Panier Mon panier
0

The Loop

Galerie photo | Avis de NIM | Avis des joueurs | Autres jeux à voir | Commentaires

Le Dr Foo a créé une terrrrible Machine à voyager dans le temps! Aidé par les Clones de lui-même qu’il génère dans le temps, il vise à se rendre maître de l’Univers. Mais les failles spatio-temporelles qu’il sème sur son passage auront sûrement raison de l’espace quantique bien avant cela… Rejoignez l’Agence dans la peau de l’un de ses Agents les plus légendaires, et coopérez pour contrecarrer les plans machiavéliques du Dr Foo, à l’aide d’Artefacts toujours plus puissants et décalés.

Un jeu de Maxime Rambourg, Théo Rivière,
illustré par Simon Caruso,
édité par Catch Up Games (2020)

Prix:45.00 €
Disponibilité:En stock
Commandez maintenant!
Ajouter au panier
Votre avantage:❤ 22 points de fidélité
soit 2.20 € sur un prochain achat
Livraison:Frais de livraison dégressifs selon le montant de vos achats
Cote cœur joueurs: (1 avis)
Joueurs:1 - 4
Âge:à partir de 12 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de coopération
Thèmes:Fantastique
Voyage dans le temps
 
Complexité:   complexe
Réflexion:   concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:   interactif
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème:    
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société pour 2 joueurs
Top Jeux de société de coopération
Top Jeux de société les plus beaux
 
Autres sélections:Jeux de société - de stratégie

Galerie photo






L'avis de NIM

Sous un air humoristique décalé, se cache un grand jeu de coopération et de stratégie. Au cœur de l'action, les joueurs devront fortement coopérer pour atteindre la victoire qui est loin d'être aisée.

D'un côté, l'infâme Dr Foo sème des clones de lui-même et crée des failles temporelles. Plus il y a de clones présents sur le plateau, plus il y a de failles temporelles qui entrent en jeu. A vous de combattre les clones (même si ce n'est pas le but premier de la victoire) pour empêcher le chaos de s'installer. Les failles temporelles apparaissent sur les diverses époques représentées sur le plateau. Lorsqu'une époque "sature", elle se transforme en vortex. Lorsque 4 époques sont détruites, le monde s'effondre et nous perdons la partie.

De l'autre côté, nous sommes les agents chargés de lutter contre les projets de Foo et réaliser les missions qui nous sont imposées. Le jeu propose 4 scénarios, du niveau de complexité faible à élevé (hum hum... on a quand même perdu notre première mission en mode faible, c'est vous dire que ce n'est pas nécessairement gagné). Les scénarios définissent les conditions de jeu et les règles additionnelles, mais ils sont rejouables à l'infini.

Un coup de cœur donc pour un jeu qui choisit une ligne éditoriale décalée, avec des graphismes géniaux et un ton humoristique, tout en offrant une très grande profondeur de jeu. On adore!

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

desjeuxunefois

10 avis - 10 notes - 12ème contributeur
posté le 09/03/2021

Mon jeu préféré 2021

Je pense que je peux déjà le dire: The Loop est mon jeu préféré de 2021.

Non, mais je suis sérieux, ça sera très dur pour les autres jeux que je vais tester de surpasser The Loop car il combine presque tout ce que j’aime dans les jeux de société.

Un bon thème bien présent Le thème du voyage temporel est super bien exploité. Toutes les actions et tous les évènements de jeu sont clairement bien justifiés. Par exemple le fait d’emmener un clone du Docteur Foo à son époque d’origine le ramène dans son flux temporel et provoque un paradoxe qui l’élimine.

D’ailleurs si vous avez regardé la vidéo des règles, vous verrez que Catch Up Games a vraiment à cœur de mettre l’ambiance du jeu autour de l’histoire. C’est aussi le cas à la lecture des règles papier. Tout le long de votre lecture, vous aurez des notes de l’instructeur qui vont vous mettre dans l’ambiance à l’aide de commentaires humoristiques.

Moi qui aime tant les histoires de voyage dans le temps, je vous avoue que je ne suis pas déçu par l’utilisation de ce thème dans ce jeu. Bien exploité, ça fait plaisir.

Un bon jeu coopératif, plein de défis L’entraide est primordiale dans The Loop. D’après le tirage des artefacts, on pourra attribuer à l’un et à l’autre la gestion de crise des vortex, des clones, ou le manque d’énergie.

Outre la capacité unique de chaque personnage, chaque joueur peut endosser tous les rôles, selon la main qu’il a tirée, et c’est vraiment sympa. Nous ne sommes pas cloitré dans rôle de « soigneur » ou de « chercheur » comme dans Pandémie/Pandemic et on peut prendre plaisir à intervenir sur un front différent par tour. C’est vraiment plaisant.

Bien sur, à vous de réguler les joueurs « leaders » qui dictent le comportement de chacun et qui semblent limite jouer seuls. L’inconvénient de tous les jeux de coopération. Pour ce faire, vous pouvez toujours imposer un role play obligeant les gens à ne se parler que s’ils sont sur la même époque. Mais le jeu n’en deviendra que plus complexe.

