Kimaloé

Galerie photo | L'avis de NIM | Variante tactique | Reportage photo | Autres jeux à voir | Liens utiles | Commentaires


photo: Gameworks

Kimaloé vous invite à faire le tour du monde des droits de l'enfant. Commandité par la fondation Terre des Hommes, Kimaloé est néanmoins un jeu ludique, où chacun progresse en aidant les enfants du monde à acquérir de nouveaux droits, en jouant les combinaisons de cartes appropriées, en gagnant des majorités de soutien aux enfants, et en jouant des cartes aux pouvoirs spéciaux. Kimaloé est beau, aussi.

Un jeu de Dominique Ehrhard, Malcolm Braff, Sébastien Pauchon,
illustré par Denis Kormann,
édité par Gameworks (2008)

Cote cœur de NIM:
Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:3 - 4
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un junior (6-8 ans)
un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
 
Type:Jeu de course et de combinaison de cartes
Thèmes:Enfants
Monde
 
Complexité:    
Réflexion:    
Stratégie:    
Interactivité:    
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème:    
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   excellent matériel
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société les plus beaux

Galerie photo


Le plateau de jeu (photo éditeur). Les joueurs tournent autour du monde pour aider les enfants à gagner leurs droits.


Fiches enfants (photo éditeur). Sur chacune, on trouve les droits qui manque à l'enfant.


Cartes des droits d'enfants (photo éditeur).

L'avis de NIM

Quand on connaît les réalisations antérieures de l'éditeur Gameworks (Animalia, Jamaica) et le talent des auteurs qui l'ont alimenté (Sébastien Pauchon, Malcolm Braff, Bruno Cathala), on se régale de découvrir Kimaloé.

La première impression est excellente: le jeu est tout aussi bien réalisée graphiquement et matériellement que ses prédécesseurs.

Kimaloé est signé Malcolm Braff, Sébastien Pauchon, et un "nouveau venu" dans l'équipe: Dominique Ehrhard, qui est loin d'être un nouveau venu dans le monde du jeu.

Le principe du jeu - Kimaloé est axé sur la défense des droits de l'enfant. Autour d'un plateau central en forme de planète Terre, on découvre quatre échelles. Au pied de chaque échelle, un grand pion "adulte" et un petit pion "enfant". Les deux pions doivent grimper l'échelle en respectant une règle "de solidarité" qui limite la distance qui les sépare. Lorsque l'un des deux pions atteint le sommet de l'échelle, le joueur propriétaire du pion gagne la partie.

Autour de la planète Terre, on trouve aussi 5 mini-plateaux, représentant chacun un enfant du monde, dont vous devez défendre les droits (à l'identité, l'égalité, la famille, l'expression, l'éducation, aux soins etc.). En tournant autour du monde avec un petit camion, les joueurs dépensent leurs cartes pour défendre les enfants. Lorsque tous les droits d'un enfant sont comblés, les joueurs sont récompensés: ils doivent avancer leur pion adulte (pour le joueur majoritaire) ou enfant (pour les autres joueurs) sur l'échelle.

Le jeu propose des tas de bonnes idées qui développent son intérêt tactique:

  • Le choix entre défendre les enfants ou piocher de nouveaux droits, qu'il faut prendre aux bons moments.
  • La possibilité d'ajuster le déplacement du camion à l'aide des cargaisons, qu'il faut également prendre aux bons moments.
  • Des "pouvoirs spéciaux" particuliers sur chaque lieu du monde, que les joueurs utilisent pour optimiser leur progression dans le jeu.

La richesse et le plaisir du jeu - Kimaloé a pour thème les droits de l'enfant. Il est commandité par l'association suisse Terre des Hommes, qui se présente dans un livret complémentaire dans la boîte de jeu.

Bien sûr, le thème de Kimaloé est tout honorable. Mais comme Kimaloé est avant tout un jeu, on pourrait craindre qu'il soit très éducatif mais ludiquement pauvre. C'est sans compter le talent des auteurs qui l'ont imaginé. Je pense que Kimaloé réussit son pari sur trois dimensions:

  • Le jeu est très accessible à tous, adultes et enfants (c'est bienvenu pour son thème).
  • Le jeu regorge de subtilités qui devraient ravir les "joueurs" (la gestion des majorités est bien plus subtile qu'il n'y paraît au premier coup d'œil).
  • Les mécanismes du jeu se marient élégamment avec le thème.

Pour les joueurs de Kimaloé, consultez ma suggestion de variante, qui "humanise" encore un peu plus le jeu.

Les raisons d'aimer

  • Graphismes de toute beauté et matériel de haute qualité, dignes de Gameworks
  • Accessible (jouable en famille) et néanmoins subtil
  • Un thème moral qui ne sacrifie pas la qualité ludique

On pourra reprocher

  • ?

Variante tactique

Chez nous, nous avons imaginé un petit extra à la fois humain et amusant:

  • Au début de la partie et à chaque fois que l'on présente un nouvel enfant, le joueur annonce son prénom: "et voici Niklas".
  • Lorsqu'un joueur complète le tableau d'un enfant, il gagne un point de bonus supplémentaire s'il se rappelle le nom de l'enfant: "au revoir Niklas!".

De plus, on annonce toujours à haute voix chaque droit d'enfant que l'on défend.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Reportage photo

Consultez la photo de reportage de "Kimaloé". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Liens utiles

Vos commentaires

Le site web Jeux de NIM v7
est conçu, développé, maintenu et modéré
par Nicolas Maréchal et Cyril Maréchal
E-mail:
> en savoir plus...
La boutique Jeux de NIM
Votre conseil en jeux de société et jouets de qualité
Horaire d'ouverture:
mardi-vendredi 10h-12h30 et 14h-18h30
samedi 10h-18h30 non stop
Congé annuel: réouverture le mardi 12 août 2014


Rue de Bruxelles 6 - B-7850 Enghien (Belgique)
Tél: +32 (0)2 395 92 88
E-mail:
> en savoir plus...