Tikal II

Galerie photo | L'avis de NIM | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires


photo: Jeux de NIM

Au cours de votre exploration de la forêt de Tikal, les aventuriers découvrent un temple qu'ils vont explorer à la recherche de trésors...

Un jeu de Michael Kiesling, Wolfgang Kramer,
illustré par Vincent Dutrait,
édité par Gameworks (2010)

Games Magazine Award (ÉTATS-UNIS)
Jeu de l'année (2012)
Prix:45.00 EUR
Disponibilité:Non disponible
Cote cœur de NIM:
Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 12 ans
Durée:Long (<90 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de construction, placement, majorité
Thèmes:Amérique
Chasse au trésor
Colonisation
Exploration
Jungle / Forêt
 
Complexité:   complexe
Réflexion:   très concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:    
Convivialité: calme  
Contrôle:   contrôle
Thème:   immersif
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   excellent matériel
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie
Top Jeux de société les plus beaux

Galerie photo


Aperçu du matériel de jeu


Le jeu en action. On aperçoit le temple, au centre du plateau, que les joueurs "découvrent" (construisent)au cours de la partie. Les petits drapeaux posés sur les salles du temple sont des marqueurs de fouille, qui permettent de calculer les points de victoire récoltés et obtenir des bonus. Au delà du rempart extérieur (qui fait office de piste de score), on aperçoit la rivière. Les joueurs la descendent en pirogue et y récoltent des jetons d'action. Chaque joueur possède en outre un campement (plateau) individuel pour y stocker ses trésors, clés et passages secrets.


Zoom sur les figurines

L'avis de NIM

Tikal II est, comme son nom le suggère, une suite du jeu Tikal.

Pour l'histoire, Tikal est un jeu de Wolfgang Kramer et Michael Kiesling, édité par Ravensburger en 1999. Les joueurs y explorent la forêt de Tikal, au Guatémala. Cette forêt grouille de temples et de trésors, dissimulés par la végétation dense. Comme on peut s'y attendre, l'objectif est de diriger une expédition qui s'attribuera un maximum de découvertes.

Tikal II est la suite thématique de Tikal. Cette fois, le jeu se focalise sur un temple qui n'a jamais été exploré auparavant, et qui regorge de trésors dans son labyrinthe de salles et de sanctuaires. Pour celà, les joueur vont devoir découvrir les mystères du temples. En explorant la région environnante, ils découvrent les clés, passages secrets, cartes et objets qui permet à l'équipe sur place, dans le temple, de progresser.

Avouez que l'histoire est belle!

Pour que le plaisir de jouer soit complet, voici une autre bonne nouvelle: c'est l'équipe de Gameworks, et les auteurs originaux Wolfgang Kramer et Michael Kiesling, qui se sont attelés au développement de cette suite.

La signature Gameworks, c'est déjà la certitude d'une belle finition. J'ai envie de dire que, cette fois, ils se sont déchaînés. Pour exemples:

  • Le format de la boîte de jeu et la finition sont alignés sur le Tikal original. C'est une marque de respect pour le jeu original et un cadeau aux joueurs qui rangeront les deux jeux, côte à côte, dans leur ludothèque.
  • Le matériel est superbe, abondant, bien fini, agréable à manipuler. Le détail qui marque la perfection: le thermoformage de rangement, sculpté pour accueillir chaque élément de jeu. Chaque espace y est numéroté, et la numérotation correspond aux consignes de mise en place du jeu dans le livret de règle!
  • Le graphisme, signé Vincent Dutrait, est à la fois beau et fonctionnel. La cerise sur le gâteau, c'est la bande dessinée qui introduit le livret de règle. Cette BD relate la genèse du jeu, au second degré, comme si on était au début d'une aventure d'Indiana Jones (ou de Blake et Mortimer). Les personnages de cette BD sont des clins d'oeil aux auteurs, à l'équipe de Gameworks et à l'illustrateur. Ensuite la BD nous plonge dans le jeu Tikal II, en relatant les déboires des aventuriers dans leur nouvelle expédition vers Tikal.

