Panier Mon panier
0

1001

Galerie photo | L'avis de NIM | Autres jeux à voir | Liens utiles | Commentaires

Le Sultan veut la suite des histoires que Shéhérazade a commencées les nuits précédentes. Les joueurs doivent coopérer pour réunir les personnages et les paysages composant l'histoire que le Sultan veut entendre.

Un jeu de Florian Fay,
illustré par Tony Rochon,
édité par Ilopeli (2014)

Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 4 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un p'tit bout (3-6 ans)
un junior (6-8 ans)
 
Type:Jeu de cartes et de coopération
Thèmes:Contes
 
Complexité: simple  
Réflexion: léger  
Stratégie:    
Interactivité:   interactif
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème:    
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:    
Jeu à glisser en poche/sac/valise
 
Sélections:Jeux de société - pour un p'tit bout (3-6 ans)
Jeux de société - pour un junior (6-8 ans)
Jeux de société - de coopération
Jeux de société - petits et rapides

Galerie photo


Les très belles illustrations des cartes du jeu

L'avis de NIM

1001 est un sympathique petit jeu de cartes signé Ilopeli, l'éditeur qui se taille un nom dans les jeux de ce format à l'adresse des enfants.

1001 est un jeu de coopération accessible aux enfants à partie de 4 ans. Qui dit coopération dit que tous les joueurs s'unissent pour atteindre une victoire commune... ou bien une défaite commune bien entendu. L'auteur du jeu a eu la bonne idée de proposer la possibilité de moduler la difficulté du jeu en fonction de l'âge et de l'expérience des joueurs. On pourra donc gagner sans trop de difficulté en jouant avec des petits bouts. Et puis leur proposer avec excitation "et si on essayait un niveau plus difficile"?

Le principe du jeu - Le sultan est un grand amateur des contes des 1001 nuits et réclame de nouvelles histoires. Au début de la partie, les joueurs se mettent d'accord sur le niveau de difficulté: ils tireront de 6 à 9 cartes "sultan". Chaque carte "sultan" indique une ou deux histoires qu'il faut raconter au sultan. Pour raconter une histoire, il faut réunir un lieu et un personnage de la couleur demandée. Le hic, c'est que toutes les cartes sont mélangées et éparpillées sur la table, les joueurs doivent donc se coordonner réunir les décors et les personnages demandés.

A votre tour de jeu, vous devez prendre une carte et l'ajouter devant vous. Cette carte, vous pouvez soit la piocher parmi celles éparpillées sur la table, soit prendre la dernière carte posée sur la défausse (je vous explique tout de suite d'où vient cette défausse).

Ce faisant, si vous réunissez devant vous un lieu et un personnage dans une couleur demandée par le sultan, alors bingo le voilà satisfait, vous posez les cartes en question devant le sultan.

Si, par contre, vous n'avez pas réuni d'histoire et vous avez plus que deux cartes devant vous, alors vous devez en défausser une, celle de votre choix.

Et c'est là la clé de l'interaction: à travers les cartes que l'on défausse. Car bien entendu, vous allez tenter de défausser une carte qui pourrait intéresser votre partenaire.

Si vous parvenez à raconter toutes les histoires demandées par le sultan avant que les cartes au centre de la table ne soient épuisées, alors c'est gagné! Et dans le cas contraire, tout le monde a perdu...

Pour varier et pimenter la partie, la pioche contient des cartes spéciales: les cartes "palais" sont des décors joker, les cartes "Shéhérazade" sont des personnages joker, les cartes "livre" permettent de retourner 3 cartes parmi les cartes éparpillées (c'est bien utile pour réunir les cartes plus facilement), et les cartes "tigre" obligent chaque joueur à se défausser d'une carte.

Le verdict - Comme tous les jeux d'Ilopeli, 1001 tient ses promesses d'être un jeu à la fois simple à assimiler, tout en étant astucieux pour les enfants.

Une nouvelle réussite de l'éditeur. Bravo.

Les raisons d'aimer

  • Un jeu de coopération malin et évolutif pour les jeunes enfants
  • Le thème et les illustrations sympathiques
  • La coopération est indispensable pour gagner

On pourra reprocher

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Autres jeux à voir

Liens utiles

Vos commentaires

Meeple Wood

posté le 02/11/2014 09:07:50

1001 - Juste un petit commentaire sur la compréhension de la phrase:
"pas réuni d'histoire et vous avez plus que deux cartes devant vous, alors vous devez"

"vous n'avez plus que 2" ou "vous avez plus de 2" (c'est a dire 3)
Merci d'éclairer ma lanterne (magique)

Nicolas Maréchal

posté le 02/11/2014 20:04:37

C'est plus de 2. Je voulais dire plu_s_ que deux (en prononçant le s) mais effectivement quand on l'écrit le s ne passe pas nécessairement :-)