Panier Mon panier
0

10/01/2004: Reportage de la 4ème soirée Jeux de NIM

Une partie de Heimlich & Co, je crois, apporté par un participant.

Bernard, alias Blatte sur les forums ludiques ainsi que dans la bande dessinée, nous a aussi fait le plaisir de sa visite depuis Mons, où il joue au club nommé Art Azimut.

Encore Bombay bazar, animé cette fois par Patricia, souriante.

Il y avait vraiment beaucoup de monde. Nous avons même dû partager quelques tables en deux. Ici, vous voyez une moitié de table jouant à Camelot.

Camelot n'est curieusement pas beaucoup joué dans le club, alors que je le trouve amusant. C'est un jeu de combat de chevalerie, dont les cartes d'action nous font passer tout le vocabulaire des joutes chevaleresques: feinte, esquive, charge, contre-charge, désarçonné, retraite... Je crois que son look BD lui donne un côté enfantin qui fait hésiter les adultes. Par contre, il y a beaucoup de textes pour de jeunes enfants.

Puisque j'en parle, c'est finalement la première soirée dans laquelle nous voyons beaucoup d'adolescents, qui sont sans doute le cœur de la cible pour un jeu comme Camelot. J'espère que nous continuerons à en accueillir, car ceux que nous avons rencontrés étaient joueurs, sympathiques, et très ouverts. Plusieurs groupes se sont formés, qui ne se connaissaient pas auparavant.



Ce magnifique jeu en bois que vous voyez sur la photo était apporté par Thomas. Thomas nous rejoignait aussi pour la première fois, et n'a pas hésité à apporter ce superbe matériel. Je n'en connais pas le nom. Il s'agit d'un jeu d'adresse délirant dans lequel chacun doit éloigner une bille de son camp et la pousser chez ses adversaires, à l'aide d'un petit maillet en bois. L'ambiance autour de la table était folle toute la soirée. Adultes et enfants on adoré.

Croyez-le ou pas, juste à côté de la table précédente, nous assistions à une partie de Tal der Koning, apporté par un participant. Le matériel de ce jeu est également superbe, mais le niveau de réflexion requis y est particulièrement élevé. Je crois que la partie a duré environ 1h30. D'après les explications de Philippe, que l'on voit réfléchir sur la photo, le jeu est très visuel, ce qui permet de mener la réflexion même dans un environnement pas très silencieux.