prendra deux personnages lors de chaque tour, selon la méthode suivante:

  • Le joueur A, qui a la couronne, mélange les 8 personnages et en écarte un au hasard, face cachée, au centre de la table. Il choisit ensuite son premier personnage, et passe les 6 cartes restantes au joueur B.
  • Le joueur B choisit son premier personnage, puis passe les 5 cartes restantes au joueur C.
  • Le joueur C choisit son premier personnage, puis passe les 4 cartes restantes au joueur A.
  • Le joueur A choisit son second personnage, puis passe les 3 cartes restantes au joueur B.
  • Le joueur B choisit son second personnage, puis passe les 2 cartes restantes au joueur C.
  • Le joueur C choisit son second personnage et écarte le dernier, face cachée, au centre de la table.

Ensuite, le joueur A appelle les personnages comme dans la règle du jeu normale.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

flyingmat

posté le 19/09/2015

Au voleur, à l'assassin !

Comment un jeu si simple et fluide peut-il engendrer des sentiments si contrastés? Curieusement, nous avions au départ acheté ce jeu pour son côté "jouable à 2" plus que "à beaucoup". Je le dis tout de go, à 2, et contrairement à l'avis de notre très cher hôte et conseil (il est au courant ^^), je trouve le jeu insipide, inodore, incolore,... Trop de hasard dans le rejet des cartes, aucune surprise ni renouvèlement une fois que le mécanisme est connu,... une grosse déception.

Puis est venu s'intégrer un 3e joueur en la personne de notre (plus si) petit bout de ... 6 ans (oui six)! Qui a accroché tout de suite,... et nous aussi! Le jeu à 3 prend une toute autre dimension et depuis, la boîte nous suit partout! Ayant acheté la 3e version, quelques cartes supplémentaires sont dispos pour pouvoir varier les plaisirs. Notre petit conseil pour éviter certaines couples trop puissants (puisque à 2 et 3, on joue deux cartes par tour) et bloquant le jeu (choisir le roi, puis prendre l'assassin au prochain tour pour assassiner le roi...), remplacez très vite le roi par l'empereur! Pour le reste nous avons testé avec un égal bonheur la sorcière, le bailli et le diplomate (mais pas tous en même temps!) Pour être tout à fait complet, nous avons également jouer une fois dans la version "classique" (càd 4 joueurs), avec des novices donc difficile de se faire une opinion tranchée. Mais la 3 joueurs semble réellement donner une dimension supplémentaire au jeu grâce à la combinaison de 2 cartes, sans que le rejet de cartes au hasard ne vienne affaiblir le coté statégique du jeu.

Petit bémol: les cartes personnage tournent en permanence et donc s'abiment très (trop?) vite. Par comparaison, un jeu de cartes comme innovation (btw, courez acheter ce jeu!) est toujours dans un état impeccable après des centaines (oui on y est accro) de parties !

Nombre de parties: énormément de parties jouées (plus de 20)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

1konu

posté le 31/05/2015

jesaisquetusaisquejesais...ou pas ?

C est un jeu de développement aux règles simples. J'y ai joué de deux à six joueurs, tout m a plus. Il y a une grande interaction entre joueur. Difficile de choisir le bon rôle pour rester "peinard"... Les illustration quand à elles sont magnifiques ! Bref, un excellent rapport qualité prix !

Nombre de parties: énormément de parties jouées (plus de 20)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

jejouejeuxpartage

posté le 16/02/2015

indémodable

un jeu auquel on jouera encore dans 50 ans!

avec les loups garous de thiercelieux il s'agit du meilleur jeu pour 6 joueurs et plus !

indispensable !

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

mtruchon

posté le 15/08/2014

Un excellent jeu peu coûteux

Citadelles est un jeu venant dans une toute petite boîte offrant autant de stratégie qu'un jeu venant dans une grosse boîte.

