Panier Mon panier
0

16/10/2014: Essen 2014: la grande fête des jeux de société

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | Page suivante

Filosofia

Monsieur Guillaume de Filosofia a fortement focalisé son stand sur les deux nouvelles déclinaisons du jeu Pandémie. Je parle bien de nouvelles déclinaisons, c'est-à-dire des nouveaux jeux à part entière sur le thème de Pandémie, et non pas des extensions.

Ce qui est amusant, c'est que les deux nouvelles versions du jeu ont pris des directions très différentes:

  • La première, Pandémie le remède, est encore signée Matt Leacock comme le Pandémie original. Il s'agit toujours d'un jeu coopératif, et le but est toujours de trouver le remède de 4 maladies qui envahissent le monde. La différence, c'est que le jeu se joue à grand renfort de dés: des dés spécifiques à chaque joueur pour déterminer les actions disponibles à chaque tour, avec pour originalité que chaque personnage du jeu propose son propre set de dés avec certaines actions spécifiques, et aussi des dés liés à la propagation semi-aléatoire des virus. La dynamique du jeu est vaguement familière, mais suffisamment différente pour ne pas faire doublon. Pandémie le remède pourra donc aussi séduire les afficionados de Pandémie.
  • La deuxième, Pandémie contagion, prend une direction totalement opposée. Nous sommes ici dans un jeu de cartes, qui se joue en compétition et non plus en coopération. Mais plus original encore: les joueurs jouent du côté des virus et non plus du côté des chercheurs! Certaines âmes sensibles pourront se formaliser de l'idée de jouer le rôle d'un virus, mais si vous passez outre la réaction au premier degré, vous trouverez le jeu original dans son approche.

Hormis les déclinaisons de Pandémie, Filosofia proposait un autre jeu étrange, The Battle at Kemble's Cascade, dont le thème est celui des jeux vidéo pixélisés des années '80. Les joueurs doivent manoeuvrer leur vaisseau spatial dans un "scrolling" de vaisseaux ennemis et espèrent survivre jusqu'à l'arrivée du boss final qu'il faudra éliminer. La thématique fait saliver, mais attention le jeu n'a de "shoot'em up" que le thème, Monsieur Guillaume prévient qu'il ne s'agit pas d'un jeu de rapidité mais bien d'un jeu relativement calculatoire.

Présentation de Pandémie le remède

Et pendant ce temps, juste à côté, Pandémie contagion...

Du coup, je me disais qu'il serait génial de trouver une règle qui marie les deux jeux... une équipe côté virus et l'autre équipe côté remède :-)



Hurrican

L'éditeur suisse Hurrican présentait son dernier jeu, paru en début d'année, Madame Ching. Un jeu signé Bruno Cathala que j'ai beaucoup aimé (le jeu). Bruno a décidémment beaucoup de jeux en haut de l'affiche cette année, avec aussi Five Tribes, Abyss (co-signé), Dragon Run (co-signé), Cyclades Titans (co-signé).

Madame Ching en action sur tout le stand Hurrican

Gigamic

Beaucoup de jeux bien connus sur le stand de l'éditeur français Gigamic (ce qui n'enlève rien à leur qualité). Parmi les petits jeux, le plus récent est Gloobz, un drôle de petit jeu d'observation / rapidité qui devrait plaire à des amateurs de jeux comme Bazar bizarre.

Gloobz en action sur le stand Gigamic

Le stand Kosmos

Une nouvelle version d'Andor points à l'horizon, peut-être bientôt en français chez Iello?

Le stand Mattel

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | Page suivante