Panier Mon panier
0

Libertalia

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Les bandes de pirates envisagent une retraîte dorée mais pour celà, il faut d'abord amasser le plus grand trésor possible. En choisissant secrètement leur personnage à chaque tour de jeu, les joueurs rivalisent pour attraper les trésors et torpiller les espoirs de leurs adversaires.

Un jeu de Paolo Mori,
illustré par Benjamin Carré, Stéphane Gantiez,
édité par Asmodee (2012)

Spiel des Jahres (ALLEMAGNE)
Jeu recommandé (2013)
Cote cœur joueurs: (4 avis)
Joueurs:2 - 6
Âge:à partir de 12 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de rôles et paris secrets
Thèmes:Chasse au trésor
Pirates
 
Complexité:    
Réflexion:    
Stratégie:    
Interactivité:   interactif
Convivialité:   animé
Contrôle: chaos  
Thème:    
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
 
Autres sélections:Jeux de société - les plus beaux

Galerie photo


Des illustrations tout simplement magnifiques. Une inspiration "Pirates de Caraïbes" marquée, mais c'est loin d'être gênant!


Libertalia en action

L'avis de NIM

Un point très marquant de Libertalia, c'est l'esthétique. D'accord, le thème pirate est très classique, mais les graphismes sombres et photo-réalistes sont splendides, ainsi que le travail de mise en page de la couverture de la boîte, des plateaux et des cartes du jeu. L'hommage aux Pirates des Caraïbes est très appuyé, mais c'est plutôt une belle référence.

Si vous jetez un oeil à la boîte, vous voyez un logo de "Marabunta". Un nouvel éditeur? Pas vraiment. En fait, Marabunta est un studio interne d'Asmodee. Comme vous le savez, l'éditeur Asmodee se focalise plutôt sur le jeu grand public, distribuable dans les gros points de vente. "Marabunta" est le brin de fantaisie d'Asmodee. Une sorte de carte blanche pour faire des jeux hors "main stream" de toutes les manières possibles: par la complexité du jeu, par le thème, l'esthétique ou la mécanique un peu décalée.

Libertalia se situe dans une famille de jeux proches de Citadelles: on y choisit des personnages différents à chaque tour pour pouvoir réaliser des actions. Les personnages ont de fortes interactions entre eux. C'est un type de jeu psychologique, où l'on essaie de lire les intentions de ses adversaires, où l'on bluffe. On se dit "je pense qu'il pense que je vais jouer cette carte et du coup je vais en jouer une autre, à moins qu'il pense que je bluffe et donc je la joue quand même, mais..." etc.

Le principe du jeu - Dans Libertalia, il y a 30 personnages qui ont tous une valeur et un pouvoir différent. Chaque joueur reçoit un deck avec ces 30 personnages. Un des joueurs en tire 9 au hasard, et annonce le numéro des personnages aux autres joueurs qui prennent les mêmes dans leur deck. Ainsi, pour la première expédition, les joueurs ont exactement les même 9 personnages en main.

La mécanique est toute simple. A chaque tour de jeu, il y a un jeton à gagner par joueur. On connaît par avance les jetons disponibles.

Les jetons peuvent être:

  • Des trésors que l'on essaie de gagner.
  • Des trésors maudits qui font perdre des points. On voudrait bien ne pas les gagner, mais il n'y a pas le choix: il y aura un jeton par joueur!
  • Des cartes au trésor qui ne rapportent des points que quand elles vont par trois.
  • Des épées qui vous permettent de tuer un pirate dans le repaire d'un adversaire. Au début, on n'a aucun pirate dans son repaire, mais il en arrive un nouveau après chaque pillage (en temps normal).
  • Des officiers espagnols, que l'on préférerait ne pas rencontrer, car ils tuent votre personnage avant qu'il ne rejoigne son repaire.

Chaque joueur choisit secrètement un personnage. On les dévoile tous et on les pose sur le plateau, par valeurs croissantes.

