Panier Mon panier
0
Panier

Roborally

Galerie photo | L'avis de NIM | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Roborally est une course délirante de robots. Les robots roulent, tournent, glissent sur les tapis, se poussent, tirent au laser, et doivent éviter de tomber dans les puits ou à la casse. Le but du jeu est d'être le premier à terminer la course relais, sur un plateau reconfigurable à l'infini.

Un jeu de Richard Garfield,
édité par Play Factory (2006)

Cote cœur joueurs: (1 avis)
Joueurs:2 - 8
Âge:à partir de 10 ans
Durée:Long (<90 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de course et de programmation simultanée
Thèmes:Course
Informatique
Robots
Science-Fiction
 
Complexité:    
Réflexion:   concentré
Stratégie: tactique  
Interactivité:    
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème:   très immersif
Graphisme:    
Matériel:   bon matériel

Galerie photo


Une vue d'ensemble du matériel de jeu. Le terrain de jeu est reconfigurable selon vos envies ou selon les configurations suggérées dans la règle du jeu, grâce à 8 plateaux combinables entre eux. Chaque joueur possède un tableau de bord avec ses points de vie, ses marqueurs de dégâts, son bouton hors-tension, ses 5 espaces de programmation. Chaque joueur possède aussi une figurine (moulée façon métal) qu'il déplace sur les plateaux de jeu. L'ensemble a un look "années 80" / "luna-park de mon enfance" qui me séduit.


Gros plan sur les robots.


Gros plan sur les robots.


Gros plan sur un tableau de bord.

L'avis de NIM

C'est peut-être un souvenir de garçon plutôt que de fille, mais qui n'a pas déjà été émerveillé de ces petits robots que l'on programme et qui font "zip" quand ils roulent, "bap" quand ils tournent, "brrr" quand ils marchent (en rappel à une chanson de Claude François). Cet émerveillement, vous allez le revivre avec Roborally, en jouant une course de robots dans une usine remplie de couloirs, de tapis, de lasers et de pièges mortels.

Chaque joueur reçoit un robot, un tableau de commande, et des cartes qui contiennent des ordres de programmation du robot: avancer, reculer, tourner, faire demi-tour.

Chaque robot possède 3 vies. Pour chaque vie, le robot peut perdre 10 points de dégâts, chaque fois qu'il se fait toucher pas des lasers placés dans l'usine ou sur la tête des autres robots. Au fur et à mesure des dégâts, le joueur reçoit de moins en moins de cartes de programmation pour son robot. Il a donc moins de liberté de mouvement. Pire encore: à partir d'un certain niveau de dégât, la programmation du robot se bloque, des étapes de son programme ne peuvent plus être modifiées et doivent se répéter à chaque tour de jeu. Heureusement, le joueur peut utiliser un bouton de mise hors tension pour réparer le robot le temps d'un tour de jeu. Mais pendant ce tour de jeu, le robot reste vulnérable. Il risque de se faire bousculer, tirer dessus ou emporter par un tapis vers un piège mortel.

Lors des premières parties, il faut s'habituer à visualiser le parcours, à anticiper les déplacements et rotations du robot. Malgré les erreurs de programmation et les bousculades, le robot suit imperturbablement son programme, ce qui donne parfois des résultats inattendus.

Il faut aussi s'habituer au rythme de la partie. La résolution des déplacements doit se faire dans un ordre précis, selon la valeur des cartes de programmation. Au début, on passe beaucoup de temps à déterminer qui joue. Avec un peu de pratique, on s'aperçoit que l'ordre de résolution n'est important qu'en cas de bousculade. Du coup, les parties trouvent enfin leur rythme, et on commence à profiter du jeu.

Les petites figurines, façon métallique, sont très réussies, en ligne avec le style rétro du jeu.

La règle est claire. Elle contient une très longue annexe de configurations de jeu. Avec 8 plateaux, que l'on peut utiliser individuellement ou en combinaison, on peut jouer des tas de parties très différentes l'une de l'autre. Les configurations suggérées sont classées par complexité et par durée: c'est très bien vu, encore un coup de chapeau pour la réalisation.

Un conseil: découvrez le jeu progressivement, selon l'ordre de complexité suggéré dans la règle.

Les raisons d'aimer

  • Le matériel de jeu et le style graphique en parfaite adéquation avec le côté rétro du jeu.
  • La programmation des robots, les programmes qui bloquent ou qui partent en vrille: le tout est magnifiquement rendu (et ne contribuera certainement pas à redorer l'image de l'informatique).
  • La diversité des plateaux, le grand choix de parcours, classés par complexité et durée, et bien étudiés pour garantir les interactions entre les joueurs/robots.

On pourra reprocher

  • Une fluidité de jeu difficile à trouver (compliquée par la résolution de l'ordre de tour de jeu).
  • Des parties en mode "long" qui peuvent s'éterniser.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Beru

posté le 17/11/2013

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 3 photos de reportage de "Roborally". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

TicTac (non connecté)

posté le 20/05/2010 21:17:26

Une variante du jeu Robo-Rally a été développer. Fini les parties qui durent des heures. Il y a même un classement des joueurs... bonne partie

Voila le lien http://rwar.dediweb.fr/