Le matériel est tout simple : vous n'aurez que des cartes. Néanmoins, les parties se renouvellent chaque fois et les stratégies sont infinies. La chance est également moindre.

Citadelle est un excellent jeu à se procurer et... à prix modique quand on sait toutes les possibilités qu'il présente. Il est possible d'alterner les personnages comme on le désire afin de créer de nouvelles situations.

Et sans oublier les MERVEILLEUX graphismes !

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

madvic

posté le 15/02/2014

Un très bon jeu

C'est un jeu auquel on jouais souvent et nous nous sommes appercus qu'au fil du temps nous ne jouions qu'a ce jeu. Il est parfait à partir de 4 joueurs. Les tours sont assez rapide et on ne voit pas le temps passer. On construit, on reflechit, on acquiert, on se vole, c'est un jeu complet et simple.

Nombre de parties: énormément de parties jouées (plus de 20)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

PisKoP

posté le 22/05/2013

Le jeu ultime, mon jeu de référence!

Je ne peux que vous conseiller ce jeu, c'est un pur plaisir et surtout a 4-5 joueurs.

A acheter les yeux fermés! Foncez

Nombre de parties: énormément de parties jouées (plus de 20)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

goupil

posté le 31/01/2013

Un incontournable!

Un super jeu de rôles à caractères cachés très intéractif et stratégique. La selection du personnage au début de chaque tour est un vrai dilemme: Je choisis un rôle raisonnable pour ne pas attirer l'attention sur moi? Ou un rôle plus stratégique en prenant le risque de me faire voler... ou pire!

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Tipou

posté le 28/01/2013

Très bon jeu

Jeu qui allie facilité d'apprentissage et profondeur. Les pouvoirs des personnages de la première édition sont bien pensés tout comme ceux des cartes merveilles.

Selon moi il se joue bien de 2 à 5 joueurs. Au delà on passe trop de temps à attendre.

Le jeu s'est bien renouvelé avec les deux extensions incluses dans la nouvelle édition. Les personnages alternatifs modifient les stratégies, et les merveilles supplémentaires permettent de changer le deck de quartier à chaque partie.

Deux petits bémols toutefois dans les personnages alternatifs. - Le bailli enlève la peur du voleur et permet donc de stocker un grand nombre de pièces. Pour moi ça rend le jeu bien moins intéressant. - Le diplomate rend le jeu trop chaotique et dissuade fortement de poser les cartes qu'on veut. Pour moi, ça rend le jeu trop frustrant.

Petit conseil enfin, à trois joueurs, il ne faut pas utiliser la sorcière, elle est trop puissante car elle fait mouche à chaque fois !

Finalement, grâce aux extensions, le jeu a énormément gagné en rejouabilité.

En somme : que du bonheur, à acheter sans hésiter.

Nombre de parties: énormément de parties jouées (plus de 20)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

darkgregius

posté le 02/07/2012

Un grand jeu

Un classique indispensable!Simple d'accés mais trés tactique, il fait appel à la réflexion,à l'anticipation,voir au bluff des joueurs.Les cartes sont jolies et élégantes,de même que la boite accentuant le côté classe et adulte du jeu.Une réussite à tout point de vue.

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Li-An

posté le 02/04/2012

Mort au roi

Un jeu que j'aime beaucoup et je regrette de ne pas y avoir plus joué. Le côté bluff est très bien utilisé et introduit à chaque tour un suspens très agréable.

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

suncomesup

posté le 07/03/2012

Un classique

Facile à apprendre (et à emmener), mais aussi belle interactivité, possibilités tactiques, bluff, ...

Plus intéressant s'il y a au moins 3 joueurs.

Nombre de parties: énormément de parties jouées (plus de 20)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

ruddel

posté le 07/03/2012

Merci, majesté!

Indispensable, indéniablement.

A la lecture des règles, j'ai été très étonné de la simplicité de celles-ci, par contre le jeu révèle une profondeur tactique, une interactivité fourbe, du bluff, une bonne ambiance et une rejouabilité incroyable. C'est LE jeu à emmener partout où on va et qui plaira quasiment à chaque fois.

