Panier Mon panier
0

07/11/2009: Reportage de la 67ème soirée Jeux de NIM - Spéciale "Shadow Hunters"

Une belle brochette de jeux sur le grill pour les gourmands ludiques de ce soir. Pas besoin de connaître les jeux, Carine et moi-même sommes là pour vous les expliquer d'un bout à l'autre de la soirée.

Le monde de Smallworld est vraiment beaucoup trop petit. C'est pourquoi vous devrez bousculer les peuples adverses pour installer les vôtres: amazones, trolls, zombies, géants, mi-portions, elfes, humains etc. Chaque race (il y en a 14) à une capacité propre, augmentée d'un pouvoir spécial (il y en a 20): ça fait pas moins de 280 peuples différents que Smallworld vous propose de déployer.

Smallworld est un jeu de Philippe Keyaerts (auteur belge), édité par Days of Wonder (la qualité du matériel ne laisse aucun doute à ce sujet).

Tobago est le grand jeu familial du salon d'Essen 2009. Il a laissé pantois les joueurs et même les marchands qui se sont tous retrouvés en rupture de stock sur le salon!

Dans Tobago, les joueurs sont des chasseurs de trésors. Sur une île (à géométrie variable: on peut composer 32 plateaux différents), les joueurs ont à leur disposition des cartes d'indice pour cerner la position des trésors par déduction progressive, et un 4x4 pour tenter de les attraper avant les adversaires.

L'originalité de Tobago, c'est que la position des trésors n'est absolument pas prédéfinie, mais progressivement construite par les joueurs qui posent des cartes indices. Par exemple: à côté d'un lac, dans une forêt, mais pas à côté d'une hutte... etc. Lorsqu'un trésor est parfaitement localisé et rejoint par un joueur, il y a distribution des parts du trésor, pour récompenser tout ceux qui ont contribué à sa localisation et celui qui l'a déterré. Le mécanisme de distribution est original et offre l'opportunité de bluffer et prendre des risques.

(à noter que Tobago est maintenant disponible en boutique)



Shadow hunters est le jeu phare de la soirée. Avec plusieurs boîtes en circulation et des parties jusqu'à 8 joueurs, plus de 50 personnes y ont joué au moins une partie au cours de la soirée.

Shadow hunters est un jeu d'ambiance, dans la famille de jeux comme Bang!, Saboteur ou Les Loups-garous de Thiercelieux. Les joueurs reçoivent un rôle secret en début de partie et doivent tenter de discerner leurs amis de leurs ennemis parmi les autres joueurs.

Dans Shadow hunters, les joueurs appartiennent à l'une des 3 familles suivantes:

  • Les "Shadows", personnages de l'ombre, très dangereux, ont pour objectif d'éliminer tous leurs ennemis.
  • Les "hunters", chasseurs du mal, ont pour objectif d'éliminer les "Shadows".
  • Les personnages neutres sont plongés malgré eux dans cette lutte et tentent d'accomplir un objectif individuel.

Au cours de la partie, les joueurs déplacent leur pion "personnage" sur le plateau de jeu, utilisent le pouvoir des lieux qu'ils visitent, et se battent entre eux.

Grâce aux lieux visités, les joueurs reçoivent des cartes "ténèbres", "lumière" ou "vision". Les cartes "ténèbres" ou "lumière" permettent de réaliser des actions immédiates ou de gagner un pouvoir permanent. Les cartes "vision" sont le cœur du jeu: elles permettent d'obtenir des indices sur l'identité des autres joueurs.

Le thème obscur de Shadow hunters n'effraie pas les joueurs (c'est aussi le cas des Loups-garous de Thiercelieux). Ce que l'on retient de Shadow hunters, c'est un jeu d'ambiance, de bluff et de prise de risque. C'est aussi un jeu qui peut être malin si l'on prend soin de tirer les bonnes déductions (j'essaie de repérer les amis et ennemis de mes amis et ennemis).



Pour qu'un maximum de joueurs profitent de la Shadow hunters, nous avons cherché à regrouper des tables de 8 joueurs pendant le tournoi/concours.