Panier Mon panier
0

Niagara: les photos reportages

Niagara: récolte de diamants le long du fleuve, juste au-dessus des chutes!

Niagara, à la recherche de diamants, attrapés en grand péril au sommets des célèbres chutes.

Niagara: le jeu de l'année 2005 (en Allemagne) propose aux joueurs de maîtriser les courants du fleuve pour naviguer en canoë et collecter des diamants réunis en gisements le long des rives.

Et le classique Niagara

Niagara, la course aux pierres précieuses sur les rives du Niagara, où il faut éviter de rapporter des pierres en sécurité sur la berge sans se faire emporter par les flots de la cascade.

Niagara, le jeu de l'année 2005 (selon le "Spiel des Jahres" allemand), connaît un succès sans relâche. Ce qui confirme la pertinence de ce prix qui récompense les jeux destinés au grand public. Prochainement, nous proposerons la découverte de l'extension.

Niagara

Dans Niagara, les joueurs doivent pagayer avec justesse pour attraper des pierres précieuses le long des rives du fleuve Niagara et les ramener en sécurité sur la berge de départ. Niagara était élu jeu de l'année en Allemagne en 2005.

Cette table d'enfants faisait plaisir à voir tant ils étaient motivés. Avant cette partie de Niagara, ils ont aussi pratiqué une partie de La Crique des pirates.

Le jeu de l'année 2005 confirme chaque mois sa popularité. Niagara est très beau et très abordable, le genre de jeu dont la boîte vous invite à être ouverte.

Jeu de l'année 2005 (en Allemagne) bien mérité pour l'esthétique et le plaisir du jeu en famille. Il connaît un grand succès par chez nous: Niagara.

Niagara, le jeu de l'année 2005 (selon le "Spiel des Jahres" allemand), connaît un succès sans relâche. Ce qui confirme la pertinence de ce prix qui récompense les jeux destinés au grand public.

Ce qui aide aussi beaucoup, c'est l'excellence du travail de Zoch pour la qualité du matériel.

Une autre partie de Niagara.

Découverte intergénérationnelle de Niagara, le jeu de l'année selon le public allemand.

La belle idée, ce sont les disques transparents sur lesquels se déplacent les bateaux, et qui glissent vers les chutes, simulant le courant qui emporte les canoës.

Inévitablement, le jeu de l'année est impossible à manquer dans le salon. En partie sur le stand Zoch principal, mais aussi sur un grand stand entièrement dédié au seul Niagara, que vous apercevrez plus loin dans le reportage. Zoch proposait un "goodie" pour le jeu, fait d'un sac en toile contenant un bateau blanc.

Le stand Zoch exclusivement dédié à Niagara.

Une version surdimensionnée de Niagara.

Niagara: proclamé jeu de l'année 2005 en Allemagne.

Le thème est très bien rendu: les joueurs qui pagaient pour rejoindre les gisements de pierres précieuses, la rivière qui emporte inlassablement les canoës vers les chutes, les joueurs qui pagaient difficilement pour remonter jusqu'à la berge et sécuriser leur récolte.

Niagara séduit par le thème et la présentation. Il a aussi l'avantage d'être complet: il est agréable à jouer en ambiance familiale, mais peut aussi être calculateur pour les joueurs plus amateurs de réflexion.

On reconnaît aussi la patte de l'éditeur Zoch dans Niagara. La présentation est excellente, et le jeu peut se vivre selon 2 schémas: l'approche familiale d'un jeu plein de rebondissements, ou l'approche plus bluff et calculatoire, selon les goûts.

Niagara

Niagara est aussi proclamé jeu de l'année, cette fois en Allemagne (alors que Time's up! est le jeu de l'année élu en France)). Le jeu est aussi basé sur un système de programmation des mouvements, où les joueurs attribuent des points de déplacements à leurs canoës pour collecter et ramener des pierres précieuses à bon port. Tout cela serait bien facile sans la rivière qui pousse imperturbablement les embarcations vers les chutes, et sans les adversaires qui vous volent les pierres précieuses stockées dans les embarcations.

Niagara

Niagara

C'est donc Niagara qui a obtenu ce prix du jeu de l'année en Allemagne (Spiel des Jahres 2005). Une récompense logique pour un jeu à l'esthétique parfaite et à la règle très familiale. Il est plus léger qu'Himalaya dont je parlais ci-dessous, ce qui l'a certainement favorisé pour la récompense, car le prix Allemand favorise au maximum les jeux "grand public". Dans une optique de jeu très abordable, Niagara rencontre déjà un grand succès depuis sa parution fin 2004.

Niagara

Une partie de Niagara, où les joueurs contrôlent leurs canoës dans les courants dangereux à la recherche de gisements de pierres précieuses. Pas facile de tenir compte du courant, de la météo, de la disponibilité des gisements, des adversaires qui volent les pierres précieuses. Niagara est un jeu à la mécanique simple mais très subtil à maîtriser, chaque partie réserve son lot de rebondissements.