A avoir absolument dans sa ludothèque!

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Mcguib

posté le 15/02/2015

Cote cœur:

tankleader

posté le 21/04/2014

Cote cœur:

Klemtoon

posté le 06/04/2014

Cote cœur:

Armagetron-

posté le 08/02/2014

Cote cœur:

ethnies59

posté le 26/10/2013

Cote cœur:

sandro_danzo

posté le 24/08/2013

Cote cœur:

Laurent172

posté le 05/05/2013

Cote cœur:

muemjoapno

posté le 16/01/2013

Cote cœur:

mikelorie27

posté le 11/12/2012

Cote cœur:

Beru

posté le 02/12/2012

Cote cœur:

ScoobyGang

posté le 24/05/2012

Cote cœur:

philiper

posté le 04/04/2012

Cote cœur:

Yuki

posté le 05/03/2012

Cote cœur:

wouliouch

posté le 03/03/2012

Cote cœur:

sambrerouge

posté le 25/02/2012

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 40 photos de reportage de "Citadelles". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

Auré (non connecté)

posté le 14/07/2009 21:44:24

je suis désolé de vous dire que vos explication sont extrêmement dur a comprendre je ne sais pas comment joué du tout je me perd pcq il n'y a rien de claire p-t pourriez-vous faire un exemple vidéo ou je sais pas quoi

Nicolas Maréchal

posté le 14/07/2009 22:28:59

Bonjour,
Ne soyez pas désolé. Ma règle en un coup d'oeil a pour objectif de se faire une idée du jeu quand on ne connait pas, ou de se remémorer la règle rapidement quand on connaît. Ce n'est pas un didacticiel. Lisez la règle originale ou les innombrables descriptions de Citadelles sur un autre site pour vous faire une idée plus précise du jeu. Ou posez une question. Si vous êtes client à la boutique Jeux de NIM ou joueur des soirées Jeux de NIM, on pourra clarifier tout ça de visu.
Cordialement,
nim

clara (non connecté)

posté le 19/07/2009 19:57:01

dans la notice il manque quelques détails... du moins je me pose quelques questions après lecture de la notice... lorsque les joueurs font le choix d'un personnage est-ce : en choisissant face caché donc au hasard ou en regardant les cartes ?
cordialement
clara

Nicolas Maréchal

posté le 19/07/2009 22:16:39

Bonjour,
On choisit le personnage, donc on regarde les cartes. Mais on le choisit secrètement, c'est-à-dire que l'on ne révèle pas son choix aux autres joueurs.
Cordialement,
nim

clara (non connecté)

posté le 19/07/2009 22:30:12

merci... jesseyerai comme ça la prochaine fois !!!! je m'étais plantée... nous avions joué à deux en tirant au sort les personnages...
cordialement
clara

Nicolas Maréchal

posté le 20/07/2009 08:11:35

La variante à deux est excellente. Dans la description que vous lisez sur cette page, remarquez la différence importante: le joueur A écarte un tout premier personnage en le tirant au hasard, puis *choisit* son personnage. Pour les trois échanges qui suivent, le joueur *choisit* son personnage, puis *choisit* le personnage qu'il écarte.
La nuance est très importante.
Bon amusement,
nim

antgus (non connecté)

posté le 28/11/2009 11:36:04

lorsque l'on utilise le pouvoir du magicien pour échanger ses cartes avec celles de la pioche . Est ce qu'on peut rééchanger les cartes qu'on vient de piocher ou bien cet effet n'est valable qu'avec les cartes qu'on avait dans la main au début de son tour?

Nicolas Maréchal

posté le 28/11/2009 13:20:23

On n'échange que les cartes de la main. On ne ré-échange pas.
Bon amusement,
nim

pitchou06 (non connecté)

posté le 27/12/2009 18:55:04

dans la variante a deux si je choisi a chaque fois le roi des le debut je suis en quelque sorte sur de construire que des quartiers nobles sans etre embeter!?