Les défis disponibles dans le jeu sont vraiment agréables à relever. De difficulté graduelle, le jeu offre une belle longévité et des challenges ludiquement agréables. Si la première partie est moyennement simple avec les personnages « faciles », les défis offerts par les niveaux supérieurs vont faire intervenir des super vortex, des sayen supa clones, … et bien d’autres périls qui font qu’on a vraiment envie de rejouer.

De l’aléatoire qui fait que chaque partie est différente Il y a plusieurs points qui sont aléatoires dans une partie de The Loop. La partie n’offre certes pas un visage totalement différent mais ce côté aléatoire permet de vivre des parties différentes.

On a « le gros deck » qui porte bien son nom. Et donc dans toutes ces cartes, les cartes artefacts qu’on pioche ne sont que rarement les mêmes de la partie précédente.

Mais il y a surtout la machine du Docteur Foo qui répand les failles de manière relativement aléatoire, car elle partage les cubes rouges sur 3 époques différentes. En glissant les cubes dans l’orifice du dessus, ils tombent sur une des 3 rampes du dessous. Je n’ai pas trouvé encore la dextérité pour manipuler ce facteur, mais je pense qu’il n’est pas manipulable aussi aisément.

Mais aussi un deckbuilding Je ne vous ai jamais caché mon gout certain pour les jeux à base de cartes, et donc des deckbuilding. Et justement l’originalité de ce jeu de coopération en plateau, c’est que durant notre tour, nous avons 3 cartes artefacts qu’on pioche comme dans un deckbuilding.

Comme dans un deckbuilding donc on a notre deck de départ (6 cartes) et on l’alimente d’autres cartes récoltées à travers le temps. Et comme dans un deckbuilding ordinaire, il faut aussi faire attention à avoir des cartes de même dimension, pour faire des combos avec les Loops.

On a aussi les mêmes sensations qu’avec un deckbuilding, à faire agir les cartes ensemble et se préparer des combos. Ce n’est pas évident avec seulement 3 cartes par tour. Mais j’ai réussi à faire de bons coups en combinant des cartes permettant de déplacer des clones et échanger des clones de place.

Le tout avec une très jolie identité graphique On aime ou on n’aime pas, les gouts sont dans la nature, mais moi j’aime.

Les dessins sont clairement inspirés de cartoons et hyper colorés. Cela donne une ambiance psychédélique mais très agréable. C’est vraiment en adéquation avec l’ambiance mise en place dans le jeu via le règlement et le ton utilisé pour l’écriture.

Le tout ensemble permet d’avoir une réelle identité graphique, reconnaissable. Elle est vraiment différente des autres jeux que je connais. Je trouve cela très agréable.

Et un humour certain totalement dans le sujet Je vous l’ai déjà dit, mais le règlement est parsemé de petites répliques de notre chef en mode briefing avec un bon fond d’humour. L’ambiance est déjà de mise: on entre dans un jeu, on s’amuse et on rit.

Certaines cartes artefacts sont vraiment drôles. Enfin, je trouve. Elles donnent des clins d’œil à des réalités historiques. Le « postiche de puissance », c’est clairement un clin d’œil à la coiffure de Donald Trump non ? Et l’overboard à roulette ne fait-il pas référence à Retour vers le futur ? La Currywurst périmée issue de la fin des temps est aussi assez fun.

Mais je ne vais pas vous dévoiler toutes les références et traits d’humour du jeu, je vous laisse découvrir les autres.

Un mode solo bien pensé Je pense que cela vaut la peine de le mentionner : le mode solo ne se résume pas à « jouer le rôle de 2 joueurs ». Le mode solo propose de mélanger 2 decks de départ et de jouer le joueur que l’on désire, en partant du fait que les cartes personnalisées ne sont utilisables que par le pion lié.

Je vous avoue, que je n’ai pas encore joué seul, parce que ce n’est pas spécialement mon dada, mais le concept me fait penser que c’est déjà un peu original.

Article complet sur https://desjeuxunefois.be/index.php/2021/02/02/the-loop/

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Autres jeux à voir

Vos commentaires

Li-An

posté le 17/11/2020 15:07:48

Dommage que l’on n’apprécie guère les jeux collaboratifs dans la famille, il a l’air bien sympa en effet - et il faut que j’encourage le retour des chroniques de jeu sur ce site :-)

Nicolas Maréchal

posté le 17/11/2020 20:00:22

Oui, il est très sympa! Merci pour les encouragements.

Marianne Gandibleu (non connecté)

posté le 26/11/2020 16:39:27

Bonjour, j'aimerais savoir s'il est possible de commander et recevoir par la poste le colis au plus tard le 4/12. Toujours à Courcelles près de Charleroi... Si c'est trop juste je le ferais par clic and collect. Bonne fin de journée
Marianne