Panier Mon panier
0

21/02/2019: Cannes 2019: le Festival International du Jeu sur la Croisette!

Chez Blue Orange, Sherlock Express est un jeu d'observation et de rapidité.

Le but du jeu est de faire de la déduction super rapide et, à la façon de Sherlock Holmes, quand l'impossible est éliminé, ce qu'il reste est nécessairement la solution de l'énigme.

Autour de la pioche des suspects, on retourne 6 personnages suspects. Ce sont des animaux différents, dans des lieux différents, avec des signes distinctifs différents. On va ensuite retourner des cartes d'indices une à une, qui servent à éliminer des possibilités. Par exemple, si on retourne un indice koala, on sait qu'il ne s'agit pas d'un koala. Lorsqu'il ne reste qu'un suspect possible, c'est forcément le coupable, et le joueur le plus rapide à y taper la main gagne la manche. Si, par hasard, tous les suspects sont innocentés après un indice, alors c'est celui qui est le plus rapide à taper la pioche qui gagne la manche.

Simple, efficace, rigolo, mais très exigeant (et difficile pour certains, hum hum... je ne vois pas du tout de qui vous parlez...)



Dog Rush est aussi un jeu d'observation et de rapidité. Et franchement pas facile. Vous apercevez, sur la photo, des chiens tenus par une longue laisse. Un joueur attrape toutes les laisses en main, annonce une couleur, et laisse le tas tomber sur la table. Le but est d'attraper la boule qui correspond à l'extrémité de la bonne laisse.

Le jeu a deux points communs avec Sherlock Express. Premièrement, il prouve que je joue comme une quiche aux jeux de rapidité. Deuxièmement, il prouve que Cannelle, notre distributrice belge chez Geronimo, sait rédoudre tous les problèmes de rapidité en 0,1 seconde chrono.



Sprint est une nouveauté parmi les petits jeux de cartes rigolos de Blue Orange. Il est signé Sébastien Decad, un auteur français que l'on aime bien pour toutes ses inventions de jeux pour enfants, et qui est fidèle au Festival Jeux de NIM depuis sa création.

Son thème, c'est le lièvre et la tortue et, en bon moraliste que nous sommes, notre objectif est de faire gagner la tortue. Pour l'aider à avancer, il faut faire preuve d'un peu de dextérité: vous retournez une carte objectif qui indique un nombre, par exemple 25. Votre but est de tenter de prendre exactement 25 cartes en coupant un tas de cartes. Si vous visez pile, vous avancez de 4 cases. Si vous faites 1, 2 ou 3 cartes de moins, vous avancez de 3, 2 ou 1 cases. Si vous faites encore moins que ça, ou si vous dépassez le nombre demandé, alors vous n'avancez pas du tout. Après votre déplacement éventuel, vous retournez la première carte du tas coupé qui indique le déplacement du lièvre.



Dice Academy est un mini-jeu signé Yannick Gobert, que l'on connaît bien puisqu'il s'est occupé de Géronimo, distributeur belge, notamment de la gamme Blue Orange. Et que beaucoup d'entre vous ont eu l'occasion de voir sur tous les festivals Jeux de NIM, organisant des présentations de jeux, tournois et autres concours.

Dice Academy s'explique en 10 secondes: on lance 10 dés: 5 dés de thèmes et 5 dés de lettres. Le but du jeu est de trouver un mot pour chaque thème, commençant par une lettre qui n'est pas de la même couleur que le thème. Le plus rapide gagne les dés correspondants.



Oh My Gold est un petit jeu de cartes et de dés, dans lequel chacun tente de récolter un maximum de trésors, en les gagnant ou en les piquant aux autres, en réalisant des combinaisons de dés.

Guardians of Legends est un projet fou du liégeois Vincenzo Bianca.

La folie de ce projet, c'est d'être un jeu à plusieurs facettes.

La première facette, c'est un jeu de société "traditionnel". Guardians of Legends est un jeu que ne renierait pas l'éditeur Libellud, car il se base sur la communication par indices visuels, à la façon de Mysterium ou Shadows Amsterdam. Pour transmettre la position d'un trésor sur une île, un joueur va pointer des indices visuels sur des grandes cartes postales. Un bref mot sur ces fameuses cartes postales: elles sont époustouflantes. Une qualité d'image et une richesse de détails absolument incroyables!

La deuxième facette, c'est que le jeu de société est le point de départ... d'une vraie chasse au trésor grandeur nature! Quelque part sur la planète, un oeuvre d'art d'or et de diamant d'une valeur de 210.000€ est cachée. Celui qui la trouve... la gagnera! Les indices permettant de trouver ce trésor se trouvent dans le jeu de société. Le truc, paraît-il, est que certains éléments visuels dans le jeu de société sont inutiles au jeu, et donc ils sont peut-être utiles à la recherche du trésor. A vous donc de les débusquer, de les interpréter, et de partir à la chasse!

Ce n'est pas la première fois qu'une chasse au trésor est imaginée. Une des plus célèbres est celle de la Chouette d'or lancée il y a 25 ans et toujours non résolue à ce jour. Mais à ma connaissance, celle-ci est la première et la seule à utiliser un jeu de société comme point de départ.



Guardians of Legends

Guardians of Legends

Guardians of Legends

Guardians of Legends

Chez Act in Games, nous découvrons le jeu Farben.

Farben, faut-il vous le dire, signifie couleurs en allemand.

Et justement, le principe est d'attribuer une couleur à une série de concepts qui sont lus par un joueur. Quelle couleur attribueriez-vous à l'espoir, à l'école, à un jouet etc.? Le truc, c'est d'expliquer votre choix quand vous sélectionner une couleur, et de glisser votre carte de couleur sous la pile du concept proposé.

En deuxième phase de jeu, le but sera de se rappeler de la couleur choisie par chacun. Cela pourrait paraître difficile, mais grâce aux histoires racontées, ça devient possible!

Farben est donc un jeu d'imagination, d'un peu de confidence pour les joueurs qui associent le choix de la couleur à des expériences personnelles, et enfin un jeu de mémoire.

C'est une très belle idée. On regrette juste le travail un peu paresseux d'édition. On passera outre le titre resté en allemand, mais même le contenu du jeu est tristounet. La qualité du jeu pourrait sauver cette faiblesse, nous verrons.



Farben, chez Act in Games

Second Chance est aussi un nouveau jeu proposé par Act in Games.

C'est un jeu "papier-crayon", dans lequel chaque joueur remplit une grille avec des pièces de Tetris désignées par des cartes. A chaque tour de jeu, deux pièces de Tetris sont proposées, et chacun choisit celle qu'il souhaite dessiner. Le but est de remplir la grille au maximum, mais tout en essayant d'éviter de se faire bloquer. Un joueur bloqué a droit à une seconde chance (d'où le titre du jeu): il pioche une nouvelle carte Tetris et doit la dessiner. S'il y parvient, tant mieux, il peut continuer la partie. Si pas, le joueur est éliminé de la partie!