Panier Mon panier
0

Pelican Bay

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Tout en créant un décor de rêve d'îles et de plages de sable fin, chaque joueur tente d'étendre ou de fermer des zones de paysages pour marquer le plus grand nombre de points. Un jeu à l'esthétique superbe et destiné aux amateurs de réflexion et d'optimisation.

Un jeu de Jacques Zeimet,
illustré par Rolf Vogt,
édité par Drei Hasen in der Abendsonne (2013)

Prix:25.00 €
Disponibilité:Non disponible
Cote cœur joueurs: (1 avis)
Joueurs:1 - 4
Âge:à partir de 10 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de connexion
Thèmes:Îles
Plage
Urbanisme / Construction
 
Complexité:    
Réflexion:   concentré
Stratégie:    
Interactivité:    
Convivialité: calme  
Contrôle:   contrôle
Thème: abstrait  
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   excellent matériel
 
Top Jeux éducatifs - Calcul et logique
 
Autres sélections:Jeux de société - pour jouer en famille
Jeux de société - pour un jeune ado (8-12 ans)
Jeux de société - pour un ado (12-16 ans)
Jeux de société - pour un adulte (16 ans et +)
Jeux de société - pour 2 joueurs
Jeux de société - les plus beaux

Galerie photo


Un matériel de jeu de tout beauté

L'avis de NIM

La maison d'édition des "Trois lapins dans le soleil couchant" (Drei Hasen in der Abendsonne) marque le retour des anciens créateurs des "Trois magiciens" (Drei Magier Spiele). Vous devinez qu'il s'agit d'un trio de personnes: le couple Johann Rüttinger et Kathi Kappler est aux commandes de la maison d'édition. Rolf Vogt continue d'assurer les illustrations chez Drei Magier, mais en tant qu'ami il a accepté de réaliser les illustrations de Pelican Bay.

Une chose est sûre, c'est que l'âme de Drei Magier revit. Johann et Kathi ont gardé l'esprit poétique, le soucis du beau et du travail bien fait qui les ont toujours caractérisés.

Aux côtés de ce trio, c'est un grand monsieur de la création ludique qui les a rejoint: Jacques Zeimet est l'auteur de Pelican Bay. Jacques Zeimet, c'est le monsieur qui a créé (entre autres) la série des Kakerlaken, l'escalier hanté, Bazar bizarre, ou encore le grand jeu en bois Bamboleo.

Bon, et si vous me parliez de Pelican Bay alors? - Déjà la couverture et le matériel de Pelican Bay reflètent toute l'âme artistique et poétique de l'éditeur. Je ne sais pas vous, mais personnellement j'ai envie de jouer à Pelican Bay rien qu'en le regardant.

Le jeu est composé de tuiles hexagonales qui représentent un paysage paradisiaque. La mer bleue, des plages de sables blancs et des bois à la végétation luxuriante, des petits ponts ou passerelles réalisés de façon très indigène. A leurs côtés, des jolies petites figurines de pélicans stylisés. Ils serviront à marquer les zones fermées et à compter les points de bonus.

Le principe du jeu - Pelican Bay se rapproche des dominos, ou du jeu Carcassonne, ou encore de Dalapapa de François Haffner. Le principe consiste à assembler les tuiles pour former un paysage et marquer un maximum de points à chaque tour de jeu.

Une fois le décor mis en place avec 3 premières tuiles, chaque joueur doit, à son tour, connecter une ou deux nouvelles tuiles au décor. Pour celà, le joueur doit respecter quelques contraintes:

  • Il doit d'abord désigner une zone du paysage qu'il compte agrandir, et pour laquelle il marquera un point par tuile.
  • Chaque tuile posée doit contribuer à l'extension de cette zone.
  • Chaque tuile doit toucher au moins deux autres tuiles.

Le principe de base est donc tout simple: je place une ou deux tuiles qui agrandissent une zone, je compte le nombre total de tuiles de cette zone et je marque autant de points sur la feuille de score.

Maintenant la subtilité, c'est que le joueur peut aussi tenter de fermer une zone. Lorsque c'est le cas, le joueur prend une figurine pélican dans la réserve, et s'il n'y en a plus il la dérobe à un joueur de son choix. Il pose le pélican sur la zone, puis rejoue un tour de jeu, dans lequel il peut de nouveau fermer une autre zone (et donc encore rejouer) ou simplement agrandir une zone. Lorsque l'enchaînement est terminé, le joueur additionne les points de toutes les zones fermées et agrandies, et reprend dans sa propre réserve tous les pélicans qu'il a utilisés. Chaque pélican rapportera un point de bonus en fin de partie.

Le verdict - C'est vrai, Pelican Bay est un jeu plutôt calculateur / optimisateur malgré la poésie dégagée par son matériel. Mais il n'est pas non plus bien compliqué à pratiquer, ce qui me donne envie dans le ranger aux côtés de mes jeux "à jouer le soir au coin du feu", c'est-à-dire les jeux malins mais relaxants, jouables en toute tranquilité, qui amènent un peu à réflechir sans briser les neurones.

Pelican Bay est très accessible et peut donc se joueur aussi bien entre adultes qu'en famille, en compagnie d'enfants.

Les raisons d'aimer

  • Des illustrations et un matériel de toute beauté.
  • Une grande poésie dégagée par la présentation du jeu.
  • Tactique, malin sans être brise-neurone.

On pourra reprocher

  • En partie tributaire du tirage des tuiles dans la pioche. Il faut "faire avec".
  • Certains peuvent trouver que l'on calcule beaucoup.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

stockes

7 avis - 7 notes - 40ème contributeur
posté le 15/12/2013

très joli

le jeu reprend certaines mécaniques connues dans d'autres jeux (carcasonne par ex.) mais les parties restent agréables à jouer, et les graphismes qui se révèlent au fur et à mesure de la construction de l'archipel sont très jolis. De plus les règles inclue un mode pour un seul joueur.

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Reportage photo

Consultez les 3 photos de reportage de "Pelican Bay". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires