Panier Mon panier
0

Worm up!

Galerie photo | L'avis de NIM | Reportage photo | Autres jeux à voir | Liens utiles | Commentaires


photo: Gigamic

Mettez des vers dans les roues de vos adversaires et misez juste pour devenir le lombric le plus rapide de l'histoire! Bluff et stratégie seront indispensables pour atteindre le premier la ligne d'arrivée.

Un jeu de Alex Randolph,
édité par Gigamic (2008)

Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:3 - 5
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un junior (6-8 ans)
un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de course et de blocage
Thèmes:Animaux
Vers
 
Complexité: très simple  
Réflexion: léger  
Stratégie: tactique  
Interactivité:   interactif
Convivialité:   animé
Contrôle: chaos  
Thème:    
Graphisme:    
Matériel:    
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Jeu à glisser en poche/sac/valise
 
Autres sélections:Jeux de société - pour un junior (6-8 ans)
Jeux de société - pour un jeune ado (8-12 ans)
Jeux de société - pour un ado (12-16 ans)
Jeux de société - pour un adulte (16 ans et +)
Jeux de société - petits et rapides

Galerie photo


Le jeu en action. Deux jeux de piquets noirs délimitent les lignes de départ et d'arrivée. Les chenilles sont des pions en bois, que l'on glisse d'arrière en avant pour progresser. Les mini-cartes sont utilisées pour programmer secrètement le déplacement des chenilles.

L'avis de NIM

A l'origine proposé sous la forme d'une course de petits chameaux, Gigamic nous régale avec la réédition de ce petit jeu d'Alex Randolph.

Le principe du jeu - Worm up! est un exemple du talent d'Alex Randolph dans le jeu épuré.

Les joueurs disposent les lignes de départ et d'arrivée, et placent leur ver, composé de pions en bois, devant la ligne de départ.

Le tour de jeu:

  • Chaque joueur choisit secrètement un jeton marquée "4", "5", "6", "7" ou "X".
  • Tous les joueurs révèlent leur choix simultanément.
  • Les joueurs avancent leur ver selon les règles suivantes:
    • Si plusieurs joueurs ont choisi la même mise, ils n'avancent pas leur ver à ce tour-ci.
    • Un joueur qui a choisi seul une valeur de 4 à 7 avance son ver de la valeur correspondante.
    • Un joueur qui a choisi seul le "X" choisit une valeur qui n'a été misée par aucun autre joueur et avance son ver. En outre, il peut déplacer la ligne d'arrivée!

La progression est toute simple: le joueur fait glisser un pion d'une extrémité à l'autre de son ver. Le joueur déplace autant de pions que la valeur choisie (4, 5, 6 ou 7).

L'ambiance du jeu - On pratiquera typiquement Worm up! de deux manières possibles:

  • De façon silencieuse, le jeu s'apparente à l'esprit du poker ou plus simplement du pierre-papier-ciseaux. Chaque tour de jeu considéré individuellement est en principe imprévisible, mais c'est sur la succession des coups que le jeu révèle sa dimension psychologique. Chaque joueur tente de déceler les "mécanismes" de décision de ses adversaires et de les anticiper.
  • De façon verbale, tout fonctionne à la tchatche, aux négociations qui précèdent chaque mise et aux engagements que nul n'est tenu de respecter!

Outre sa dimension psychologique, il y a la course elle-même, où les joueurs ne sont pas tenus de faire avancer leur ver en ligne droite et se régalent de bloquer les adversaires en leur passant devant. Ici, Worm up! rappelle le plaisir d'un jeu comme Ave Caesar.

Worm up! est follement simple, pratiquement enfantin. Pourtant, c'est un jeu psychologique subtil et une course pleine de rebondissements qui peut amuser autant les adultes que les enfants.

Les raisons d'aimer

  • Une simplicité enfantine.
  • Le régal des vers qui s'entremêlent et se bloquent le passage tout au long de la course.
  • La psychologie du choix simultané.

On pourra reprocher

  • Le sentiment d'une absence totale de contrôle pour qui est insensible à la psychologie du choix simultané.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Reportage photo

Consultez la photo de reportage de "Worm up!". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Liens utiles

 

Vos commentaires