Panier Mon panier
0

Bad Bones

Galerie photo | Avis de NIM | | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Bad Bones est un jeu tactique qui se joue en solo ou en simultané à plusieurs joueurs, au choix en mode compétitif ou coopératif, et au choix en mode "arcade" ou en mode stratégique. Votre but: survivre à une invasion de squelettes toujours plus nombreux et dangereux. Vous avez à votre disposition une gamme d’armes qui permettent de vaincre, de ralentir, voire de dévier les squelettes vers les autres joueurs. Les nombreuses déclinaisons de la règle permettent de renouveler énormément le jeu.

Un jeu de David Flies,
illustré par Alexander Brick, Aoulad, Olivier Mootoo,
édité par Sit Down (2018)

Prix:48.00 €
Disponibilité:En stock
Votre avantage:❤ 24 points de fidélité (explication)
Ajouter au panier
Cote cœur joueurs: (3 avis)
Joueurs:1 - 6
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de placement et de survie!
Thèmes:Fantastique
Invasion
Squelettes
Survie
 
Complexité:    
Réflexion:   concentré
Stratégie:    
Interactivité:    
Convivialité: calme  
Contrôle:    
Thème:   immersif
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société pour un jeune ado (8-12 ans)
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie
Top Jeux de société de coopération
 
Autres sélections:Jeux de société - pour joueurs passionnés
Jeux de société - pour 2 joueurs
Jeux de société - pour jouer en groupe

Galerie photo


Mise en place du jeu en version de base / mode compétitif.


Une partie en cours, lors d'un tournoi découverte organisé chez Jeux de NIM

L'avis de NIM

Bad Bones est un jeu qui nous a séduit par son originalité et par son rythme de jeu très particulier.

Il peut se jouer de deux façons: en version compétitive ou en version coopérative.

En version compétitive, chaque joueur défend son propre royaume, de l'invasion d'une horde de squelettes, grâce à un valeureux héros et à une batterie de pièges. Le royaume est composé d'une tour de 4 étages et d'un village de 5 maisons. Dès que l'un des deux est entièrement détruit, le joueur victime perd son royaume, la partie prend fin, et un calcul de points de victoire permet de déterminer le vainqueur parmi les survivants.

En version coopérative, tous les joueurs défendent un unique grand royaume et tentent de survivre pendant un maximum de nombre de tours à l'invasion de plus en plus terrible des squelettes.

Quand je parle de deux versions, c'est encore plus riche que ça. En fait, il est possible de jouer les premières parties de Bad Bones dans un mode que j'appellerais d'arcade: les joueurs n'ont pas de préparation stratégique à réaliser, ils reçoivent une capacité d'action préformatée et entrent directement dans le cœur du jeu. Après une expérience de quelques parties, les joueurs peuvent envisager le mode avancé, avec une phase préliminaire de préparation stratégique et un choix beaucoup plus large de pièges disponibles. Et puis, il y a même une cerise sur le gâteau, avec les chefs squelettes, qui apportent une pointe de chaos et donc de piment dans les rebondissements de la partie, un peu au détriment de la stratégie, mais au bénéfice d'une plus grande ambiance de jeu.

On retrouve dans Bad Bones un style d'ambiance que les joueurs de jeux électroniques trouvent dans les jeux de "tower defense" (façon Kingdom Rush par exemple). Mais pas de tracas pour ceux qui n'aiment pas ça, nous ne sommes ni dans la copie, ni dans l'ersatz, Bad Bones est un jeu de plateau à part entière, avec sa propre personnalité.

On peut en particulier se demander quelle interaction peut exister entre les joueurs si chacun défend son royaume. L'idée est simple: selon les pièges que vous utilisez, vous allez parfois détruire les squelettes, mais vous pouvez aussi les faire fuir. Et quoi de mieux que de les faire fuir dans les royaumes de vos petits camarades de jeu? Puisque l'idée est de survivre, on ne peut gagner que si un adversaire se fait éliminer. Il est donc bienvenu de router vos hordes de squelettes chez les voisins.

Si vous voulez ENCORE PLUS d'interaction, alors le mode coopératif est idéal. Car ici, on ne peut pas totalement éviter de refiler les squelettes à ses voisins, mais comme nous sommes en coopération, nous devons nous coordonner proprement pour que ces squelettes soient malgré tout éliminés ou en tout cas fassent un minimum de dommages.

