Panier Mon panier
0

PÜNCT: les photos reportages

Le dernier-né du projet GIPF s'appelle PÜNCT. Kris Burm avait promis que les noms de ses jeux seraient aussi abstraits (GIPF, Tamsk, DVONN, ZÈRTZ, YINSH). Pour le dernier jeu, Kris Burm s'est permis un petit clin d'œil néerlandophone (Kris est belge et habite la région d'Anvers) en pensant à "punt aan de lijn" (point à la ligne, pour souligner la fin du projet). Dans PÜNCT, chaque joueur tente de relier 2 côtés opposés du plateau hexagonal au moyen d'une ligne continue de pièces à sa couleur. Pour cela, les joueurs peuvent placer, déplacer, faire tourner et même empiler les pièces! Tout en étant simple, le jeu demande une bonne capacité de situation dans l'espace, pas toujours évidente même pour un adulte!

Concentration sur PÜNCT

Le plateau de PÜNCT au contour marbré est du plus bel effet. Les pièces ont la texture habituelle des jeux du projet GIPF. PÜNCT est simple par la règle mais d'une complexité énorme pour sentir un embryon de maîtrise. Le jeu consiste à placer des pièces pour réaliser une liaison continue entre 2 bords opposés du plateau (un petit air de Twixt). Pour corser le tout, les pièces peuvent se déplacer sur le plateau (il y a donc des changements de configuration pas facile à anticiper comme dans Yinsh), et même de recouvrement des pièces entre elles, ce qui permet à la fois à déforcer la présence de l'adversaire mais aussi à réduire sa capacité de déplacement (un petit air de Dvonn). Je vous réserverai de plus amples impressions après une plus grande pratique du jeu.

Au fait, le jeu contient 2 pièces Punct de 21mm de diamètre, je dis ça au cas où l'information pourrait vous être utile ;-)