Panier Mon panier
0

Diaballik

Galerie photo | L'avis de NIM | Reportage photo | Autres jeux à voir | Liens utiles | Commentaires


photo: T.O.M.

Diaballik est un jeu abstrait qui simule un jeu de balle tel le football ou le handball. Chaque joueur contrôle une équipe qui a chaque tour peut faire deux déplacements et une passe. Le premier joueur qui amène la "balle" sur la ligne adverse gagne la partie.

Un jeu de Philippe Lefrançois,
édité par Territoires d'Outre-Mondes (2004)

Jeu de l'Année (FRANCE)
Finaliste (2006)
Prix de Saint-Herblain (FRANCE)
Finaliste (2006)
Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:2
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de placement
Thèmes:Abstrait
 
Complexité: simple  
Réflexion:   concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:   très interactif
Convivialité: très calme  
Contrôle:   grand contrôle
Thème: très abstrait  
Graphisme:
Matériel:   excellent matériel
 
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie
Top Jeux de société les plus beaux
 
Autres sélections:Jeux de société - pour un jeune ado (8-12 ans)
Jeux de société - pour 2 joueurs

Galerie photo


Un aperçu général du plateau et du matériel de jeu.

L'avis de NIM

Mariage de thème et abstraction - Diaballik est une réussite, parce que non seulement il capte l'attention des amateurs de jeux abstraits, mais en plus il parvient à convertir les amateurs de jeux à thème.

L'astuce: une évocation de jeu de balle, mais en aucun cas une simulation puisqu'il ne ressemble à aucun jeu de balle "réel". Les pions forment une équipe qui doit progresser et circuler entre les pions adverses. Le porteur de balle ne peut pas se déplacer: pour faire progresser les joueurs, il faut faire "circuler" la balle. Le but est tout simple: amener sa balle sur la ligne adverse.

Vous avez bien lu, j'ai dit "sa balle" et non pas "la balle", car Diaballik concrétise ce que l'on imaginait toujours dans les "vrais" jeux de balle: mais pourquoi n'ont-ils pas chacun leur balle?

Simplicité - La force de Diaballik, qui est le propre de tout jeu abstrait de qualité, c'est la simplicité et la profondeur. Sa simplicité est impressionnante parce qu'il s'explique en quelques secondes, à une adulte ou à un enfant. Simplicité aussi pour devenir raisonnablement "opérationnel" dans le jeu et y trouver du plaisir immédiat.

Profondeur - Mais le jeu ne révèle pas aussi simplement sa profondeur, car il faut de la pratique pour passer d'un mode de jeu "exploiter une faute adverse commise par inadvertance" à un mode "provoquer la faute". Et là, la chose est loin d'être simple, tant il est possible de jouer défensivement. Une grande partie du plaisir de Diaballik est de découvrir des "patterns" d'attaque et de défense, apprendre à les rendre efficace, et apprendre à les contrecarrer.

A propos des jeux abstraits et des jeux à thème - Finalement, tous les jeux contiennent une forme d'abstraction. Elle est tout simplement plus ou moins forte selon le jeu: on dit que l'on "vit" le thème, ou que l'on se persuade de le vivre: le joueur devient acteur. Quand le thème est bien implanté, on dit aussi que l'on ne pourrait pas vraiment modifier le thème sans altérer le jeu (à l'exception d'une transposition en science-fiction ou monde parallèle, que l'on peut aisément appliquer à n'importe quel thème de jeu, aussi forte soit son intensité). Mais l'abstraction n'est jamais nulle, sinon, ce ne serait justement pas un jeu. Mais alors, pourquoi parler de jeu "à thème" ou de jeu "abstrait"? Où est la frontière? C'est une question de logique floue, un peu comme comparer un "petit" tas de caillou et un "gros" tas de caillou: la frontière est loin d'être claire. Diaballik ne simule aucun jeu de balle existant: c'est un jeu abstrait. Diaballik pourrait difficilement être autre chose qu'un jeu de balle: c'est un jeu à thème. Qu'en pensez-vous? Un jeu sur "Le Seigneur des Anneaux" est-il à thème, puisqu'il ne simule aucune réalité existante?

Les raisons d'aimer

  • Le magnifique matériel en bois, sobre et raffiné comme un jeu abstrait, et en même temps clair dans sa simulation de "joueurs porteurs de balle".
  • La grande simplicité du mécanisme (expliqué en quelques secondes)...
  • ... et pourtant la profondeur du jeu.
  • Son semblant de thème attire facilement les joueurs: il n'est pas difficile de se trouver un partenaire à ce jeu. Autant chez les adultes que chez les enfants (à partir de 8 ans).

On pourra reprocher

  • Comparez-le au jeu de Dames plutôt qu'aux Echecs en matière de renouvellement du jeu. Par la simplicité du mécanisme, on se retrouve souvent dans des situation équivalentes (un air de "déjà-vu") d'une partie à l'autre: attaque "bille" en tête, mur défensif, fourchette de contournement, faille fatale... Certains joueurs se lassent de retrouver les mêmes "patterns" alors que d'autres se ravissent de les explorer, les combiner et les exploiter à bon escient.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Reportage photo

Consultez les 5 photos de reportage de "Diaballik". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Liens utiles

Vos commentaires