Panier Mon panier
0

21/04/2007: Reportage de la 44ème soirée Jeux de NIM

Sur deux grands panneaux, les joueurs de la soirée Jeux de NIM découvrent les jeux proposés ce soir (on en voit une partie, sur la photo, en cours de soirée). Carine et moi-même aidons à choisir les jeux, aidons à réunir des partenaires de jeux, expliquons les règles et répondons aux questions en cours de partie.

Colosseum est le jeu phare de la soirée. Comme à l'accoutumée, une nouveauté Days of Wonder attirante par l'esthétique et la qualité du matériel. Une nouveauté attendue parce que j'aime la ligne éditoriale de Days of Wonder capable de captiver le grand public et les joueurs exigeants. Une nouveauté doublement attendue parce que le nom prestigieux de l'auteur Wolfgang Kramer apparaît en tête d'affiche (cette fois en collaboration avec Markus Lübke que nous ne connaissons pas).

Dans Colosseum, vous êtes organisateur de jeux de cirque antique. Vous parcourez le pays à la recherche d'acteurs, d'animaux et d'éléments de décors qui vous permettent d'organiser de grands spectacles. Au cours de la partie, vous investissez dans le développement de votre cirque, vous achetez des lots d'éléments de spectacle aux enchères, vous négociez des échanges avec vos adversaires de jeu, vous déplacez l'empereur, les sénateurs et les consuls dans l'espoir d'attirer leur présence à vos spectacle, ou au moins obtenir une faveur de leur part. Enfin, vous montez un spectacle qui vous rapporte de l'argent et vous permet d'investir dans des numéros encore plus ambitieux. La partie compte 5 tours de jeu, qui vous permettent d'organiser jusqu'à 5 spectacles, typiquement crescendo jusqu'à l'apothéose du cinquième tour. Votre score correspond au nombre de spectateurs du plus gros spectacle que vous avez organisé.

Lorsque j'ai entendu les premières bribes du fonctionnement du jeu, j'ai pensé "Aie, encore un jeu de pioche-construction, on va encore avoir droit à un jeu du style Les Aventuriers du rail ou Cléopatre et la société des architectes". J'ai donc découvert le jeu avec un mélange d'enthousiasme et de crainte. En quelques tours de jeu, mes craintes se sont dissipées. Aujourd'hui, après plusieurs parties, et surtout après avoir exploité la variante officielle publiée dans l'urgence, je confirme être joueur et supporter enthousiaste de Colosseum.

Ce qui me plait, ainsi qu'à mes partenaires de jeux et aux joueurs de la soirée, c'est l'interactivité très importante du jeu: les phases d'enchère et d'échange sont souvent animées, pour ne pas dire acharnées dans les deux derniers tours. Autre élément: la vision stratégique du développement de votre cirque est indispensable pour gagner. Dès le 3ème tour de jeu (la partie compte 5 tours), vous devez avoir une idée plutôt claire de votre spectacle final pour avoir le temps de réaliser les investissements dans votre cirque et consacrer 2 à 3 tours à réunir les éléments de spectacle nécessaires. L'improvisation de dernière minute est inenvisageable.



Carcassonne - la cité est un Carcassonne sophistiqué par les règles et par le matériel. La pose de remparts autour de la ville apporte de nouvelles dimensions tactiques au jeu "classique".

Taluva est un récent coup de cœur, un jeu de pose essentiellement abstrait, d'une simplicité exemplaire au niveau de la mécanique, d'une grande intelligence, au matériel en 3D des plus agréables à manipuler. Du bonheur.

Ambiance casino avec Manilla. Les joueurs détiennent des actions sur des ressources transportées en mer, au péril des tempêtes et des attaques de pirates. Les joueurs s'enrichissent en pariant sur le sort des bateaux qui transportent les ressources en mer, et en s'arrangeant pour que leurs ressources arrivent à bon port et fassent grimper leur cours (l'auteur du jeu ne devait pas avoir de grande notions financières, parce qu'en principe ce sont plutôt les ressources non livrées qui devraient voir leur cours monter en bourse).

Les Dragons du Mékong: les joueurs programment secrètement les étapes de construction d'un réseau de passerelles, et tentent de faire sauter leur personnage de passerelle en passerelle pour rejoindre le village à l'opposé du plateau. Comme la programmation des actions est secrète et simultanée, les actions s'entrechoquent, les passerelles et les personnages risquent de tomber à l'eau et de devoir recommencer la course. Les Dragons du Mékong est le plus beau jeu que nous connaissons de Roberto Fraga (et d'ailleurs, celui dont il est le plus fier), agréable à jouer avec tous les public, adultes comme enfants.