Panier Mon panier
0

El Dorado: les photos reportages

Une partie de découverte de l'excellent El Dorado, chez Ravensburger. Un jeu qui combine jeu de parcours sur plateau, et jeu de "deck building" de cartes. Le deck building, c'est la construction progressive d'un jeu de cartes de plus en plus fort. A chaque tour de jeu, vous faites le choix entre utiliser les cartes pour leurs effets ou pour acheter de nouvelles cartes et profiter de nouveaux effets. Original et sympa!

El Dorado

El Dorado

Chez Ravensburger, le jeu star de cette année est El Dorado, et c'est un choix bien mérité. Le jeu est déjà disponible en magasin et nous l'aimons beaucoup.

Dans El Dorado, chaque joueur mène un ou deux explorateurs (selon le nombre de joueurs) dans un long voyage à la recherche d'un trésor. Le parcours nécessite de traverser des paysages variés, et chaque paysage nécessite du matériel particulier.

Les capacités de déplacement et d'action se jouent avec des cartes. Et au jeu de parcours se combine un jeu de "deck building". Le "deck building", c'est le terme consacré pour décrire un jeu dans lequel on construit progressivement une main de cartes, généralement pour la rendre de plus en plus puissante. A chaque tour de jeu, le joueur peut donc jouer autant de cartes qu'il peut et qu'il veut, puis se défausser du reste et regarnir sa main. En jouant des cartes, il pourra se déplacer, jouer des actions particulières ou acheter de nouvelles cartes qu'il posera sur sa défausse. Lorsque la pioche du joueur est vide pour regarnir sa main, il mélange sa défausse pour reformer une pioche. En faisant ça, il incorpore maintenant les cartes qu'il a achetées auparavant. Ainsi, petit à petit, la pioche du joueur devient de plus en plus épaisse, idéalement avec des cartes de plus en plus puissantes.



Le "deck building" est une mécanique souvent utilisée dans les plus gros jeux. Son utilisation dans El Dorado est très simple et le rend abordable à un public plus large (en famille, ou entre amis qui ne sont pas nécessairement des gros "gamers"). Le thème attractif fait d'ailleurs un clin d'oeil à un public plus large qu'un jeu sur le commerce autrichien de la Renaissance dont les allemands aiment rassasier les gamers.