  • De la plus petite à la plus grande valeur de personnage, chacun joue l'action de jour de son personnage (s'il y en a une).
  • Ensuite, de la plus grande à la plus petite valeur, chacun joue l'action de nuit de son personnage, puis prend un jeton, puis ajoute son personnage dans son repaire.
  • Et enfin, chacun joue toutes les actions de repaire de tous ses personnages enore présents dans son repaire.

Après une campagne de 6 tours (il y aura 3 campagnes en tout), chacun joue l'action de fin de campagne de ses personnages encore en vie, puis on passe au décompte des points de victoire en fonction des jetons de chacun.

Le verdict - Il y a un plaisir esthétique évident à jouer à Libertalia. En terme de mécanique, c'est clair qu'il ne pourra pas plaire à tout le monde. C'est la programmation secrète des personnages qui partage les avis (forcément, c'est le coeur du jeu). Pour certains, c'est un moment d'intense psychologie. Pour d'autres, c'est le hasard total. Le même genre de débat que l'on pourrait avoir à propos du poker. En fait, on est quelque part entre les deux. Il ne faut pas chercher en Libertalia beaucoup plus qu'un jeu de pari et d'ambiance. Ce n'est pas un jeu de stratégie. Le plaisir vient des parties où vous lisez le jeu de vos adversaires et sortez la bonne carte au bon moment, des moments où vous discutez de la séquence dans laquelle il aurait mieux valu jouer les cartes.

Les raisons d'aimer

  • Des illustrations et un matériel superbes
  • Une mécanique toute simple qui permet de jouer rapidement avec des amis qui découvrent le jeu
  • Accessible en famille
  • Le plaisir des coups d'éclat

On pourra reprocher

  • Le chaos apparent du choix secret des personnages

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

ruddel TOP 10 CONTRIBUTEURS

27 avis - 28 notes - 9ème contributeur
posté le 17/03/2013

Simple et efficace

Le matos est beau ( même si je regrette l'épaisseur des repaires) les règles sont simples mais le jeu se bonifie au fil des parties tellement les combinaisons et les styles de jeu peuvent variés. Pour l'instant à 2 joueurs il tourne bien avec un peu de guerre psychologique. Mais à partir de trois joueurs arrive la vraie saveur du jeu avec des stratégies plus élaborées qui se mettent en place. À plus de 5 il devient plus chaotique mais aussi plus " fun". Bref une belle découverte qui me promet pas mal de parties sympa!

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Troll_Mops

4 avis - 4 notes - 66ème contributeur
posté le 16/11/2012

J'ai testé (pour vous mais surtout pour moi) Libertalia

Tout d'abord, une petite explication sur ma cote j'ai hésité entre deux et trois étoiles je dirais donc 2,5. avec comme texte : " J'y rejouerais si on me le propose mais ne le conseillerai pas.

Mon avis : Ce qu'il est ressorti de la partie c'est l'influence du fait que tous les joueurs piochent les même cartes sur la partie. C'est ce qui fait ce jeux mais s'avère très frustrant , voir par moment chaotique pour les joueurs. Lorsque l'on découvre certaines cartes on se dit : " waouw c'est une tuerie" mais très vite on se rend compte que comme tous les autres joueurs ont la même il va devenir très hasardeux et difficile de la jouer au bon moment pour réellement profiter de son effet. Donc, après une partie je dirais que je reste sur l'impression que j'avais eue en regardant la présentation de ce jeu sur un site bien connu : "pourquoi pas une partie de temps en temps mais il n'intégrera pas ma ludothèque"

Nombre de parties: une partie jouée (1)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

philiper

2 avis - 67 notes - 24ème contributeur
posté le 27/11/2013

Cote cœur:

etanmirror

0 avis - 44 notes - 34ème contributeur
posté le 10/03/2017

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 2 photos de reportage de "Libertalia". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires