Panier Mon panier
0

19/06/2004: Reportage de la 9ème soirée Jeux de NIM

Antoine, Boris, Catherine et Jean-Pierre sont passés de Bang! à Camelot, c'est-à-dire de la bagarre western aux tournois de chevalerie! On ne fait pas non plus dans la dentelle, on se bagarre à coup de lance, d'épée, de fléau, de hache ou encore à main nue. Camelot est un jeu de cartes, avec un mécanisme de combat qui fait penser à des enchères parsemées d'embûches.

Une grande table écoute Carine qui explique Le Jardin fou. Le jeu confirme une fois de plus mon attirance pour les jeux de placement.

Le Jardin fou est un jeu où il faut se défausser de ses tuiles de plantation en les connectant sur le plateau, parterre par parterre, sans laisser de trou, sans jamais connecter deux tuiles de même couleur l'une contre l'autre. Sur cette base simple, on découvre un jeu très contrôlable (en particulier à 2 joueurs), à la fois tactique (le gain de chaque parterre qui permet de donner une tuile à l'adversaire) et stratégique (organiser les pénuries de certains types de pièce). C'est une très grande réussite de son auteur Yves Renou.

Notre plus grande difficulté consiste à convaincre les joueurs de passer outre la présentation enfantine du jeu. Une fois essayé, le jeu convainc unanimement.



Au passage un nouveau clin d'œil à la table des Catane, toujours en grande négociation.

Après les "Petits Monstres", Cyril et Théo s'attaquent à un Labyrinthe junior.

Unanimo est le jeu roi des soirées Jeux de NIM. Il le confirme encore pour cette soirée. C'est définitivement un classique, qui ponctue les soirées pour certains, ou les conclut, en dessert, pour d'autres. Vous le trouverez encore dans ce reportage, comme dans tous les précédents, et probablement dans les prochains.