Niagara rencontre aussi un énorme succès depuis le début de l'année. Il est d'ailleurs en bonne place parmi les candidats au jeu de l'année allemand.

Une vue rapprochée de la rivière infernale qui emporte les canoës des joueurs, qui tentent de ramener un maximum de pierres précieuses sur la berge en amont.

Une explication de Niagara, le futur "Spiele des Jahres" 2005?

Le succès de Niagara est énorme. Je l'ai expliqué 4 à 5 fois au cours de la soirée et les joueurs adorent.

Il est déjà clair que Niagara fera un carton parmi les meilleurs jeux de l'année 2005. Mais l'année 2005 se profile comme un nouveau grand cru (après une année 2004 tout aussi excellente) et il y a beaucoup de perles parues ou à paraître fin 2004 et 2005. Parmi les exemples remarquables qui me passent par la tête: Carcassonne - la cité, Dungeon Twister, No merci, Himalaya, In 80 tagen um die welt, Les Aventuriers du rail - Europe, Les Chevaliers de la Table Ronde, China, Time's up!, la réédition très attendue du superbe jeu d'enchères "Medici"...

Les canoës descendent la rivière à la recherche de gisements de pierres précieuses. Le danger, c'est de maîtriser le déplacement des canoës sur une rivière qui glisse systématiquement (après chaque tour de déplacement) pour les emmener vers les chutes. Pour gérer les déplacements, les joueurs disposent de 6 cartes de déplacement et 1 carte météo. A chaque tour de jeu, les joueurs préparent simultanément une carte, puis appliquent leur déplacement l'un après l'autre. Il faut donc bien "programmer" le choix de déplacement pour attraper les pierres précieuses, ne pas se faire surprendre par la rivière, ne pas se faire voler par les adversaires, et retourner à la rive pour ramener le butin attrapé.

Niagara est le jeu "incontournable" de ce début d'année 2005, comme le démontre l'accueil qu'il reçoit auprès des joueurs et des visiteurs de la boutique Jeux de NIM.

Habillé d'une superbe présentation de l'éditeur Zoch, Niagara est aussi un jeu de choix simultané, et donc sujet au bluff et rebondissement. Les joueurs doivent pagayer sur la rivière pour collecter des gemmes précieuses dans les gisements qui la bordent. Le jeu autorise plusieurs niveau de pratique: on peut le jouer léger et s'amuser des effets surprenant de la rivière qui emporte les canoës vers les chutes, ou le jouer plus calculateur pour choisir les gemmes que l'on veut collecter ou planifier les vols de gemmes aux adversaires.

Niagara est le premier jeu à l'affiche de la soirée. Il est parmi les jeux les plus remarqués du salon d'Essen 2004 (le salon annuel grand public du jeu en Allemagne). Il y a deux bonnes raisons à cela: d'abord une présentation exceptionnelle signée Zoch, reconnu pour la qualité esthétique et matérielle de ses jeux. Ensuite le principe du jeu à proprement parler.

A la première approche, on peut se demander comment contrôler cette rivière folle qui emporte vos canots, tandis que vous êtes à la recherche de gisements de pierres précieuses. Ceux qui s'arrêtent à cette première impression trouveront le jeu chaotique. Ceux qui y regardent de plus près trouveront le jeu diabolique, calculateur, où l'anticipation et le bluff sont nécessaires.

Niagara aura sans aucun doute sa place parmi les grands jeux de la cuvée 2005 (qui s'annonce riche en nouveautés alléchantes).

Une partie à 5 joueurs, avec Claire, Xavier, Agnès, David et Sylvie.



Mais la nouveauté la plus marquante chez Zoch est Niagara, un jeu grand public avec un thème solide, une mécanique admirablement intégrée au thème, une règle simple dénuée de hasard. Le thème, des chercheurs de pierres précieuses prennent de nombreux risques en parcourant la rivière déchaînée pour recueillir un maximum de cailloux.

Le plateau de jeu en relief, on utilise même la boîte de jeu elle-même pour élever le plateau, de telle manière à ce que les chutes soient vraiment des chutes. Des pastilles de plexi reproduisent le mouvement de la rivière, et amènent les bateaux dangereusement vers les chutes. Les petites pierres colorées scintillent et suscitent les convoitises. C'est un jeu que nous présenterons chez Jeux de NIM dès que Zoch en démarrera la distribution officielle.

Voilà, j'espère vous avoir fait vivre quelques émotions du salon. Notre baptême d'ESSEN était une réussite et nous avons hâte d'y retourner l'année prochaine.

A bientôt,

Carine et Nicolas Maréchal