Panier Mon panier
0

Scarabya: les photos reportages

Sur le stand Blue Orange de la zone grand public, on découvre Scarabya en version surdimensionnée

Le festival commence par un moment très agréable: Bruno Cathala et Ludovic Maublanc nous invitent à découvrir un jeu qu'ils ont créé en commun: Scarabya.

Scarabya est un jeu de pose de tuiles en forme de pentominos. Les pentominos, ce sont des figures composées à partir de 5 carrés. Il y a 12 formes possibles, et on les retrouve toutes les 12 dans Scarabya.

Bruno Cathala adore les pentominos. Il consacre d'ailleurs un long article à déclarer sa flamme aux pentominos.

Dans Scarabya, vous allez poser des pentominos, qui représentent des zones de fouille, sur un terrain carré qui renferme de nombreux trésors sous la forme de scarabées (le scarabée est un symbole mythologique que l'on retrouve principalement dans l'Égypte antique).



Avec Scarabya, vous allez connaître trois expériences ludiques différentes autour de cette mécanique de pose toute simple.

Ces trois expériences diffèrent selon l'objectif qui est fixé:

  • Dans le mode "duplicate" (un mode de jeu que l'on pratique dans les tournois de Scrabble), tous les joueurs ont leur propre plateau. On tire des cartes une à une. Chaque carte désigne un pentomino. Tous les joueurs posent donc les pentominos dans la même séquence. Le but: créer des zones de terrain de maximum 4 cases renfermant des scarabées. Chaque scarabée ainsi enfermé rapporte autant de points que la taille de la zone.
  • Dans le mode "duel", on utilise un seul plateau pour jouer un duel entre deux joueurs (on peut faire plusieurs duels en simultané en utilisant d'autres plateaux). Ici aussi, on retourne les cartes une à une pour désigner le pentomino à poser. Mais cette fois, on alterne le joueur qui pose le pentomino. Si le joueur parvient à créer une zone de scarabées (comme dans le mode précédent), alors c'est lui qui marque les points de la zone. Ici, on joue donc totalement différemment, car on essaie d'empêcher la création de zones par son adversaire, quitte à allègrement écraser des scarabées pour l'empêcher d'en profiter.
  • Dans le troisième mode, on joue de nouveau chacun pour soi, mais on continue sur cette veine de scarabées écrasés. Cette fois, le but est de masquer un maximum de scarabées. Ici encore, on joue totalement différemment par rapport aux modes précédents.

Chaque mode apporte sa propre richesse de jeu. Et si en plus vous pouvez profiter des tous ces trois modes avec un seul jeu, c'est une garantie de rejouabilité de Scarabya.



La couverture multi-thématique de Scarabya (en rappel aux quatre plateaux individuels qui ont chacun leur thème).

Scarabya en action

Scarabya en action.

Autre découverte chez Blue Orange: Scarabya, un jeu signé Bruno Cathala et Ludovic Maublanc. Chaque joueur possède un plateau de jeu identique à ses adversaires (les couleurs sont différentes, mais la configuration est la même), et va poser des pièces à la Tétris dans le but d'enfermer un maximum de scarabées dans des zones de maximum 4 cases. Tous les joueurs jouent les mêmes pièces dans la même séquence, Scarabya est donc un jeu de pure performance comparée entre les joueurs, sans l'ombre de la moindre interaction.

Scarabya

Scarabya: ma configuration finale