Nicolas Maréchal

posté le 27/12/2009 20:48:47

Bonjour,
Presque... parce que l'assassin, le voleur et le magicien passent avant vous et peuvent bien vous ennuyer.
Bon amusement,
nim

pitchou06 (non connecté)

posté le 29/12/2009 15:21:12

(jeu a deux)
ben oui c vrai merci de votre reponse.mais je me pose une autre question.(je vient de l'avoir je suis en mode entrainement ^^)
Combien peut on construire de quartier par tour?

Nicolas Maréchal

posté le 29/12/2009 17:33:13

Un quartier par tour (excepté pour l'architecte qui peut en construire trois)
nim

pitchou06 (non connecté)

posté le 29/12/2009 18:01:52

ok merci.
lorsque on a la carte manufacture et qu'on paye 2 pieces pour avoir trois cartes est ce que l'on doit en reposer une sous la pioche et en garder deux ou est ce que les trois cartes sont acquises?et est ce que tout cela est independant du fait de choisir deux pieces au debut de son tour.
merci

Nicolas Maréchal

posté le 30/12/2009 20:57:42

Bonjour,
On garde les 3 cartes. Le pouvoir est indépendant du tour de jeu normal. (et je n'ai pas le jeu sous la main, mais il me semble que le prix est de 3 pièces).
nim

fred

posté le 08/01/2010 16:05:39

Une question sur le jeu :

Citadalles est extrêmement complexe et à l'instar des jeux comme elixir ou wanted, souffre parfois pour quelques cartes d'explications suffisantes.

Le cas qui s'est posé était le suivant.
Une carte merveille, coutant 4 pièces d'or à la construction a un texte très ambigu.
Cette carte est le Trésor Impérial. Elle indique : "cette carte coûte 4 pièces d'or à bâtir mais elle rapport autant de points que de pièces d'or que vous avez en main en fin de partie".

Le "Mais" pose problème : cela signifie-t-il que les 4 points de la carte (correspondant à sa construction) sont zappés au profit du nombre de pièces en main en fin de partie ou signifie-t-il que que outre les pièces d'or restantes, il rapport aussi son coût de construction.

En clair, ce texte est-il simplement du RP ou une règle dérogatoire aux points de construction ?

Il y avait débat durant la partie.

Et vive citadelles ! Un jeu très complet avec un dimension stratégique colossale à mon avis (j'ai encore jamais essayé les persos d'extension jusqu'ici. A la lecture, je les trouve trop puissants pour certains)

Nicolas Maréchal

posté le 08/01/2010 16:54:02

Bonjour,
Il suffit d'appliquer le texte du trésor impérial à la lettre: il rapporte autant de points que de pièces d'or que vous avez en main en fin de partie. Ce n'est donc pas en supplément de sa valeur propre.
Lisez, par exemple, la description de la fontaine aux souhaits, et je pense que vous serez définitivement convaincu.
Remarquez qu'il s'agit d'une réponse officielle, pas simplement une réponse de mon cru.
Bon amusement!
nim

Nicolas Maréchal

posté le 08/01/2010 16:58:54

Correction: il semble que Bruno Faidutti ait changé d'avis a posteriori, et recommande de lire la carte de la manière suivante: "En fin de partie, le Trésor Impérial, outre les 4 points de victoire correspondant à son coût, rapporte 1 point de victoire supplémentaire par pièce d'or en votre possession.". J'ai trouvé cette information sur son site internet, ici: http://www.faidutti.com/index.php?Module=mesjeux&id=328&fichier=352

cedbytheway (non connecté)

posté le 28/01/2010 17:59:35

bonjour,

j'ai plusieurs questions sur le jeu:
Tout les personnages peuvent construire tous types de quartier?? Même le voleur, assassin ou magicien? Par exemple, est-ce que le marchand peut construire un temple?

