Panier Mon panier
0

10/11/2007: Reportage de la 50ème soirée Jeux de NIM

Comme chaque mois, un présentoir de 80 jeux s'offre aux joueurs. Carine et moi nous chargeons de les aider à choisir, d'expliquer les règles des jeux, et de faciliter l'intégration de joueurs autour d'une table.

Chicago poker.

Le nom du jeu risque de dérouter les "pros" du poker qui se demanderont pourquoi ne pas simplement jouer au poker.

Mais Chicago poker n'est pas un ersatz de poker, c'est plutôt un jeu contemporain dont certains mécanismes s'apparentent au poker: cartes, bluff, gain de plis selon un ordre proche de celui du poker. On peut l'apparenter à un Schotten-totten ou Tomahawk multi-joueurs.

Marrakech: un jeu joliment présenté, présenté dans une boîte noire à la façon des jeux abstraits de Gigamic, mais sans leur ressembler. Ici, on a un thème bien intégré et une dynamique de jeu plus légère que les autres jeux de réflexion de la gamme.

Bausack: Zoch nous fait le cadeau (j'ose l'appeler ainsi) d'une réédition du superbe Bausack, aux pièces en bois biscornues, teintées blanches et rouges, très agréables à manipuler.

Animalia est notre coup de cœur du moment, celui que l'on ressort chaque soir pour s'en faire une petite partie.

Le thème animal et les illustrations s'intègrent bien à l'esprit du jeu, même si ce n'est pas un jeu à thème.

C'est un jeu de cartes, de collection de familles, qui ne surprend pas au premier coup d'œil, mais l'idée de la présentation des animaux par lot tourne magnifiquement bien. Je suis superlatif car je ne me lasse pas d'Animalia depuis plusieurs semaines.

Ca$h'n Gun$ live se profile comme le nouveau Les Loups-garous de Thiercelieux.

Il a tous les ingrédients pour y parvenir: de 8 à 20 joueurs, un thème attirant, une ambiance qui va attirer ados et adultes.

Le bon côté aussi, c'est que l'on n'est jamais éliminé définitivement d'une partie. Au pire, quand on est "abattu", on passe un tour "à l'hôpital" avant de réintégrer la partie.

Au cours de la soirée, Gil a fait découvrir le jeu à 66 joueurs, et il n'est pas avare de sa voix pour mettre l'ambiance, c'était un régal.