Panier Mon panier
0

Wenzel wuselwurm

Le thème | L'avis de NIM | La règle du jeu | Avis des joueurs | Autres jeux à voir | Commentaires

Les enfants construisent ensemble un réseau de serpents dont les têtes et les corps se contorsionnent et s'assemblent. Chaque enfant doit connecter les domino-serpents de manière appropriée et essayer de compléter un maximum de serpents pour gagner des points. Un jeu de connexion et d'observation pour enfants.

Un jeu de Gilbert Levi,
édité par Amigo Spiele (2005)

Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:2 - 6
Âge:à partir de 5 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un p'tit bout (3-6 ans)
un junior (6-8 ans)
 
Type:Jeu de connexion et de combinaison
Thèmes:Animaux
Vers
 
Complexité: très simple  
Réflexion: léger  
Stratégie: tactique  
Interactivité: individualiste  
Convivialité: calme  
Contrôle: chaos  
Thème: abstrait  
Graphisme: graphisme passable  
Matériel:    
Jeu à glisser en poche/sac/valise
 
Sélections:Jeux de société - pour un p'tit bout (3-6 ans)
Jeux de société - pour un junior (6-8 ans)

Le thème

Les enfants connectent des tuiles pour construire un réseau de vers imbriqués l'un dans l'autre et avec un nombre variable de têtes. Chaque fois qu'un enfant complète un ver, il marque autant de points que le nombre de têtes du ver.

L'avis de NIM

Au départ déçu par la règle originale du jeu, je me suis dit qu'il devait y avoir moyen, moyennant quelques petites adaptation, de faire de Wenzel wuselwurm un bon petit jeu pour les enfants. Après quelques parties de test, je vous livre ici ma version de la règle que je trouve intéressante à pratiquer.

Wenzel wuselwurm est un jeu de connexion, comme les enfants aiment souvent. On pense aux classiques dominos, austères pour les têtes blondes, ou à Serpentina pour les tout petits. Wenzel wuselwurm est une version un peu plus sophistiquée, qui permet des connexions plus variées: Serpentina ne proposait que des connexions linéaires (prolonger un serpent), tandis que Wenzel wuselwurm exploite vraiment les connexions dans les 2 dimensions et permet de construire des vers à plusieurs têtes.

Avec ma variante de règle qui oblige à toujours prolonger au moins un ver et oblige à ce qu'un ver ait au moins un corps (et pas uniquement des têtes), les joueurs apprennent progressivement à déployer un décor cohérent tout en évitant d'offrir des opportunités trop évidentes aux adversaires. Le facteur chance est bien sûr toujours présent, mais la réflexion est nécessaire et offre donc un jeu à la fois amusant et intelligent pour les enfants dans la tranche d'âge idéale de 4-8 ans.

Les raisons d'aimer

  • Un look sympathique pour les amateurs de jeux de connexion.
  • Le système de décompte original selon le nombre de têtes.
  • Les choix tactiques lorsque le jeu est pratiqué avec la règle que je propose ici.

On pourra reprocher

  • Le manque d'intérêt de la règle originale, heureusement compensé par la règle que je propose ici.

La règle du jeu

Le thème

Les enfants construisent un réseau de dominos dans le but de construire un maximum de vers à plusieurs têtes. Chaque fois qu'un enfant parvient à compléter un ver, il marque autant de points que le ver a de têtes.

Matériel

  • 60 "dominos" en carton représentant des parties de vers (têtes et corps).
  • Vous devez aussi vous procurer un papier et de quoi écrire les scores.

Pour commencer la partie

Mélanger les dominos, faces cachées. Retourner un domino au hasard et le placer au centre de la table. Choisir le premier joueur.

Le tour de jeu

Tour à tour, chaque joueur pioche un domino au hasard et le place en respectant les règles suivantes:

  • Le domino doit connecter les dominos en place par au moins un segment (petit côté ou demi grand côté).
  • Le domino doit être connecté logiquement, les possibilités sont:
    • segment vide contre segment vide;
    • segment "tête" contre segment "corps";
    • segment "corps" contre segment "corps".
  • Le domino doit prolonger au moins un ver déjà en place (interdiction de connecter uniquement des segments vides).
  • Le domino ne doit pas créer un trou d'une seule case si cette case n'est pas entourée uniquement de segments vides. Illustration:

Si le joueur ne peut pas placer le domino en respectant les règles de pose, il garde le domino devant lui et il pourra le jouer plus tard, lors de son tour, en plus de son domino pioché.

Si, en plaçant son domino, le joueur termine complètement un ver, il doit l'annoncer immédiatement et marquer un point par tête qui compose le ver.

Fin de la partie

La partie se termine lorsqu'il n'y a plus de tuile à piocher.

Le joueur qui a marqué le plus de points gagne la partie.

VARIANTE: Variante tactique

Remarque: la règle ci-dessus est mon interprétation libre de la règle originale. La règle originale n'impose pas de prolonger un ver déjà en place, et permet de relier immédiatement 2 têtes de vers. Elle simplifie le placement, mais ne favorise pas la construction d'une surface de jeu cohérente et de vers de longue taille. Voilà pourquoi je ne joue qu'avec ma proposition ci-dessus.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Autres jeux à voir

Vos commentaires