Sinon, au début de chaque tour, je ne comprends pas la distribution des personnages que ce soit à 4 joueurs (par exemple) ou 2 joueurs (avec le Roi qui ne peut pas être face visible)...

Nicolas Maréchal

posté le 28/01/2010 20:23:10

Bonjour,
Oui, tous les personnages peuvent construire tous les types de quartier.
Pour la distribution, référez-vous à la règle du jeu officielle ou à la règle résumée ci-dessus. Si pas, c'est que ni l'auteur, ni moi-même ne sommes clairs, alors posez peut-être votre question sur le forum de Tric-Trac (www.trictrac.net).
Cordialement,
nim

Adrien (non connecté)

posté le 04/03/2010 22:03:11

Bonsoir à tous,

Je cherche une variante pour jouer à 3 sans qu'on ait 2 perso chacun parce que c'est pas bien selon moi. Je m'explique : On reçoit le paquet deux fois et entre temps les deux autres joueurs ont choisi si on veut voler ou tuer on est sûr de faire mouche. C'est dommage.
Merci.

Nicolas Maréchal

posté le 04/03/2010 22:44:56

Bonjour Adrien,
Je vous suggère de relire la règle pour 2 joueurs une nouvelle fois. Je vous assure que l'on n'est pas sûr de faire mouche avec l'assassin ou le voleur.
Cordialement,
nim

Adrien (non connecté)

posté le 05/03/2010 18:59:58

Bonjour Nim,

Je vous suggère de relire mon message une nouvelle fois. Je vous assure que je parle de la règle pour 3 joueurs ;).

Cordialement,

Adrien

Nicolas Maréchal

posté le 05/03/2010 21:45:55

Bonjour Adrien,

Ha oui, tiens :) Alors à 3 joueurs, vous avez entièrement raison, un joueur peut assassiner ou voler un personnage en étant sûr de faire mouche. Mais il ne sait pas quel *joueur* il assassine ou vole, et c'est ça qui fait le piquant du jeu: éviter de se faire trop remarquer par eux. Et en même temps, le joueur touché par un assassinat ne perd qu'un personnage sur les deux, ce qui fait que l'impact n'est pas plus important que lorsque l'on joue à un autre nombre de joueurs (à 2 ou à plus que 3). Ce n'est que mon humble avis. Pour ce qui est de trouver une règle alternative, je n'en ai pas. L'appel est donc lancé.

nim

400exjaune (non connecté)

posté le 21/04/2010 20:35:47

Bonjour,

Moi je veux juste savoir au début losrque celui qui a la couronne mélange les cartes personnages et ensuite doit en déposer 1 ou 2 face visible selon le cas, est-ce qu'il les pige ou il les choisit? Meme chose pour celle qu'il dépose face cachée. Merci à l'avance pour cette précision

Nicolas Maréchal

posté le 21/04/2010 22:42:14

Le joueur les tire au hasard, il ne les choisit pas.
Bon amusement,
nim

JackLife (non connecté)

