Panier Mon panier
0

Kobayakawa

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Dans ce jeu de cartes minimaliste et très original, d'inspiration asiatique, le joueur qui aura la carte la plus forte ne sera pas nécessairement le gagnant. En 7 tours, avec 15 cartes seulement dont une seule dans chaque main et une au centre de la table, bluffez et misez pour tracer votre route vers la victoire!

Un jeu de Jun Sasaki,
illustré par Biboun,
édité par Iello (2015)

Prix:12.00 €
Disponibilité:Non disponible
Cote cœur joueurs: (2 avis)
Joueurs:3 - 6
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de cartes et de bluff
Thèmes:Abstrait
 
Complexité: simple  
Réflexion:   concentré
Stratégie:    
Interactivité:   interactif
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème: très abstrait  
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:    
 
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société petits et rapides
Jeu à glisser en poche/sac/valise
 
Autres sélections:Jeux de société - pour jouer en famille
Jeux de société - pour joueurs passionnés
Jeux de société - pour jouer en groupe

Galerie photo

L'avis de NIM

Kobayakawa est un jeu beaucoup plus simple à jouer qu'à prononcer. Vous pouvez le voir comme un poker en version simple et rapide. Et comme il respire moins la notion d'argent et de surenchère du poker, beaucoup de parents le trouveront mieux venu pour jouer en famille. Ceci dit Kobayakawa n'est pas à regarder comme un jeu pour enfants, mais comme un jeu d'apéro, très apprécié par les adultes, simple et rapide.

Le principe du jeu - Kobayakawa est donc un poker simplifié, et en voici une preuve: chaque joueur reçoit une seule carte, de valeur entre 1 et 15, qu'il garde secrète. A la fin du tour, le gagnant est celui qui a la carte la plus forte, parmi les joueurs qui ont misé pour participer au tour!

Mais il y a une petite subtilité tout de même: au centre de la table, il y a aussi une carte face visible, c'est la carte Kobayakawa. A la fin du tour, le joueur qui aura la carte la plus faible pourra y ajouter la valeur de la carte Kobayakawa. Et bien entendu, ce bonus bouleverse régulièrement le classement, ce qui amène donc à des dilemmes intéressants: si vous avez une carte forte, pensez-vous qu'un joueur pourra vous battre grâce à la Kobayakawa? Et si vous avez une carte plutôt faible, pensez-vous pouvoir profiter de la Kobayakawa?

Et puis, il y a la dimension psychologique: comment pousser vos adversaires à miser si vous vous sentez fort? ou les pousser à renoncer si vous vous sentez faible?

Ca fait beaucoup de richesse pour un jeu dont le tour de jeu est très simple et que je résume ici:

  • Au début de la partie, chaque joueur reçoit 4 sous. Sur le côté de la table, on empile 8 sous pour la banque. La partie se déroulera en 7 manches. Pour les 6 premières manches, la banque mettra un sous en jeu à chaque manche. Pour la dernière manche, elle en mettra deux.
  • Au début d'une manche, chaque joueur reçoit une carte. On retourne une carte supplémentaire au centre: c'est la Kobayakawa. La banque met une ou deux pièces en jeu.
  • La manche se déroule en deux tours de table:
    • Le premier tour de table permet à chaque joueur de changer sa carte ou la carte Kobayakawa. Si le joueur choisit de changer sa carte, il pioche une carte, la prend en main, puis jette une carte: soit la carte qu'il avait en main, soit la nouvelle carte qu'il vient de piocher. Si le joueur choisit de changer la carte Kobayakawa, il pioche une carte et la retourne sur la Kobayakawa actuelle.
    • Le deuxième tour de table est le tour de mise. Chaque joueur qui souhaite participer au départage de la manche doit mettre un sou en jeu (ou deux sous pour la dernière manche).
  • En fin de manche, les joueurs qui ont participé à la mise dévoilent leur carte. On détermine le vainqueur qui empoche les sous au centre de la table, et une nouvelle manche commence.
  • En cours de partie, un joueur qui devient ruiné est éliminé de la partie.
  • En fin de partie, le joueur le plus riche gagne!

Le verdict - Chose promise, chose due. Kobayakawa est exactement comme on l'imagine: un poker tout simple et rapide, jouable "à l'apéro" comme on dit, en famille ou entre amis, y compris avec ceux qui n'aiment pas les jeux d'argent, car Kobayakawa ne sent pas autant l'argent que le poker.

Tout en étant simple, le design des cartes est sympathique, et globalement on peut dire que le matériel de jeu est de bonne facture pour le prix demandé.

Un chouette petit jeu donc, avec une part de chance pour que tout le monde ait la possibilité de gagner, et une part de psychologie pour mettre de l'ambiance.

Les raisons d'aimer

  • Simple et rapide
  • Facilement jouable en famille ou entre amis "à l'apéro"
  • Un brin de psychologie (façon poker en plus light) qui amène de l'ambiance et des discussions amusantes sur le profil de prise de risque des joueurs
  • Petit et donc facile à emporter partout

On pourra reprocher

  • Exactement comme au poker certains n'y voient que la chance tandis que d'autres y voit un mix de chance et de psychologie

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

rolft TOP 10 CONTRIBUTEURS

110 avis - 110 notes - 1er contributeur
posté le 26/06/2016

Poker express

Kobayakawa est un jeu de bluff minimaliste expliqué en un temps retord.

La règle est prometteuse mais après plusieurs parties, je reste sur ma faim, ma courbe de progression est nulle et je pourrais difficilement expliquer à quelqu'un qui me le demande, comment faire pour gagner.

Mais bon, je suis nul au bluff, ceci explique cela.

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Meeple Wood

41 avis - 49 notes - 18ème contributeur
posté le 16/03/2015

Je garde... ou pas

Simple et rapide, accessible à tous. Jeu d'apéro, version simplifiée du Poker... Un peu de chance, un peu de bluff... avant de partir sur un "gros" jeu.

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Reportage photo

Consultez les 5 photos de reportage de "Kobayakawa". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

 

Vos commentaires