Panier Mon panier
0

27/03/2010: Reportage de la 70ème soirée Jeux de NIM

Le tableau des jeux de la soirée montre les nouveautés (Mystery Express, Cyrano et Boomerang), accompagnées de beaucoup d'autres nouveautés récentes et de "classiques" des soirées.

Cyrano invite les joueurs à un moment de poésie. Oh, n'ayez crainte, ce n'est pas aussi compliqué que ça en a l'air. En tirant des cartes au sort, les joueurs découvrent un thème et deux terminaisons de rimes (par exemple en "-our" et en "-able").

Les joueurs doivent écrire un quatrain, c'est à dire quatre vers (lignes), dont deux se terminent par l'une des rimes, et deux par l'autre, dans n'importe quel ordre. Rien n'oblige à écrire des alexandrins, chaque ligne de votre poème peut être de longueur très variable selon votre inspiration. En fait, seules vos fins de phrases comptent.

Deux manières de marquer des points:

  • Cyrano monte rejoindre sa belle: il monte d'un niveau pour chaque mot correctement rimé que vous êtes le seul à avoir employé. Hé oui, il faut être original!
  • La belle descendre rejoindre Cyrano: chaque joueur devra voter secrètement pour le poème qu'il trouve le meilleur. Votre belle descendra d'un niveau pour chaque joueur qui a voté comme vous. Cette fois, il vaut mieux être unanime!



Genial: le jeu de Reiner Knizia vous propose de connecter des jolis dominos colorés pour créer des alignements qui rapportent des points de victoire. La détermination du vainqueur est originale: le vainqueur est le joueur qui a le meilleur score dans sa couleur la plus faible! C'est un système que Reiner Knizia avait inventé dans son jeu le plus prestigieux: Tigre et Euphrate.

On reconnaît d'un coup d'œil la belle île de Tobago, sur laquelle les joueurs cherchent des trésors, les déterrent et se les partagent.

On parle toujours d'or, mais cette fois on le cherche beaucoup plus à l'ouest. Dans l'ouest lointain, comme disent les américains.

Dans cette ville pittoresque de Dice Town, tout se règle aux dés: une récolte à la mine, un retrait à la banque, un achat au drugstore, une tournée au saloon, une nomination de shérif et l'achat de nouvelles terres. Au bout de la ville, il y a le docteur Badluck, qui offre un petit quelque chose aux plus malchanceux. On dit qu'il est tellement généreux que certains joueurs cherchent parfois à être malchanceux!

L'or est une véritable obsession de la soirée, dirait-on. Cette fois, ce sont les pirates qui le convoitent, dans une course effrénée autour de Jamaica. Dois-je vous rappeler le bonheur de jouer à Jamaica, un jeu riche, drôle, beau et accessible, que l'on devrait voir remplacer le vieillot Monopoly une bonne fois pour toutes sur les étals des magasins.

Malédiction invite les magiciens, druides, sorcières et autres personnages fantastiques à réunir des ingrédients et préparer des potions magiques qui rapportent des points de victoire.

Un jeu à rôles variables, qui rappelle éventuellement le principe de Citadelles, mais qui se garde bien de le copier et conserve sa propre originalité.