posté le 02/11/2010 04:59:15

Citadelle ? variante pour deux joueurs Les personnages Sorcière, Voleur, Sorcier, Roi, Marchand, Évêque, Architecte et Condottiere. Divergences avec les règles normales Les merveilles (quartiers mauves) qui coutent plus de 3 sont dans une pile et les autres quartiers dans une autre pile. La partie se termine lorsqu?à la fin d?un tour, un joueur à 10 quartiers. On peut détruire un quartier même si l'opposant à 10 quartiers. On ne peut avoir plus de 10 quartiers chacun. Un quartier particulier ne peut être joué si l'adversaire l'a devant lui. Le fait de posséder la carrière permet de jouer un quartier même si l?adversaire l?a devant lui. Une merveille ne peut être détruite. L'architecte a seulement le pouvoir suivant: pige d'une carte dans la pile des merveilles ou bien 2 cartes dans l'autre pile. Le seul pouvoir du roi est celui de l'artiste c.-à-d. embellir les quartiers. Un quartier ne peut être embelli plus d'une fois. Le tour se déroule de la façon suivante Les cartes personnages sont brassées par un joueur qui les place en éventail faces cachées. L'autre joueur en prend une et la place sur la table face visible et une autre face cachée (cette dernière reste inconnue pour la durée du tour). Ensuite ce dernier en prend 3 pour lui même, laissant les 3 dernières à son opposant. Chacun des joueurs ne peut regarder que 2 de ses 3 cartes. Chacun peu ensuite défausser face cachée une de celles-ci pour prendre sa troisième. C'est vraiment rapide! Ensuite on nomme à tour de rôle 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8. On ne doit pas nommer un personnage qu'on a en main. Cela donne des parties assez stratégiques (je sais que vous n'aimez pas l'association Citadelle-stratégie, mais ainsi à 2 c'est bien le cas) et riches. Par exemple, on peu se faire voler par son propre voleur, ensorcelé l'évêque pour pouvoir utiliser le pouvoir de son condottiere ou s'en prémunir, etc.

Laurence (non connecté)

posté le 22/04/2011 06:02:43

Bonjour, J'ai 2 questions concernant 2 cartes : Pour la carte "Carrière", peut on construire autant de doublon de cartier que l'on souhaite ou cela s'applique-t-il qu'une seule fois ? Pour la carte "Laboratoire", doit-on se défausser d'une seule carte par tour ou peut-on se défausser de plusieurs cartes ? Merci d'avance pour votre réponse et pour ce super jeu. Laurence

Nicolas Maréchal

posté le 22/04/2011 07:28:23

Bonjour, Pour la carrière, il n'y a pas de limite: tous les doublons sont autorisés. Pour le laboratoire, c'est bien une seule fois par tour. Bon amusement, nim

Christophe (non connecté)

posté le 22/07/2011 23:42:08

Bonjour, j'aurai juste une question subsidiaire qui a apportée un débat houleux lors du jeu : sachant que l'Evèque est protégé des attaques du Condotière, est ce que l'Abbé en est protégé également ?(l'Evèque et l'Abbé étant bleu, de même catégorie : la religion. Merci par avance de votre réponse. Je souligne au passage : un des meilleurs jeu auquel j'ai pu jouer.Christophe

Nicolas Maréchal

posté le 24/07/2011 08:43:55

Bonjour, ayant toujours joué comme un "vieux" aux personnages de la première édition, je ne suis pas très bien placé pour répondre à la question. La logique voudrait que non, puisque la capacité n'est pas décrite dans la règle. Une discussion sur le forum Tric-Trac semble le confirmer. Bon amusement, nim

Berenice (non connecté)

posté le 10/09/2011 00:44:45

Bonjour, Si un joueur fini de construire ses 8 quartiers, le condottiere peut il tout de même avant la fin de ce dernier tour détruire un quartier de ce joueur.Dans ce cas la partie est elle achevée mais avec 7 cartes quartiers construites ou la partie continue t elle ? D'avance merci

Nicolas Maréchal

posté le 10/09/2011 11:05:16

Bonjour, non, le condottiere ne peut pas détruire un quartier dans une cité terminée, trop tard pour lui! Bon amusement, nim

Manath (non connecté)

posté le 09/01/2012 15:12:31

Bonjour ! J'ai une petite question à propos de la sorcière. Lorsqu'on ensorcèle un personnage de "couleur" (soit vert/jaune/bleu/rouge), la sorcière peut-elle récupérer les pièces d'or données par les bâtiments colorés de la cité du personnage ensorcelé ? D'ailleurs est-ce que cela s'applique aux couleurs des bâtiments à sa cité ou bien à celle du personnage ensorcelé ? Nous avons eu un débat d'interprétation des règles concernant le fait que ce soit bien un pouvoir (ils considéraient le revenu plus comme une capacité passive). Merci d'avance !

pourmois (non connecté)

posté le 28/12/2012 16:48:44

est ce que le magicien put prendre les cartes pesonnages?

