Panier Mon panier
0

Malédiction

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Les joueurs prennent le rôle de magiciens, de sorcières et de druides et tentent de concocter des potions variées afin de gagner des points de victoire. Pour ce faire, ils utiliseront des ingrédients magiques comme du venin, des herbes et un peu d’or, mais ils feront surtout appel à leur intuition et à un soupçon de chance.

Un jeu de Andreas Pelikan,
illustré par François Bruel,
édité par Filosofia (2008)

Deutscher Spiele Preis (ALLEMAGNE)
9ème prix (2008)
Japan Boardgame Prize (JAPON)
Jeu de l'année (2008)
Cote cœur joueurs: (1 avis)
Joueurs:3 - 5
Âge:à partir de 9 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de cartes et de programmation
Thèmes:Fantastique
Magie / Sorcellerie
Recette
 
Complexité:    
Réflexion:    
Stratégie:    
Interactivité:    
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème:    
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
 
Autres sélections:Jeux de société - pour un jeune ado (8-12 ans)

Galerie photo


Vue d'ensemble du matériel de jeu. Au centre de la table, les marmites de potions magiques et les étagères d'or et d'ingrédients. Au-dessus de la photo, les réserves d'or, d'ingrédients et de fioles. En-dessous de la photo, le jeu de cartes et les réserve de chaque joueur.


Exemple de cartes: les 12 rôles que les joueurs choisissent tout après tour. Remarquez la patte graphique de Cruela Brisfon (que l'on connaît parfois aussi sous le nom de François Bruel... à moins que ce ne soit le contraire).

L'avis de NIM

Le principe du jeu - Dans Malédiction, les joueurs récoltent des ingrédients magiques (venin de serpent, sang de loup, herbe) pour réaliser des potions de sorcières, de druides ou de magiciens. Ces potions rapportent des points de victoire en fin de partie.

Pour progresser, les joueurs choisissent et invoquent le pouvoir de 12 personnages différents.

Le jeu se déroule en une succession de manches. Au début de chaque manche, chaque joueur choisit 5 personnages parmi les 12 de son deck.

Le joueur actif présente un personnage aux autres joueurs: "Je suis le magicien" (par exemple). L'un après l'autre, chaque autre joueur doit:

  • S'il n'a pas ce personnage en main, il annonce simplement "Suivant".
  • S'il a le personnage en main, il le présente et choisit entre:
    • Revendiquer le rôle en annonçant "JE suis le magicien" (en insistant sur le "JE"). Dans ce cas, le joueur qui avait précédemment revendiqué le rôle de magicien perd son pouvoir et passe son tour.
    • Accepter le rôle du joueur qui le revendique en annonçant "Qu'il en soit ainsi". En remerciement de ce geste généreux, le joueur bénéficie immédiatement de la FAVEUR du personnage.

L'ACTION principale et la FAVEUR sont indiquées sur la carte de chaque personnage. L'ACTION principale est la plus généreuse. La FAVEUR est le plus souvent une version réduite de l'ACTION principale. Par exemple, l'ACTION principale du dresseur de serpent est de récolter 3 venins, et sa FAVEUR est d'en récolter un seul.

Lorsque tous les joueurs se sont prononcés, le joueur qui détient le rôle revendiqué réalise l'ACTION principale du personnage. Il entame ensuite le tour suivant en présentant un autre personnage: "Je suis l'herboriste" (par exemple).

Les pouvoirs des personnages - Le deck de 12 personnages est identique pour tous les joueurs et contient des personnages qui récoltent des ingrédients (verts), préparent des potions (bleus), transforment l'or (jaunes), subtilisent l'or ou les ingrédients des adversaires (rouges), ou encore incantent des formules magiques trouvées dans un grimoire (gris).

L'approche tactique - Les choix tactiques de Malédiction sont nombreux:

  • Le choix des personnages:
    • Le grand danger est la prévisibilité des choix. Lorsque plusieurs choisissent le même personnage, un seul joueur profitera de l'ACTION principale du personnage, tandis que les autres au mieux profiteront d'une FAVEUR, ou au pire perdront définitivement le rôle.
  • Choisir le bon personnage, lorsque vous êtes premier joueur du tour:
    • Etre le premier joueur est la situation la plus délicate. Vous DEVEZ revendiquer un rôle et votre revendication sera soumise au choix de vos adversaires.
    • Dès lors, votre approche sera de choisir un personnage que vous êtes aisément prêt à perdre, et/ou que vous prévoyez avoir été peu choisi par vos adversaires.
  • Prendre la bonne décision, lorsque vous n'êtes pas premier joueur du tour:
    • Revendiquer un rôle est certes tentant pour profiter de l'ACTION principale. Mais vous prenez le risque de voir ce rôle volé par un joueur suivant. Vous prenez aussi le rôle le plus délicat de premier joueur. Vous ne le ferez donc probablement que pour les personnages cruciaux à votre stratégie.
    • Accepter la faveur est souvent le choix le plus sûr, mais il faut malgré tout avoir la générosité trop systématique, sans quoi vous n'aurez aucune chance de gagner la partie.

Les dilemmes sont permanents, ce qui est jouissif pour un jeu simple et fluide comme Malédiction.

Mon bilan: coup de cœur - Malédiction est un nouveau coup de cœur pour moi. Il est de la famille de Citadelles (coup de cœur également), jeu de cartes où l'on incarne une succession de rôles de personnages pour réaliser des actions. Plus fluide que ce dernier, il a des chances de mobiliser un public plus large. Les deux jeux restent néanmoins assez différents pour que Citadelles conserve sont public de joueurs adeptes.

Les raisons d'aimer

  • Simplicité et fluidité
  • Tension permanente
  • Graphismes d'excellente qualité et immersifs

On pourra reprocher

  • Il n'y a pas de hasard à proprement parler, mais les choix secrets de personnages génèrent des surprises que l'on percevra, selon les opinions, comme excitantes ou comme source de chance/malchance indécente. En 3 mots, Malédiction est un jeu chaotique non hasardeux.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

suncomesup

20 avis - 20 notes - 28ème contributeur
posté le 07/03/2012

Chaque tactique peut gagner

Chacun a sa chance : souvent, le moins bon et gros joueur a gagné.

Petit inconvénient : très dépendant de l'ordre de placement des joueurs à la table de jeu (plus qu'au poker, puisque là, on peut encore renchérir). Petit défaut : les corbeaux ne sont pas suffisamment "visibles".

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Reportage photo

Consultez les 18 photos de reportage de "Malédiction". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

sebduj (non connecté)

posté le 04/01/2009 16:49:08

Malédiction est un excellent jeu que je vous conseille également très vivement!