Panier Mon panier
0

Nagaraja: les photos reportages

Nagaraja est un jeu tactique, pour deux joueurs, signé Théo Rivière et Bruno Cathala.

Nagaraja, chez Hurrican

Chez Hurrican, nous mourrions d'envie d'essayer Naga Raja pour plein de raisons: c'est un jeu tactique pour deux joueurs, il est signé Bruno Cathala et Théo Rivière, il est illustré par Vincent Dutrait, et la réalisation est tout simplement parfaite (qualité du matériel, un superbe thermoformage de rangement, des dés originaux...). Bon, juste un détail pour ergoter, le chapeau d'Indiana Jones que vous voyez sur la photo ne se trouve pas dans la boîte, mais on leur pardonne...

Dans Naga Raja, vous allez "découvrir" un réseau de couloirs (en fait, vous allez le construire) qui mènent à des reliques. Les couloirs sont généralement fixes, mais il y aura toutefois des actions (sur les cartes) qui permettront de les pivoter sur eux-mêmes, voire de les déplacer, ce qui peut se révéler extrêmement utile. Chaque fois qu'un chemin existe entre l'entrée du temple et une relique, vous dévoilez la relique, qui vous rapporte des points de victoire. Si le chemin disparait, alors la relique est de nouveau cachée et ne rapporte plus de points. Le premier joueur qui dévoile un score minimum de 25 points gagne la partie. Parmi les 9 reliques à découvrir, 3 sont maudites: elles rapportent plus de points de victoire mais, si elles sont visibles toutes les 3, alors vous perdez immédiatement la partie!

En main, les joueurs ont des cartes, elles ont deux fonctions: soit définir un nombre de dés à lancer lors de la mise aux enchères d'une nouvelle tuile de couloir au début du tour de jeu, soit être utilisés pour réaliser une action particulière, indiquée par la carte, qui s'applique à vous ou à votre adversaire: pivoter ou déplacer un couloir, permuter des reliques, inspecter le contenu d'une relique qui est encore cachée, piocher de nouvelles cartes etc.

Parlons de ces fameux dés. Ce ne sont pas de vrais dés, mais des bâtonnets. Ils surprennent au début, mais on s'y fait très vite, et ils apportent une ambiance toute particulière à la partie. Il y en a 3 types, chacun avec un mix différent de points et de nagas. Les nagas, ce sont des serpents divins, qui permettent aux joueurs de jouer des cartes pour réaliser diverses actions, pour influencer l'enchère, pour modifier son temple ou le temple adverse etc.

Alors c'est vrai qu'il y a une part de hasard liée aux dés, au tirage des cartes, à la position des reliques, parce que l'idée de Naga Raja n'est pas être un jeu de stratégie absolue, mais plutôt un jeu tactique, un brin aventureux, chaotique et interactif. Pour notre part, nous nous sommes bien amusés lors de notre partie de découverte.



Une partie de Naga Raja.

Nagaraja, un jeu signé Bruno Cathala et Théo Rivière. C'est un jeu pour 2 joueurs. Chaque joueur possède un temple, qu'il devra explorer pour découvrir 9 trésors (dont 3 malédictions). L'exploration consistera à obtenir des tuiles de couloirs et de salles, à travers des enchères. Pour cela, on a des cartes, que l'on peut utiliser comme mise pour les enchères, ou utiliser pour leurs effets spéciaux. Il y a donc un dilemme permanent sur la meilleure façon d'utiliser votre jeu.

J'avoue que c'est une description générale et que je n'ai pas encore eu l'occasion d'y jouer. Je vous en reparlerai donc prochainement plus en détail.