Nicolas Maréchal

posté le 28/12/2012 21:41:34

Bonjour, non, le magicien échange juste les quartiers.

Toto2013 (non connecté)

posté le 22/01/2013 14:09:09

Bonjour,
1/ Dans chaque tour de jeu, quand dois/peut on utiliser le pouvoir du personnage ? Au tout début ? quand on veut ? Ainsi un magicien, peut il utiliser ses cartes en mains puis à la fin du tour echanger le restant avec quelqu'un ou piocher puis echanger puis poser un quartier... ?
2/ L'effet en particulier du voleur se passe t il sur l'argent au début du tour du volé ou après qu'il ait touché ses 2 pieces voir ces revenus de quartier ou au choix du voleur ?
3/ Enfin un joueur qui fait 8 quartiers, et par la suite le condottiere dans le meme tour lui pete un terrain, on continue ou c'est fini ?

MERCI bcp d'avacne pour vos infos

Barel (non connecté)

posté le 22/01/2013 14:10:11

pour la quesrtion numero 3/ itnutile de repondre déjà plus haut... Merci d'avance pour les 2 autres questions

Nicolas Maréchal

posté le 23/01/2013 20:24:48

Bonjour,
1/ Pour tous les personnages, on doit d'abord prendre 2 pièces ou un quartier. Ensuite, on fait dans l'ordre que l'on veut, on peut jouer le pouvoir du personnage avant ou après avoir construit.
2/ L'effet du voleur se passe dès le début de son tour.
Bon amusement,
nim

Barel (non connecté)

posté le 29/01/2013 12:46:59

Merci,
2/ Donc le vol se fait avant la prise des 2 pieces du volé ?
3/ sur les 8 quartiers ?

Nicolas Maréchal

posté le 29/01/2013 20:45:21

2/ oui
3/ Le condottiere ne peut pas détruire un quartier dans une cité complète

Golden38

posté le 19/03/2013 13:32:36

Bonjour
Je suis un nouveau joueur et j'aurais besoin d'une précision.
L'Evêque ne peut-être attaqué par le Condottière. Faut-il l'entendre au sens large ou comprendre que le Condottière ne peut attaquer les quartiers "bleu" de l'Evêque ?
Merci d'avance.

Golden38

posté le 19/03/2013 14:02:40

Bonjour
En regardant toutes les photos de parties en cours, on voit bien que les cartes quartiers et les pièces d'or en possession de chacun sont visibles par tous.
Pourquoi ne pas cacher ses pièces d'or ? Le voleur ne connait pas le contenu de la bourse qu'il dérobe, cela donnerait encore un peu plus de pigment au jeu...
Qu'en pensez-vous ?

Nicolas Maréchal

posté le 19/03/2013 21:12:16

Bonjour,
Pour votre première question, le Condottiere ne peut détruire aucun quartier de l'évêque.
Pour la réflexion à propos des pièces d'or, je trouve que l'ambiance est dans le bluff des personnages, et que l'argent caché n'apporterait pas d'intérêt particulier. Mais ceci dit, rien ne vous empêche d'y jouer comme ça!
Bon amusement,
Nicolas

aquid73 (non connecté)

posté le 01/01/2016 11:43:30

Bonjour,
Pour la carte laboratoire, quelle est votre définition d'un tour, pour une partie à 3 joueur soit 2 personnages chacun par manche :
a)- on considère un tour par personnage, soit 2 tours par manche,
b)- on considère un tour pour deux personnages, soit un seul tour par manche, en gros un tour = une manche ?
Bon jeu !
Merci

Nicolas Maréchal

posté le 02/01/2016 16:05:48

Bonjour,
Je ne suis pas l'auteur, mais selon moi, un tour = une manche selon votre terminologie.
Bon amusement,
Nicolas