Panier Mon panier
0

Ciao dino

Galerie photo | L'avis de NIM | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Au départ, les dinosaures vivent sur la Pangée, le continent unique originel de notre monde. Mais la Pangée s'étend et se fissure, formant l'esquisse des continents de la Terre. Dans ce bouleversement, les dinosaures tentent de survivre en se reproduisant, migrant, nageant pour rejoindre les continents en formation.

Un jeu de Ralf Lehmkuhl,
édité par Tilsit (2006)

Cote cœur joueurs: (1 avis)
Joueurs:2 - 5
Âge:à partir de 12 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de placement et de majorité
Thèmes:Animaux
Dérive des continents
Dinosaures
Histoire
Mer
Préhistoire
 
Complexité:   complexe
Réflexion:   concentré
Stratégie:    
Interactivité:   interactif
Convivialité: calme  
Contrôle:    
Thème:   immersif
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:    
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie
Top Jeux de société au thème immersif
 
Autres sélections:Jeux de société - pour un ado (12-16 ans)

Galerie photo


Une vue d'ensemble du matériel de jeu. On voit, au centre, le continent unique (la Pangée), avec ses 2 lacs, qui va progressivement s'étendre et se déchirer. Autour, la réserve de dinosaures de chaque joueur. Ces dinosaures prennent place dans le jeu quand les dinosaures se reproduisent. Autour, les cartes d'action et les aides de jeu. Sur la gauche, une élégante piste de score en forme de dinosaure. Le matériel est très soigné et contribue au plaisir de jouer.

L'avis de NIM

Le jeu démarre avec un continent unique (la Pangée), de forme hexagonale, au centre de la table. Au cours de la partie, les joueurs vont progressivement dériver des parcelles de terrain du continent, ce qui va l'étirer, le fissurer, et finalement se disloquer en plusieurs continents indépendants, séparés d'eau. Au milieu de ce mouvement en apparence chaotique, les joueurs gèrent chacun leur population de dinosaures. A l'aide de points d'action, le joueur peut reproduire ses dinosaures pour augmenter la population, les déplacer sur les continents, les faire nager lorsqu'une dérive les a jeté à l'eau, ou encore provoquer une dérive supplémentaire, pour disloquer ou fortifier des continents, ou pour jeter à l'eau des dinosaures adverses.

A la découverte du jeu, la règle ne semble pas si simple. Mais la force du thème aidant, on entre très vite dans le jeu, et au final, on trouve tout cela très naturel.

On a l'habitude de penser que les jeux les plus cérébraux sont abstraits. Ici, Ciao dino prouve le contraire. Malgré la force de son thème, le jeu est extrêmement intelligent pour qui veut bien y jouer.

A noter que le jeu est déjà excellent à deux joueurs, bien que moins palpitant. A quatre ou cinq joueurs, il s'agit d'un vrai jeu d'opportunisme, voire d'alliance opportuniste dans certains cas. Le "chaos" y est plus important, mais il a le mérite d'être le même pour tous les joueurs et, à l'image du thème, doivent réellement lutter pour que leurs dinosaures survivent.

Ciao dino est un jeu magnifique en visuellement et ludiquement. Merci Tilsit pour cette magnifique réédition (du jeu qui s'appelait initialement "Trias").

Les raisons d'aimer

  • Le thème fort, original et magnifiquement intégré au jeu.
  • Des illustrations claires et parfaitement adaptées.
  • Un joli plateau de score en forme de dinosaure, et des jolis pions en bois en forme de dinosaures.
  • Une mécanique de dérive pas simple à lire la première fois mais très vite assimilée tant elle est logique avec le thème.
  • La gestion de points d'action qui offre un grand degré de liberté.
  • Le placement initial aléatoire de la Pangée, qui assure des parties toutes différentes.
  • La pioche aléatoire de cartes par les joueurs est bénéfique au jeu (les auteurs du récent Khronos ont utilisé le même principe pour convertir un jeu stratégique trop complexe en un jeu plus tactique). Elle impose de jouer par opportunisme. Si le jeu était totalement déterministe il deviendrait beaucoup trop complexe à analyser.

On pourra reprocher

  • Prévoyez une grande table! On ne s'y attend pas forcément en début de partie.
  • Quand un joueur fait dériver une parcelle de terrain, il n'est pas toujours facile de mesurer que celle-ci s'éloigne effectivement de la Pangée. Ceci est dû à l'absence de plateau de jeu. Mais en fait, l'absence de plateau est normale et je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.
  • On pourra trouver le jeu fort calculatoire si l'on veut y jouer correctement.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Beru

2 avis - 124 notes - 13ème contributeur
posté le 17/11/2013

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 2 photos de reportage de "Ciao dino". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires