Panier Mon panier
0

Blokus 3D

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Liens utiles | Commentaires

Connectez et empilez vos pièces en 3 dimensions. Votre objectif: avoir la couleur la plus visible en fin de partie.

Un jeu de Stefan Kögl,
édité par Hodin (2008)

Boardgames Australia (AUSTRALIE)
Finaliste Best Children's Game (2009)
Japan Boardgame Prize (JAPON)
10ème prix (2008)
Cote cœur joueurs: (1 avis)
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de connexion et de blocage
Thèmes:Abstrait
 
Complexité: simple  
Réflexion:   très concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:   très interactif
Convivialité: calme  
Contrôle:   grand contrôle
Thème: très abstrait  
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société pour 2 joueurs
Top Jeux de société de stratégie
 
Autres sélections:Jeux de société - pour un jeune ado (8-12 ans)
Jeux de société - les plus beaux

Galerie photo


Blokus 3D se joue sur un plateau rotatif, ce qui permet à chacun de l'inspecter sous toutes les facettes. Les pièces du jeu ressemblent à des pièces de Tetris en 3 dimensions. Les joueurs placent leurs pièces alternativement sur l'aire de jeu. Chaque nouvelle pièce doit coller par au moins une face à une pièce de la même couleur posée précédemment.


A la fin de la partie, chaque joueur compte un point de victoire par face visible à sa couleur, en regardant le jeu par le dessus. De ce total, il retranche un point de victoire par pièce qu'il n'est pas parvenu à placer. Le joueur qui a le plus de points de victoire gagne la partie. Sur la photo, rouge=15-2=13, jaune=19-5=14, vert=12-2=10, bleu=17-4=13, et donc jaune gagne la partie.

L'avis de NIM

Historique - A l'origine, Blokus 3D s'appelait Rumis, inventé par Stefan Kögl, et n'avait donc rien à voir avec Blokus, inventé par Bernard Tavitian. Rumis est un excellent jeu, mais sa distribution est réduite. Un éditeur avisé remarque un air de familiarité entre Blokus et Rumis, et suggère à l'auteur de rebaptiser son jeu Blokus 3D.

Aussitôt dit, aussitôt fait, Rumis est "relooké" à la façon de Blokus, avec ses pièces acidulées rouges, jaunes, vertes, bleues, sur Un plateau gris neutre, astucieusement rotatif pour observer le jeu sous tous les angles sans devoir tourner en permanence autour de la table.

Le résultat est un "win-win": le jeu Rumis gagne en une diffusion plus large et une reconnaissance bien méritée, la gamme Blokus gagne en diversité.

Le principe du jeu - Au début de la partie, les joueurs choisissent un cache noir, à déposer sur le plateau de jeu, qui impose le volume 3D dans lequel les joueurs placeront toutes leurs pièces de jeu.

Au cours du premier tour de jeu, le premier joueur place une pièce de sa couleur à l'endroit de son choix. Ensuite, chaque joueur suivant doit placer une pièce de façon à toucher une pièce déjà posée par au moins une face.

Au cours des tours de jeu suivants, chaque nouvelle pièce placée doit toucher une pièce de la même couleur déjà posée.

Quand un joueur est bloqué ou a placé toutes ses pièces, la partie est terminée pour lui. Lorsque tous les joueurs ont terminé, la partie prend fin et on détermine le vainqueur en attribuant:

  • +1 point de victoire par face visible à sa couleur en regardant le jeu par le dessus
  • -1 point de victoire par pièce non placée.

L'esprit du jeu - Tout en étant en 3D, l'esprit du jeu est parfaitement en adéquation avec Blokus, je trouve donc l'idée de rebaptiser Rumis en Blokus 3D pertinente et bénéfique pour le jeu et pour la gamme Blokus.

Personnellement, j'adore Blokus 3D. La visualisation dans l'espace des pièces à placer est un défi amusant. L'obligation de connecter les pièces entre elles incite à construire des stratégies de développement de la zone d'influence de votre couleur et de blocage des couleurs adverses.

Ma configuration de jeu préférée est à 2 joueurs, en variante 2 couleurs par joueur. Le contrôle est absolu, les parties sont riches en stratégies de placement et de blocage.

A 3 ou 4 joueurs, le jeu reste amusant, mais le contrôle est moindre, bien entendu, si l'on joue chacun pour soi. Voilà pourquoi, à 4 joueurs, je suggère de jouer en 2 équipes de 2 joueurs pour conserver la tension du jeu.

Les raisons d'aimer

  • Un jeu de placement simple et intelligent, exactement mon style de jeu préféré.
  • La 3D originale et parfaitement exploitée ici.
  • Les tons acidulés font un peu peur au premier regard, mais dans la pratique ils sont sympathiques et facilitent énormément la lecture du jeu.

On pourra reprocher

  • La dominante plastique peut rebuter ceux qui préfèrent un jeu en bois.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

suncomesup

20 avis - 20 notes - 28ème contributeur
posté le 07/03/2012

Idée intéressante, mais ...

Difficilement controlable (à plus de 2 joueurs). Gestion des niveaux de hauteur pas très conviviale.

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Reportage photo

Consultez les 6 photos de reportage de "Blokus 3D". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Liens utiles

Vos commentaires

maman 1950 (non connecté)

posté le 15/09/2010 23:34:34

quand on utilise le grand cache où la construction doit se faire de façon pyramidale, ainsi que le cache pour la construction en escalier, je trouve injuste que l'on compte 1 point pour une pièce colorée visible quand elle n'est pas à la bonne hauteur de la "marche". J'ai constaté que si on se donne du mal pour construire les marches de la pyramide ou de l'escalier de façon correcte on était pénalisé par rapport à ceux qui se contentent de poser leurs pièces en "rez de chaussée", ce qui crée des trous de leur couleur et leur économise des pièces, donc pour eux tout benef...
seule les pièces visibles sur les "bonnes" marches devraient être comptées.
étonnée que celà n'ai gèné personne.

maman 1950 (non connecté)

posté le 16/09/2010 00:04:52

en faisant des recherches sur des constructions de blokus en 3D,je constate sur les photos (même pour la présentation du jeu sur boite) que chacun fait comme il veut.l'anarchie quoi, ce qui est très gènant quand on veut apprendre à respecter et faire respecter une règle commune.
en fait je me pose la question: y a-t-il une véritable règle qui respecte la forme imposée par les caches? ou chacun fait-il sa petite construction pour gagner?
merci

Nicolas Maréchal

posté le 16/09/2010 09:29:01

Bonjour,
Il n'y a effectivement aucune règle qui impose de construire précisémment la forme. La règle oblige just à construire dans la forme. Ce n'est pas de l'anarchie: la règle est la même pour tout le monde, et vous devez la prendre en compte dans votre stratégie de jeu. Stratégie qui consiste à coincer les autres joueurs et se réserver des "espaces personnels".
On est bien loin de faire chacun sa propre construction, l'interaction de Blokus 3D est énorme.
Bon amusement,
nim