Panier Mon panier
0
Panier

Paper Tales

Galerie photo | Avis de NIM | | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Commentaires

Recrutez des Unités, faites la guerre à vos adversaires, construisez des Bâtiments et menez votre Royaume vers la victoire.

Un jeu de Masato Uesugi,
illustré par Christine Alcouffe,
édité par Blackrock, Catch Up Games (2017)

Prix:30.00 €
Disponibilité:Non disponible
Cote cœur joueurs: (1 avis)
Joueurs:2 - 5
Âge:à partir de 12 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de draft, de combo et de gestion
Thèmes:Affrontement guerrier
Civilisation
 
Complexité:   complexe
Réflexion:   très concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:   interactif
Convivialité: calme  
Contrôle:   contrôle
Thème:    
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société de stratégie
 
Autres sélections:Jeux de société - pour un ado (12-16 ans)
Jeux de société - pour un adulte (16 ans et +)
Jeux de société - pour 2 joueurs

Galerie photo


L'avis de NIM

Paper Tales est un jeu de cartes dans lequel tous les joueurs agissent simultanément. Il mêle un système original de vieillissement des Unités à une gestion tendue de l'espace.

Mettez en place les meilleures combinaisons de cartes, mais prenez garde à ne pas laisser à vos adversaires les Unités dont ils ont besoin. Anticipez le vieillissement de vos troupes et composez avec l'inexorable écoulement du temps...

Le principe du jeu - Le jeu se joue en 4 phases, à la fin de chaque phase, nos domaines vont se faire la guerre.

Chacune de ces phases se subdivise en 6 étapes:

  • [1] Recrutement: étape de draft durant laquelle les joueurs se constituent une main de 5 unités. Ces unités (les personnages qui vont "combattre" à la fin de chacune des phases) ont toutes un coût, une puissance et un effet, qui intervient à différentes phases de jeu.
  • [2] Déploiement: c'est lors de cette étape que les joueurs posent leurs unités, en payant leur coût éventuel. Chacun d'entre eux bénéficiant de 4 emplacements virtuels, 2 à l'avant-poste (ceux qui "combattront") et deux à l'arrière.
  • [3] Guerre: c'est là qu'on compare la puissance des unités d'avant-poste de chacun des joueurs.
  • [4] Revenu: étape de récolte éventuelle.
  • [5] Construction: en début de partie, chaque joueur a à disposition 5 bâtiments de deux niveaux chacun. Au total, les joueurs auront donc la possibilité de construire ou améliorer 4 bâtiments. Ceux-ci ayant un coût et un effet futur.
  • [6] Âge: Chaque unité se voit attribuer un jeton âge. Celles qui en possèdent déjà sont défaussées.

L'avis de NIM - Le cœur du jeu Paper Tales, c'est une mécanique de "draft" qui n'est pas sans évoquer celle de 7 Wonders. On a d'ailleurs tendance à comparer les deux jeux, puisque les deux jeux sont à base de cartes, qui se choisissent en draft, qui permettent de construire un domaine et de guerroyer avec ses voisins. De ce point de vue, Paper Tales est un jeu relativement classique.

Mais l'originalité de Paper Tales, c'est le côté éphémère de votre domaine, puisque par défaut, chaque carte vit un tour, se prend un jeton de vieillesse, puis meurt à la fin du tour suivant. Avec des unités qui vivent généralement 2 tours, il faut donc renouveler votre domaine en permanence. Si vous perdez des unités combattantes, vous risquez de perdre des combats. Si vous perdez des sources d'argent, vous risquez d'avoir du mal à recruter de nouvelles unités. Si vous perdez des productions de ressources, vous risquez d'avoir du mal à construire ou améliorer des bâtiments. Tout est donc question d'opportunisme dans les drafts et de dosage savant de l'équilibre ou de la spécialisation de votre domaine.

À noter que le jeu peut se pratiquer à 2 joueurs, avec une règle particulière pour le draft qui fonctionne très bien.

Séance de rattrapage: le draft, qu'est-ce que c'est? - Le draft est une mécanique de jeu qui permet aux joueurs de se fabriquer une main de cartes "choisies" à partir d'une distribution aléatoire de cartes.

Le principe est tout simple: au début du draft, chaque joueur reçoit le même nombre de cartes. Disons 5 par exemple. Simultanément, chaque joueur choisit une des cartes de sa main, la pose devant lui, et passe le reste à son voisin de gauche.

Chaque joueur a donc récupéré une main de 4 cartes de son voisin de droite. Parmi ces cartes, chaque joueur choisit de nouveau une carte qu'il pose devant lui, et passe le reste à son voisin de gauche.

Et ainsi de suite. Le draft permet à chacun de se construire un jeu de cartes, mais en créant à chaque fois un dilemme: quelle carte vais-je garder, quelles cartes vais-je laisser à mon voisin.

Souvent, on change de sens de rotation des cartes d'un tour à l'autre, histoire d'interagir différemment avec les autres joueurs.

Les raisons d'aimer

  • La limite d'emplacements et de bâtiments disponibles rend les choix tendus et stratégiques.
  • La variété des cartes unités et des étapes de jeu permettent des combos intéressants.
  • Le graphisme est original et agréable

On pourra reprocher

  • Le titre qui fait penser à un jeu narratif, immersif ou faisant appel à l'imagination, alors que ce n'est pas le cas.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

rolft TOP 10 CONTRIBUTEURS

94 avis - 94 notes - 1er contributeur
posté le 20/02/2018

Combo

Paper Tales est un Seven Wonders like qui a le bon goût de ne pas fourmiller de sources de points de victoire.

Ici on gagne avec les combats (surtout) et les bâtiments (un peu).

Comme originalité supplémentaire on a la mort des personnages. Il s’agit pour moi d’un bon condensé qui, passé la partie de découverte, doit être particulièrement fluide et agréable à jouer et à comboter.

Nombre de parties: une partie jouée (1)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Reportage photo

Consultez les 8 photos de reportage de "Paper Tales". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Vos commentaires