Bon, alors, c'est bien joli de saliver sur le graphisme et le matériel, mais ça donne quoi, ce jeu? - Je ne vais pas décrire ici toute la règle, mais en gros, un tour de jeu se déroule en deux étapes, sur deux terrains différents:

  • La première étape se déroule le long d'une rivière, découverte dans la jungle, qui entoure les remparts du temple (et entoure le plateau par la même occasion). Il y a six sites le long de cette rivière, et les joueurs y récoltent des jetons d'actions. Un jeton d'action permet de gagner une clé pour passer les portes du temples, découvrir une salle ou un sanctuaire dans le temple, découvrir un passage secret, gagner une carte d'aventure, un trésor ou simplement des points de victoire. En outre, on trouve aussi deux points d'atterrissage d'hydravion le long de la rivière, où le joueur peut charger les trésors qu'il a découverts et ainsi récolter des points de victoire.
  • La deuxième étape se déroule dans le temple-même, dans lequel le joueur se déplace (à condition de posséder les clés ou passages secrets nécessaires) et place un drapeau de fouille. La pose des drapeaux permet de gagner des points de différentes façons.

Une partie se déroule en deux manches, une manche étant définie par la consommation des jetons d'actions le long de la rivière. Il y a un décompte partiel de points de victoire à la fin de chaque manche, et un décompte final à la fin de la partie. Le but étant bien sûr de récolter un maximum de points de victoire.

L'ambiance du jeu - Tikal II marie intelligemment stratégie et opportunisme.

L'opportunisme, c'est la découverte progressive des salles et des sanctuaires dans le temple, c'est le choix des trésors ou des cartes d'aventure découverts en cours de partie.

La stratégie, c'est la pertinence du choix des actions, du bon moment pour revendre vos trésors, pour jouer votre droit à une double exploration, la gestion des majorités, les choix de spécialisation ou de diversification sur certains types de salles etc.

Il faut le savoir, Tikal II n'est pas conçu pour être cerné en une seule partie. Les amateurs d'avis en une seule partie risquent de se déchaîner sur la non maîtrisabilité du jeu, comme ils le feraient certainement après une partie d'échecs. Je ne prétends pas que Tikal II est aussi carré qu'un jeu d'échecs, mais c'est clairement un jeu où la réflexion est importante, et où certains choix clés d'action ou d'exploration ont une importance déterminante sur le sort d'une partie.

J'avoue aussi avoir le plaisir simple de manipuler le magnifique matériel, et me régaler de la beauté de l'ensemble. Voilà donc pourquoi Tikal II rejoindra Tikal dans ma ludothèque personnelle de jeux éternels.

Les raisons d'aimer

  • Matériel de jeu et graphisme splendides
  • Ergonomie parfaite et plaisir de manipuler le matériel
  • Équilibre entre opportunisme et choix stratégiques
  • Il faut réfléchir certes, mais Tikal II n'est pas sujet à l'"analysis paralysis" du Tikal original
  • Une variété d'axes stratégiques qui renouvelle le jeu

On pourra reprocher

  • Une mécanique de jeu et un décompte de points moins immersifs que ce que le thème permettrait

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Reportage photo

Consultez les 10 photos de reportage de "Tikal II". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

Le site web Jeux de NIM v7
est conçu, développé, maintenu et modéré
par Nicolas Maréchal et Cyril Maréchal
E-mail:
> en savoir plus...
La boutique Jeux de NIM
Votre conseil en jeux de société et jouets de qualité
Ouvert du mardi au samedi, 10h-12h30 et 14h-18h30
Rue de Bruxelles 6 - B-7850 Enghien (Belgique)
Tél: +32 (0)2 395 92 88
E-mail:
> en savoir plus...