Panier Mon panier
0

Once Upon a Castle (Oh Mon Château): les photos reportages

Once Upon a Castle (Oh Mon Château), le but du jeu est de marquer un maximum de points en... dessinant un château!

On marque des points en dessinant le donjon, des tours aux quatre coins, des remparts, des blasons sur les remparts, et des gens à l'intérieur. On gagne des bonus grâce au soleil et aux nuages dans le ciel. Il y a des petits pointillés sur une feuille pour vous aider à dessiner en suivant les lignes. Mais le plus rigolo, c'est de ne pas suivre exactement les lignes et de s'amuser à dessiner un beau château, en y ajoutant les détails (des fenêtres, des briques, des tuiles, des beaux drapeaux, un pont-levis, des costumes pour les bonhommes etc.). Ca ne fait pas gagner plus de points, mais c'est amusant et ça fait un souvenir après la partie.



Once Upon a Castle (Oh Mon Château)

Once Upon a Castle (Oh Mon Château)

Once Upon a Castle (Oh Mon Château)

Ludovic Maublanc nous invite ensuite à découvrir le jeu qui s'appellera "Oh mon château" uniquement en France, et "Once Upon a Castle" partout ailleurs, y compris en Belgique francophone. Vu que le pays est multilingue, nous avons droit à la version internationale. C'est un jeu signé à 6 mains avec Corentin Lebrat comme co-créateur et $SylvainAublain comme illustrateur. Un coup de chapeau particulier pour les illustrations de la boîte et des cartes du jeu: on adore!

Et puisqu'on parle d'illustrations, ça tombe bien, puisque le but du jeu est de marquer un maximum de points en... dessinant un château!

On marque des points en dessinant le donjon, des tours aux quatre coins, des remparts, des blasons sur les remparts, et des gens à l'intérieur. On gagne des bonus grâce au soleil et aux nuages dans le ciel. Il y a des petits pointillés sur une feuille pour vous aider à dessiner en suivant les lignes. Mais le plus rigolo, c'est de ne pas suivre exactement les lignes et de s'amuser à dessiner un beau château, en y ajoutant les détails (des fenêtres, des briques, des tuiles, des beaux drapeaux, un pont-levis, des costumes pour les bonhommes etc.). Ca ne fait pas gagner plus de points, mais c'est amusant et ça fait un souvenir après la partie.



J'imagine vos yeux écarquillés en lisant cette description. Je vais donc ajouter une petite précision: le but n'est pas SEULEMENT de dessiner. Il y a tout de même un peu de tactique là-dedans. Car on ne peut pas simplement dessiner tout ce que l'on veut.

Chaque joueur possède une grille d'action, que l'on pourrait comparer à une grille de bingo. Dans les cases du bingo, il y a des symboles. Quand on remplit une ligne ou une colonne de la grille avec des jetons, on a droit à une action de dessin qui est décrite à son extrémité. Parfois aussi, on gagne une carte bonus, qui offre une action (du style piquer une carte à un joueur) ou une autre source de points de victoire.

Et pour poser les jetons, on fait comment? Chacun son tour, on lance deux dés, qui représentent deux symboles. Le joueur qui a lancé les dés peut poser deux jetons sur sa grille, sur des symboles correspondant aux dés. Les autres joueurs peuvent choisir un des deux symboles et poser un jeton sur leur grille.



Ca c'est mon château. Je vous laisse méditer sa valeur artistique. En tout cas, en points de victoire, il n'est pas terrible du tout.

Ludovic Maublanc a explosé le score, et Carine et moi sommes loin derrière. Mais peu importe, c'était une expérience ludique tout à fait originale, à mi-chemin entre le jeu et le coloriage.

On s'est rué sur une boîte du jeu et Carine a déjà eu l'occasion de le faire jouer en école le lendemain de notre découverte (!). Les enfants ont été scotchés sur leur feuille de dessin pendant toute la partie. Une chouette expérience!



La magnifique couverture de Once Upon a Castle (Oh mon château).