Panier Mon panier
0

16/10/2014: Essen 2014: la grande fête des jeux de société

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | Page suivante

Je lance un cri de détresse aux éditeurs francophones: à quand une édition francophone du sublime (que dis-je, sublimissime) Medina? Ce magnifique jeu, autant esthétiquement que ludiquement, mériterait de rentrer dans les rayons des jeux "classiques", qui peuvent sans difficulté traverser le temps.

Voici Medina en action. Vous tentez de construire et posséder les palais les plus riches possibles, mais chaque joueur ne peut avoir qu'un seul palais de chaque couleur. Au cours de leur construction, les palais sont neutres, jusqu'à ce qu'un joueur décide de le coiffer d'un dôme pour en prendre le contrôle (et donc en obtenir les points en fin de partie). Les palais ne peuvent pas se toucher (pour permettre aux marchands de voyager dans les rues de la Medina). Les écuries sont des "jokers" qui peuvent agrandir n'importe quel palais. Les marchands se déploient petit à petit dans les rues de la ville et rapportent des points aux palais qu'ils longent. Medina est donc à la fois un jeu territorial et un jeu de "stop ou encore?" pour ce qui est de choisir de prendre le contrôle du bon palais au bon moment.

L'incontournable Weykick.

On trouve aussi quelques coins "mangas" et "fantastiques", avec de nombreux illustrateurs qui réalisent de très belles dédicaces.

Chez les pousseurs de figurines, on n'hésite pas à pousser la mise en scène.

J'avoue mon côté "nerd" qui me fait stopper comme un chien d'arrêt devant de si belles figurines.

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | Page suivante