Le matériel de jeu est riche et magnifiquement réalisé. Les modes de jeux et les niveaux de jeux garantissent une grande rejouabilité. Les parties ont un rythme tout particulier de monter progressive de la tension. La partie prend souvent fin en une espèce de feu d'artifices de squelettes sur les plateaux de jeu et voyagent entre les plateaux de jeux. Ceux qui survivent on toujours l'impression de s'en être sortis par miracle!

On notera aussi que Bad Bones est très facile à jouer, surtout en mode arcade. Vous pouvez donc le sortir très facilement, autant en compagnie d'enfants, qu'en compagnie d'amis à qui vous faites découvrir le jeu pour la première fois. Une fois l'expérience acquise, vous avez la possibilité de sophistiquer le jeu, et même de l'épicer pour plus de rebondissements.

Les raisons d'aimer

  • Un matériel de jeu abondant et magnifique.
  • Une mécanique originale: notre destin est de périr à l'invasion des squelettes, le tout est de retarder cette destinée le plus longtemps possible!
  • ... qui amène un rythme de jeu original: nos pièges finiront fatalement par crouler sous la pression des squelettes, chacun tente de les positionner au mieux et de les sacrifier au rythme optimal.
  • Une complexité de règle qui est finalement assez accessible pour que le jeu puisse être joué en famille, ou avec des amis qui découvrent le jeu.

On pourra reprocher

  • Vu que les squelettes apparaissent aux frontières de votre royaume sur une position aléatoire, il est possible d'être plus ou moins chanceux quand les squelettes apparaissent "juste là où il fallait" ou "juste là où il ne fallait pas". Il faut accepter une part de réaction tactique et de ne pas pouvoir tout planifier à 100%.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Vik TOP 10 CONTRIBUTEURS

33 avis - 42 notes - 1er contributeur
posté le 19/08/2019

Os court, on est envahis!

Ah que la vie était belle et paisible dans ce joli petit village appelé Utopia (oh c'est original; oui c'est moi qui l'appelle comme ça, c'est ma critique je fais ce que je veux). Les habitants étaient joyeux, les dirigeants bienveillants avec eux (vous comprenez pourquoi ça s'appelle Utopia maintenant?), et le village était brillamment gardé par Thrud le barbare, un champion recruté grâce au trésor du royaume. Autour de cette petite clairière, les arbres qui abritaient ce village étaient souvent généreusement garnis d'oiseaux qui chantaient.

Aussi, quand les chants se turent alors qu'il faisait grand jour, l'on commença à s'inquiéter. Une petite troupe d'éclaireurs fut dépêchée pour aller chercher l'information et ils revinrent rapidement pour annoncer la terrible nouvelle: des squelettes surgissaient du cimetière, envahissaient la forêt et menaçaient maintenant de détruire la tour et les maisons du village.

Ni une ni deux, le barbare s'équipa et se posta en haut de la tour et des pièges furent préparés. Murs, catapultes, dragon, il fallait sortir le grand jeu. Les derniers éclaireurs rapportèrent également que l'aide des villages voisins leur était refusée car ils se trouvaient dans la même panade. Il fallait donc se débrouiller seuls... Pire, ces charmants voisins sont devenus des ennemis. Car devant ce harcèlement continu de squelettes, il est clair que la survie du village ne tient qu'à un fil. Pour sauver sa peau, il va falloir sacrifier celle du voisin... (ah, le naturel reprend le dessus finalement!).

Le but du jeu est clair, c'est un jeu de survie, il faut tenir le plus longtemps possible face à l'arrivée incessante des squelettes, qu'ils viennent à chaque tour ou qu'ils soient envoyés par vos voisins. Le jeu s'arrête dès que vous ou l'un de vos voisins perd sa tour ou tous ses villages. Le décompte des points se fera ensuite entre les villages survivants.

Au début, allez disons pendant les deux premiers tours, on se dit que ça va aller, on fracasse quelques squelettes, on en détourne d'autres, et ça se passe pas trop mal. Et après, quand on commence à s'en récupérer d'autres, que les pièges doivent être renouvelés, qu'on ne peut pas en poser plus d'un, on se dit que ça ne va pas être possible de tout sauver, qu'il va falloir faire des sacrifices, mais surtout, tenir plus longtemps que ses voisins. Et des choix, il va falloir en faire.

Au niveau des règles, c'est on ne peut plus simple, il y a 4 phases: déplacement du héros, pose/retrait d'un piège, déplacement des squelettes, arrivée des nouveaux squelettes. Le gameplay est fluide, et devient de plus en plus stressant, d'autant plus que suivant comment se passe l'arrivée des squelettes, c'est à dire par où ils arrivent, ça peut ou ne pas arranger nos affaires. Et cerise sur le gâteau, tout se joue en simultané. Pas d'attente entre les tours des joueurs, pas de temps mort, gestion continue du stress.

