Panier Mon panier
0

01/06/2013: Reportage de la 84ème soirée Jeux de NIM - Spéciale Cocktail Games

Voici une partie des jeux proposés à la soirée, il y en avait tellement que j'ai du empiler le reste à côté des présentoirs. Comme à chaque fois, il y en a pour tous les goûts et tous les ages.

Matthieu d'Epenoux dispose de 4 tables de démo au centre de la salle. Ici, il a préparé Le Désert Interdit, le nouveau jeu de coopération.

Une partie de découverte de Divinare, un jeu où l'on doit deviner et parier sur des quantités de cartes présentes dans différentes couleurs. C'est un jeu "à information croissante", c'est-à-dire que les joueurs font tourner les cartes de main en main et les révèlent progressivement sur l'aire de jeu. Chaque nouvelle carte posée impose de déplacer votre jeton de pari, que vous le vouliez ou non, et c'est ce qui fait toute la dimension tactique du jeu.

Cyril a animé une table de City of horror, un jeu que les jeunes ados ont adoré au point d'en rejouer une deuxième partie d'affilée.

Ovo est un nouveau jeu de réflexion-mémoire proposé par Gigamic, pour 2 à 4 joueurs. Son matériel aux couleurs vives est original, et le jeu l'est aussi, à condition de faire preuve d'un minimum de concentration...

Très apprécié, le nouveau Via Appia est un jeu de stratégie familial proposé par Queen Games. On y construit bien entendu une célèbre voie romaine avec un système de gestion en cascade. L'action "revenus" rapporte des pierres, l'action "carrière" transforme les pierres en dalles, l'action "construction" permet de poser les dalles sur la voie romaine, et c'est cette dernière action qui rapporte des points de victoire. Mais l'action "revenus" rapporte aussi des sesterces (on doît généralement choisir entre pierres et sesterces, c'est ça aussi qui fait partie de la gestion tactique du jeu), les sesterces permettent de déplacer vos voyageurs sur la voie (mais uniquement là où elle est construite, bien entendu). Il y a des bonus d'étapes pour les voyageurs les plus rapides, et l'arrivée du premier voyageur à Brindisi marque la fin de la partie.

Augustus est aussi dans la compétition du jeu de l'année allemand, et ça se comprend parce que le jeu est à la fois simple de mécanisme et tactiquement malin.