Panier Mon panier
0

King Lui

L'avis de NIM | La règle du jeu | Reportage photo | Autres jeux à voir | Liens utiles | Commentaires

Vous êtes conviés à la table du roi. Pour plaire au roi, vous devez manger autant que possible les mêmes plats que le roi, mais ne jamais en manger plus que lui!

Un jeu de Aaron Weissblum, Alan Moon,
édité par Abacus Spiele (2003)

Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:3 - 5
Âge:à partir de 7 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
 
Type:Jeu de combinaison de cartes
Thèmes:Cuisine
Repas
 
Complexité: simple  
Réflexion: léger  
Stratégie: tactique  
Interactivité:    
Convivialité: calme  
Contrôle: chaos  
Thème: abstrait  
Graphisme: graphisme passable  
Matériel:    
Jeu à glisser en poche/sac/valise
 
Sélections:Jeux de société - pour un jeune ado (8-12 ans)
Jeux de société - petits et rapides

L'avis de NIM

King Lui a l'apparence d'un petit jeu de cartes dont on n'attendrait à priori qu'un jeu de familles. Détrompez-vous, la mécanique du jeu est originale et très tactique. King Lui partage avec Coloretto et Mamma mia (du même éditeur) une mécanique de dilemme intéressante. Dans King Lui, le dilemme consiste à choisir entre d'une part se servir d'un plat au détriment des autres joueurs et du roi, mais au risque d'en avoir plus que le roi, ou d'autre part laisser ce plat au roi pour qu'il rapporte plus de points, mais au risque qu'un autre joueur s'en empare. C'est une évaluation du risque permanente que j'apprécie particulièrement. Parmi les 3 jeux de cartes, je place King Lui au milieu car il est plus calculatoire que Coloretto mais torture moins la mémoire que Mamma mia.

Les raisons d'aimer

  • Le côté tactique du dilemme permanent.
  • La règle simple tout en étant originale: c'est un très bon jeu d'initiation.
  • L'appel à la mémoire juste ce qu'il faut mais pas trop (je ne suis pas fana des jeux de mémoire).
  • Le hasard du tirage des cartes est raisonnablement maîtrisable.
  • Le premier joueur qui change à chaque tour équilibre le jeu.
  • Le thème sympathique.
  • Le prix tout petit.

On pourra reprocher

  • C'est un petit jeu tactique, auquel il ne faut pas jouer des tas de parties d'affilée. On y jouera de préférence avant ou après un jeu plus "gros". Alternativement, on peut varier les plaisirs en jouant aux autres jeux de la gamme, qui sont tout aussi peu chers: Coloretto et Mamma mia.

La règle du jeu

Matériel

  • 110 cartes, dont 105 cartes "Plat" et 5 cartes "Dragon"

Pour commencer la partie

Placer la boîte du jeu fermée debout sur la table. C'est l'assiette du roi.

Mélanger les cartes "Plat" et "Dragon" ensemble et placer le tas au centre de la table faces cachées.

Le tour de jeu

On choisit le joueur qui sera le chef cuisinier du premier tour. Lors des tours suivants, le rôle de chef cuisinier passera d'un joueur à l'autre dans l'ordre de la table.

  • Phase 1: Le chef cuisinier sert les plats à tables
    • Le chef cuisinier pioche deux fois autant de cartes qu'il y a de joueurs et les dispose côte à côte, faces visibles sur la table.
    • Parmi ces cartes, les cartes "Plat" identiques sont regroupées l'une sur l'autre, légèrement décalées. Le ou les cartes "Dragon" sont placées à côté des plats.
  • Phase 2: Les joueurs se servent
    • En commençant par le chef cuisinier et l'un après l'autre, chaque joueur doit effectuer l'une des 3 opérations suivantes:
      • Choisir un des plats présentés à table et prendre en main toutes les cartes de ce plat.
      • Piocher une carte et la placer dans sa main.
      • Nourrir le dragon:
        • Cette action est possible s'il y a (au moins) un dragon sur la table, et si le roi a au minimum deux cartes "Plat" dans son assiette.
        • Le joueur choisit deux cartes "Plat" dans l'assiette du roi, et les écarte du jeu avec la carte "Dragon".
  • Phase 3: Le roi se sert
    • Le roi prend toutes les cartes "Plat" qui restent sur la table et les place dans son assiette (devant la boîte de jeu).
    • S'il reste une ou plusieurs cartes "Dragon", elles restent sur la table et sont disponibles pour le tour suivant, en supplément des cartes qui
seront piochées par le nouveau chef cuisinier.

Fin de la partie

Dès qu'un chef cuisinier n'a plus assez de cartes dans la pioche pour effectuer le service à table, la partie se termine.

Chaque joueur calcule ses points de la manière suivante:

  • Le joueur dévoile ses cartes "Plat".
  • Pour chaque plat dont il dispose plus de cartes que le roi, le joueur écarte toutes les cartes de ce plat (par exemple, si le joueur possède 3
jambons alors que le roi n'en a que 2, le joueur doit écarter ses 3 jambons).
  • Pour les plats restants, chaque carte "Plat" du joueur rapporte autant de points que le roi possède de cartes dans ce plat (par exemple, le joueur possède 3 fromages et le roi en possède 4, le joueur marque 3 x 4 points).

Le joueur qui a le plus de points gagne la partie. En cas d'égalité, c'est le joueur qui a écarté le moins de cartes.

VARIANTE: Variante tactique

(suggérée par Jeux de NIM)

Les joueurs gardent leur plat face visible sur table. Cela supprime le côté mémorisation de la règle de base, au bénéfice d'un plus large aspect calculatoire.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Reportage photo

Consultez les 4 photos de reportage de "King Lui". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Liens utiles

Vos commentaires