Panier Mon panier
0

25/10/2003: Enthousiasme unanime pour la 2ème soirée Jeux de NIM

C'est au rayon des nouveautés que nous trouvons le deuxième hit de la soirée: Citadelles. Il mérite son label de coup de cœur Jeux de NIM.

Tout commence par l'explication de la règle. J'explique la mécanique et le rôle des personnages. Il y a beaucoup de choses à raconter, et les joueurs me regardent, blêmes, imaginant le jeu effroyablement compliqué. Ensuite la partie commence et tout roule! Citadelles n'est pas simple à expliquer, mais est très fluide à jouer.

Les joyeux lurons que vous voyez sur la photo, Sébastien, Yves, Damien, Benoît et Eric, n'ont pas lâché le jeu de la soirée.

Une partie de Hands Up, jouée entre adultes et enfants. A ce jeu, c'est le plus habile et rapide de ses mains qui gagne la partie. Il s'agit de reproduire avec les mains des figures imposées par des cartes.

Entre adultes, ou en mix adultes-enfants, le jeu marche très bien. Nous l'avions aussi proposé comme jeu pour enfants, mais ce fût une erreur. Le principe d'arbitrage ne marche pas bien. Sans un adulte qui tranche, les enfants ne parviennent pas à se mettre d'accord sur celui qui est le plus lent.

Stéphane (alias "Talrun" sur les forums ludiques), Sabrina, Joffroy et Ophélia jouent une partie de Catane. En passant autour de la table, j'ai remarqué que ça négociait ferme en échange de matières premières. C'est ce côté interactif qui est selon moi le plus intéressant dans le jeu.

Un tournoi chevaleresque, c'est Camelot, le sympathique jeu de Reiner Knizia, qui a beaucoup amusé Nicolas, Sandra (alias "Dada" sur les forums ludiques), Robby et Nicolas.

Je les ai plus tard rejoint pour une partie de Les Dragons du Mékong. Une course où vous devez déposer des passerelles et les parcourir pour traverser un détroit. A cinq joueurs, la partie fût très riche en rebondissements. C'est Sandra qui a remporté la partie.