Panier Mon panier
0
Panier

Bruxelles 1893

Galerie photo | L'avis de NIM | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

BRUXELLES 1893 Victor Horta signe la Maison Autrique et l’hôtel Tassel, reconnus comme les premiers édifices « Art nouveau », où la fluidité des espaces fait écho aux courbes végétales qui investissent ferronneries, mosaïques, fresques et vitraux. La même année, Paul Hankar érige sa maison personnelle. La capitale belge devient alors le berceau de ce mouvement novateur qui marquera l’Europe entière et influencera les plus grands architectes de la Belle Epoque.

Un jeu de Etienne Espreman,
illustré par Alexandre Roche,
édité par Pearl Games (2013)

Concours des créateurs de Boulogne Billancourt (FRANCE)
Vainqueur (2012)
Jeu de l'Année (FRANCE)
As d'Or Grand Prix (joueurs confirmés) (2014)
Meeples Choice Award (ÉTATS-UNIS)
Finaliste (2013)
Tric-Trac (FRANCE)
5ème prix (2014)
Prix:45.30 €
Disponibilité:Non disponible
Cote cœur joueurs: (2 avis)
Joueurs:2 - 5
Âge:à partir de 13 ans
Durée:Long (<90 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de gestion et développement
Thèmes:Architecture
Art
Belgique
Urbanisme / Construction
 
Complexité:   très complexe
Réflexion:   très concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:   interactif
Convivialité: calme  
Contrôle:   contrôle
Thème:    
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie
Top Jeux de société les plus beaux
 
Autres sélections:Jeux de société - pour un ado (12-16 ans)

Galerie photo


Un aperçu du matériel abondant de Bruxelles 1893, avec un plateau de la ville de Bruxelles (à gauche) qui permet d'obtenir des faveurs particulières mais au prix de quelques troubles avec la justice, un plateau modulaire Art Nouveau (à droite) pour développer votre art au prix de quelques francs belges, des plateaux individuels pour mesurer la progression de vos travaux et de votre reconnaissance d'architecte. Chaque joueur possède également des figurines d'assistants que à placer sur les lieux des actions à réaliser.

L'avis de NIM

Sébastien Dujardin est un grand amateur de la chose ludique. Il a longtemps été un grand fidèle de nos soirées jeux. Il y a quelques années il a décidé de se lancer dans l'édition. Il a choisi une voie qui correspond à ses propres aspirations: celle du jeu plutôt "gamer", c'est-à-dire du jeu plutôt stratégique, malin et sophistiqué.

Ce n'est pas une volonté mais plutôt une coïncidence, mais tous ses jeux se sont articulés autour d'une ville: Troyes, Tournay (le Tournai du Moyen-age), Ginkgopolis (une ville futuriste et imaginaire, qui fait un peu exception dans la série), et cette année Bruxelles.

Le choix de Bruxelles n'est pourtant pas une volonté programmée. L'auteur du jeu, Etienne Espreman, apprécie l'Art Nouveau, au point de l'utiliser comme thème de son premier jeu publié. Le jeu se déroule à la naissance de ce courant (un courant d'art :-) ), à la frontière du 19ème et 20ème siècle. La ville de Bruxelles en est le berceau. Du coup, comme le choix de Bruxelles s'intègre naturellement dans la lignée de Pearl Games, c'est ainsi que le jeu a trouvé son nom. Pour être tout à fait précis, il s'appelle Bruxelles 1893.

La signature de Pearl Games, c'est l'esthétique toute particulière de ses jeux, qui sort volontairement des sentiers battus. Les joueurs blasés des 1000 jeux illustrés par Michael Menzel respirent de découvrir un genre alternatif. Après, on aime ou on n'aime pas, mais l'éditeur a le courage d'oser la différence.

Il faudrait être bien difficile pour ne pas être séduit par l'esthétique de Bruxelles 1893. La couverture du jeu est absolument fantastique, un vrai travail d'artiste, et dans un style parfaitement en ligne avec le courant artistique. Le matériel de jeu est lui aussi à la hauteur.

Chaque joueur est un architecte qui développe sa renommée mesurée en points de victoire. Au cours de la partie, le joueur posera ses assistants sur le plateau Art Nouveau ou sur le plateau Bruxelles. Sur le plateau Art Nouveau, chaque case offre une action et n'est disponible qu'à un seul joueur. Le joueur doit y poser un assistant et une mise qui lui permet de participer à une enchère pour gagner une carte bonus. Sur le plateau Bruxelles, tous les joueurs peuvent miser sur toutes les actions, mais chaque nouvelle réalisation d'une action coûte un assistant de plus que la précédente. Globalement, il est donc important de jauger l'importance des actions pour vous-même et pour les autres joueurs, de manière à placer vos assistants aux bons endroits et au bon moment. La variété des actions disponibles, des effets des lieux de Bruxelles, des bonus et des notables est tellement énorme que le jeu présente une très grande richesse, mais aussi une certaine complexité.

Les raisons d'aimer

  • Un graphisme exceptionnel, du très beau matériel
  • Un thème original et séduisant
  • Un jeu sophistiqué qui ravira les amateurs de jeux de gestion et de "pose d'ouvrier" (terme consacré pour les jeux dans lesquels la pose d'un pion détermine un choix d'action).
  • Une grande richesse par la variété des actions disponibles et les stratégies envisageables

On pourra reprocher

  • Très sophistiqué, c'est-à-dire à réserver aux amateurs de jeux plutôt costauds.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

philiper

2 avis - 67 notes - 21ème contributeur
posté le 16/05/2014

Cote cœur:

Laurent172

0 avis - 29 notes - 46ème contributeur
posté le 11/04/2014

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 2 photos de reportage de "Bruxelles 1893". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires