Panier Mon panier
0

16/10/2014: Essen 2014: la grande fête des jeux de société

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | Page suivante

Zoch

Généralement, la découverte du stand Zoch sur le salon d'Essen occupe près de deux heures à découvrir une moisson de nouveautés. Cette année est un peu plus calme mais deux jeux ont malgré tout retenu mon attention:

Mangrovia

Mangrovia s'inscrit dans la ligne des quelques "gros" jeux que Zoch aime publier de temps à autres (rappelez-vous Tobago ou Niagara par exemple). Je mets le "gros" entre guillemets car la complexité est toute relative aux jeux habituels de Zoch.

Point de vue esthétique, Mangrovia est très beau, comme Zoch sait toujours le faire. Les illustrations ont le cachet typique des jeux de l'éditeur. Le plateau est super lisible et tous les éléments de jeu sont symbolisés avec beaucoup de clarté, ce qui facilite énormément l'apprentissage. Après quelques tours de jeu, on est totalement à l'aise avec la mécanique.

Point de vue thème, la mangrove est juste prétexte à un très bel habillage. Ne vous attendez pas à un jeu immersif.

Point de vue mécanique, Mangrovia est un jeu de stratégie très "à l'allemande" (pensez aux héritiers des "Colons de Catane"), où on collecte des cartes de terrains et de ressources pour pouvoir construire des huttes, et où on choisit l'emplacement des huttes le plus appropriés pour optimiser leur rentabilité.

Et enfin point de vue plaisir de jeu, malgré l'abstraction du thème, j'avoue avoir été séduit. La règle est d'une simplicité et d'une fluidité exemplaire, nous avons à faire à un jeu parfaitement huilé. La mécanique des choix d'action en début de tour de jeu est fort sympathique: chaque joueur pose un pion sur un emplacement du plateau, qui détermine à la fois les actions qu'il réalisera et à quelle position dans le tour. Ensuite un petit bateau progresse de position en position et déclenche les actions choisies par les joueurs. C'est très élégant. La mécanique de pose est très simple (il faut la carte terrain adéquate et payer le prix nécessaire en ressources pour poser une hutte), mais très calculatoire: on peut gagner des points sur les positions, en majorité sur des lignes ou des colonnes de position, et en proportion du nombre de huttes sur des régions de position. Les amateurs d'optimisation et de planification vont se régaler, il y a relativement peu de place pour l'intuition.

Beasty Boys

Dans un format plus familial et ambiance, Beasty Boys nous a séduit par sa mécanique et son thème amusant. Le thème, ce sont des animaux qui font la file pour entrer dans le fameux Beasty Bar. Chaque fois que la file accumule 5 animaux, la porte s'ouvre, les 2 animaux devant la porte entrent et le dernier animal de la file est éjecté. Chacun son tour, on doit ajouter un animal de sa main à la file, appliquer son effet et appliquer en cascade les effets permanents des autres animaux de la file. A coup de placement, de dépassement, de bagarre ou de dévorage entre animaux, chaque joueur tente de se frayer un chemin vers le bar très convoité.

Mangrovia est à l'honneur à l'entrée du stand.

Mangrovia en action.

Mangrovia en action. Pour en avoir joué une partie, je peux vous dire que le jeu est à la fois très fluide de mécanique mais néanmoins très calculateur.

Le génial Beasty Boys nous a beaucoup plu par son thème rigolo et sa mécanique en parfaite adéquation.

Drei Magier Spiele

On attend toujours avec impatience le nouveau jeu phare de Drei Magier Spiele (les jeux des trois magiciens), l'éditeur bien connu pour ses magnifiques jeux pour enfants (rappelez-vous Le Labyrinthe magique, La Nuit des magiciens, La Tour enchantée etc.), et ses petits jeux familiaux (rappelez-vous Mito, Salade de Cafards etc.).

Le jeu phare de cette année s'appelle La Rivière Infinie, qu'il est plus facile d'expliquer à l'aide d'une photo...

La rivière infinie est à l'honneur

La rivière infinie en action

Le plateau de la rivière infinie est semé de petites billes. Ces petites billes roulent sur la table de jeu quand vous faites glisser le plateau sur la table. Et en roulant, les billes emportent les petits bateaux sur la rivière. La rivière infinie est donc un jeu de dextérité où vous devez amener un bateau particulier vers une destination particulière de la rivière. Cette mission est définie par une carte que vous avez piochée et que vous gardez secrète. Pendant que vous tentez de remplir votre mission, les autres joueurs sont attentifs à vos mouvements, parce qu'eux aussi ont une mission secrète à remplir. Et si, accidentellement, vous remplissez la mission d'un adversaire, alors celui-ci criera "stop!" et gagnera sa carte de mission, tandis que vous devrez passer votre tour au joueur suivant. Si par contre vous atteignez votre mission avant qu'un adversaire ne crie "stop!", alors c'est à vous que revient la victoire de ce tour de jeu.

Curieusement, le jeu peut être aussi difficile pour des enfants que pour des adultes. Ou alors très facile. C'est plus une question de dextérité qu'une question d'âge. Le truc est de raisonner à l'envers: si je pousse le plateau vers l'avant, le bateau se dirige vers l'arrière. Ca, c'est pour la phase d'apprentissage. Mais ensuite, il y a quelques tactiques que vous pouvez apprendre, comme parvenir à permuter la position de deux bateaux pour vous permettre d'atteindre votre mission sans qu'un autre bateau ne passe accidentellement devant l'objectif d'un adversaire.

Bref, un jeu original, très joliment présenté, et amusant pour toute la famille.



Un autre petit jeu génial s'appelle en français "La Cloporterie", il consiste à faire deviner une carte aux autres joueurs en jouant un code qui consiste à taper sur la table et dans les mains. Taper sur la table permet d'indiquer l'animal à trouver, et taper dans les mains permet d'indiquer le nombre d'animaux sur la carte. Pour compliquer le code, rien ne vous empêche de mélanger les tapements de table et de mains. L'adversaire qui trouve la carte la gagne. Chaque adversaire qui se trompe doit rendre une carte.

Une partie de Fantom'oeuf jouée entre grands...

Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | Page suivante