Le thème est très bien rendu, facilité par des plateaux clairs, une foule de jetons, et des tuiles en pagaille. Au niveau matériel, on est gâté. La boîte pèse son poids. Les concepteurs ont même pensé à faire des jetons recto-verso blanc et noir de sorte que l'on puisse se rappeler quel squelette a bougé et lequel n'a pas encore fait son déplacement. Simple et ergonomique.

Après quelques parties, on se rend compte qu'en mode compétitif, on peut vite se retrouver avec des joueurs revanchards qui passent donc leur temps à s'envoyer les squelettes, soit avec les catapultes, soit en faisant en sorte de faire sortir les squelettes par la forêt du nord, ce qui leur permet de choisir le cimetière de destination. Ce n'est pas plus mal pour les autres qui tirent les marrons du feu, mais je trouve ça un peu problématique. Mais c'est vraiment pour trouver quelque chose à redire.

J'ai plus tiré de plaisir sur le mode coopération, qui est tout de même assez difficile (on n'a que perdu pour le moment).

Il y a plusieurs modes de jeu, le jeu solo, le jeu standard, le jeu avancé (avec des squelettes plus balèzes, plus de pièges, un draft d'équipement), et le jeu coopératif. De quoi passer de longues après-midis et soirées. Et à faire plusieurs parties d'affilée car le jeu a le mérite d'être assez court. La boîte de base permet de jouer jusque 6 joueurs, mais si vous avez d'autres boîtes, vous pouvez jouer à bien plus. Prévoyez alors du temps pour retrier entre les boîtes tous les jetons squelettes... Bon amusement de fin de soirée quand tout le monde baille et rentre chez soi, huhu!

Le Tower Defense est un genre de jeu que je ne possédais pas encore. Et il faut avouer que ce jeu est vraiment réussi, très amusant, avec une très bonne rejouabilité, plutôt tactique (ou pas, vous pouvez jouer au feeling aussi), avec certes un facteur chance avec lequel il va falloir combiner, mais également dépendant des saletés que vous balanceront les autres joueurs, ou de celles dont vous arriverez à vous débarrasser, et une bonne interactivité.

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

rolft TOP 10 CONTRIBUTEURS

112 avis - 112 notes - 2ème contributeur
posté le 07/08/2019

Pris à la gorge

Ce Tower defense reconverti en jeu de plateau m’a bien plu. On y retrouve les sensations du jeu vidéo (ah cette notion d’urgence), en y ajoutant des éléments d’optimisation de placement propres aux jeux de plateaux. Il y a une « saine » interaction et les modules complémentaires promettent une bonne rejouabilité. J’ai l’habitude de mettre à l’honneur les jeux originaux, ce qui est le cas ici puisque c’est le premier tower defense auquel je joue (j’imagine que d’autres vont suivre ou existent déjà).

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

didier

13 avis - 14 notes - 20ème contributeur
posté le 21/02/2019

excellent

des beaux graphismes, des pièces à profusion, gros atouts de ce jeu : en solo en version base ou avancée, une version de base ou avancée de 2 à 6 joueurs, une version en coopératif chaque partie est un challenge différent , les squelettes n'arrivant pas toujours au même endroit lorsque vous arriverez à maîtriser la version de base, vous pourrez commencer avec la version avancée, un vrai plus, avec une dizaine de boss en supplément, de nouveaux pièges et surtout un "marché" qui vous permettra d'acheter les pièges mais comme vous n' êtes pas seul ..... et que le nombre de piège est limité, il faudra faire des choix tout le jeu est d'ailleurs basé sur ce concept de choix: où vais-je bouger mon héros, vais-je sacrifier un piège ou laisser les ennemis détruire une maison ? le jeu est un éternel dilemme ! de toutes façons vous serez submergé au bout d'un certain temps des règles très simples, facilement accessibles pour un jeu plus complexe qu'il n'y parait. Des mécanismes de jeu simples qui assurent une fluidité dans les différentes phases, pas de temps mort . Et surtout chaque phase est un énorme dilemme !

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Reportage photo

Consultez les 20 photos de reportage de "Bad Bones". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

Li-An (non connecté)

posté le 21/03/2019 17:08:05

Voilà un jeu que je n’avais pas vu passer (bon, je n’ai plus trop le temps de zieuter les blogs) et je sens que je vais le prendre vu que ça devrait bien plaire ces différents modes de jeu.