Panier Mon panier
0

Retour de la soirée Jeux de NIM du 15/11/2008

publié par nim le 16/11/2008

Merci pour la bonne ambiance de la soirée Jeux de NIM d'hier soir. Je publierai quelques photos d'ici un jour ou deux, mais elles seront peu nombreuses, tellement j'ai consacré de temps à passer d'une table à l'autre pour expliquer les règles de jeu. Qu'à cela ne tienne, une soirée Jeux de NIM ne se vit pas en photo, mais en vrai de vrai! Rendez-vous donc en janvier (le 17, bloquez déjà vos agendas) pour la prochaine (nous faisons un break en décembre, vous devinez pourquoi).

Ce que je retiens de la soirée:

  • Ghost Stories (le jeu coopératif, édité chez Repos Prod): il a tourné toute la soirée. Il y a des avis coups de coeur et des avis réservés. Les coups de coeur, c'est généralement le plaisir d'avoir un jeu coopératif qui cible les "gros joueurs". Miam miam! Les avis plus réservés, c'est l'accessibilité du jeu (il y a tellement de paramètres à gérer avec les pouvoir des villageois, des joueurs-moines et des fantômes) et la difficulté de rentrer dans le jeu quand une partie des joueurs connaissent déjà le jeu sur le bout des doigts (c'est une difficulté connue des jeux coopératifs, mais remarquez que le problème existe aussi avec les jeux "compétitifs").
  • Formula D (le jeu de simulation de course automobile, édité chez Asmodee): Lui aussi a été pratiqué non-stop toute la soirée. C'est un jeu atypique. Certains sont restés insensibles au côté "jeu de bagnoles". La plupart des ados et beaucoup d'adultes mâles adorent. Les filles trouvent souvent que "c'est un jeu de mec" et jouent pour faire plaisir. Selon moi, plus on est de fous, plus on s'amuse. Si vous êtes à 4 ou 5, n'hésitez pas à jouer en écuries de 2 voitures, c'est tellement plus amusant quand on se "bouscule" sur le circuit.
  • Poison (un petit jeu de cartes, édité chez Amigo Spiele): j'avais adoré en le découvrant à Essen. Ce soir aussi, l'accueil était enthousiaste. Dans la famille des petits jeu de cartes, mon avis est qu'il détrône largement le "classique" 6 qui prend! (mais je ne suis pas objectif car je ne suis pas fan de 6 qui prend!).
  • Mow (un autre petit jeu de cartes, édité chez $HurricanGames, il m'en reste très peu d'exemplaires en boutique pour ceux que ça intéresse): un petit jeu adorable à regarder (les illustrations sont magnifiques) et à pratiquer. Tout comme Poison, il a eu son succès en fin de soirée. On est décidémment choyés en matière de jeux de la famille 6 qui prend!.
  • Tumblin Dice (un jeu de pitchenettes de dés, édité chez Ferti): c'est un de ces magnifiques jeux en bois qui appelle le joueur et dont on comprend la règle en le regardant. Des plus petits aux plus grands, on a entendu les dés dévaler la piste de Tumblin Dice toute la soirée. Clairement, ce sera un "hit" des beaux cadeaux de fin d'année.
  • Cuba (un jeu de gestion, édité chez Filosofia): une seule partie, mais une très très grosse partie, où les joueurs se sont délectés à s'échauffer les méninges. Contrairement aux comptes-rendus que l'on peut parfois lire ailleurs sur le web, les joueurs ont trouvé le jeu original, bien construit, et d'une grande richesse stratégique. Attention, Cuba s'adresse aux joueurs assidus.

Impossible de parler de tous les jeux joués. N'hésitez pas à me poster vos compte-rendus ou impressions de la soirée en commentaire.