Panier Mon panier
0
Panier

Ghost stories

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Nombreux sont tombés pour mettre fin au règne de terreur de Wu-Feng, le Seigneur des Neuf Enfers. L’urne funéraire qui abrite ses cendres fut cachée dans le cimetière d’un village de l’Empire du Milieu. Les années ont passé, les générations se sont succédé et l’héritage maudit fut oublié des vivants. Terré dans les enfers, Wu-Feng n’a rien oublié. L’ombre de son incarnation s’étend déjà sur les villageois inconscients du danger qui les menace. Heureusement, les moines taoïstes veillent, garants de la frontière entre les morts et les vivants. Armés de leur courage, de leur foi et de leurs pouvoirs, ils vont tenter de renvoyer Wu-Feng dans les Enfers.

Un jeu de Antoine Bauza,
illustré par Pierre Lechevalier,
édité par Repos Prod (2008)

Prix:40.00 €
Disponibilité:Non disponible
Cote cœur joueurs: (4 avis)
Joueurs:1 - 4
Âge:à partir de 12 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de coopération
Thèmes:Asie
Fantastique
Fantômes
 
Complexité:   complexe
Réflexion:   concentré
Stratégie:    
Interactivité:   très interactif
Convivialité:   très animé
Contrôle:   contrôle
Thème:   immersif
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   excellent matériel
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie
Top Jeux de société de coopération
Top Jeux de société les plus beaux

Galerie photo


Vue d'ensemble du matériel de jeu

L'avis de NIM

Tous pour un! - Ghost stories est un jeu coopératif qui se joue de 1 à 4 joueurs. D'accord, j'entends déjà dire que le jeu à un seul joueur ne peut pas être qualifié de coopératif. Mais n'ergotons pas sur les mots. Quel que soit le nombre de joueurs, les joueurs (ou le joueur solitaire) sont unis contre le jeu lui-même, par la victoire comme par la défaite.

Et la mission de jeu coopératif est parfaitement accomplie, parce que le défi de Ghost stories est exigeant et la victoire sans coopération est impossible quel que soit le niveau de jeu choisi.

Le principe de jeu - Les joueurs sont des moines taoïstes qui défendant un village de l'invasion des fantômes grâce à leur coopération, leurs talents individuels, et l'aide des villageois.

Au centre de l'aire de jeu, Les cases "Village" forment un carré 3x3, disposées aléatoirement. Sur chaque case, il y a un lieu du village habité par un villageois avec une capacité particulière (au recto), et le même lieu hanté, sans villageois (au verso).

Autour du village, chaque taoïste possède un plateau individuel (à moins de 4 joueurs, certains plateaux sont "neutres" mais néanmoins présents). Chaque joueur a une couleur et un pouvoir particulier indiqués sur le plateau.

Chaque plateau contient 3 emplacements pour "accueillir" les fantômes.

La structure du tour de jeu est simple, en voici une version résumée:

  • Phase Yin (phase du mal)
    • Les fantômes "hanteurs" hantent les cases du village.
    • Les fantômes "tourmenteurs" obligent à lancer un dé de malédiction aux pouvoirs néfastes.
    • Le joueur doit perdre un point de vie ou dévoiler un nouveau fantôme.
  • Phase Yang (phase du bien)
    • Le joueur peut déplacer sa figurine dans le village.
    • Le joueur peut invoquer l'aide d'un villageois ou tenter d'exorciser un ou plusieurs fantômes.

En plus de leur rôle de "hanteur" ou "tourmenteur", les fantômes peuvent exercer des actions particulières lorsqu'ils entrent en jeu ou lorsqu'ils sont exorcisés.

Les joueurs ont mille occasions de perdre la partie, mais une seule possibilité pour gagner: éliminer le "boss" (le Wu Feng), fantôme très puissant qui apparaît à l'approche de la fin de la partie, avant l'épuisement de la pile de cartes "Fantôme".

Atmosphère, Atmosphère! - A propos d'atmosphère, mon premier commentaire est pour le graphisme... Waw! Piero, quel talent!

Le jeu, lui aussi, vous plonge rapidement dans le climat d'oppression des fantômes. La survie jusqu'au Wu Feng n'est pas une promenade de santé et les joueurs doivent combiner leur talent individuel et se répartir la tâche avec une attention permanente. Où faut-il focaliser l'attention?

  • Les fantômes "hanteurs" hantent le village: ils font planer les conditions de défaite et paralysent les pouvoirs des villageois;
  • Les fantômes "tourmenteurs" tirent à tout va: ils perturbent toutes vos stratégies;
  • Et puis, il y a les fantômes qui ne font rien, que l'on surnomme les "murs". Ils ennuient les joueurs de leur simple présence. Ils remplissent inutilement les plateaux des joueurs et font perdre des points de vie, et ils sont coriace à déloger parce que leur résistance aux exorcismes est grande.

Bref, il n'y a rien de bon dans cette racaille de fantôme et les joueurs doivent lutter sur tous les fronts.

Lorsque les joueurs se sentent à l'aise contre le Wu Feng en mode initiation, ils peuvent basculer vers le mode normal, et puis, pourquoi pas, vers les modes "enfer" et "cauchemar" qui sont de plus en plus tendus à maîtriser.

Le renouvellement du jeu - Toutes les dimensions du jeu incitent au renouvellement:

  • La disposition aléatoire des cases village,
  • Le choix des plateaux individuels,
  • Le choix des talents des joueurs-moines au recto ou verso du plateau individuel,
  • La séquence d'apparition des fantômes,
  • Le choix aléatoire du Wu Feng (ou des Wu Fengs, selon le niveau de jeu) à neutraliser,
  • Et enfin et surtout, le choix du niveau de jeu.

On savoure surtout Ghost stories entre joueurs qui découvrent le jeu au même rythme: chacun contribue à l'élaboration de la stratégie et les discussions sont permanentes.

J'adore jouer à Ghost stories, tout comme aux Chevaliers de la Table Ronde ou à Pandémie, parce les jeux coopératifs remplissent exactement l'image que je me fais du jeu de société: passer un bon moment autour d'une table, ensemble.

Les raisons d'aimer

  • Une interaction très forte entre les joueurs (normal, pour un bon jeu coopératif).
  • Une mécanique riche en rebondissements et riche en renouvellement.
  • Un thème costaud et magnifiquement intégré à la "pression" de la partie: bravo à Repos Prod d'avoir soutenu l'idée originale de l'auteur.
  • Des illustrations sublimes.

On pourra reprocher

  • Assurez-vous que chaque joueur ait l'opportunité d'exprimer ses opinions de stratégie, de manière à ce que chaque joueur profite pleinement du jeu, même les moins "forts en g***le".

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

ruddel

posté le 16/02/2012

Ghost Stories, une success story!

Ce jeu est un petit bijou car rapide, immédiatement immersif, dynamique et très très très tendu! En effet, il vous faudra sans doute quelques parties avant de lutter efficacement contre tous ces fantômes hanteurs et quelques autres encore avant de venir à bout de l'abominable Wu-Feng... L'alchimie prend à chaque fois à peine le jeu débuté! Ambiance et immersion garanties!

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

erikochet

posté le 12/04/2013

Cote cœur:

HappyYuri

posté le 08/04/2013

Cote cœur:

Misahniel

posté le 29/08/2012

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 24 photos de reportage de "Ghost stories". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

vincent

posté le 26/05/2010 22:23:49

Bonjour
Je viens de recevoir Ghost Stories en cadeau. Je joue régulièrement à des jeux de société, mais là, je n'ai pas compris grand chose aux règles pour pouvoir commencer à jouer. Nous avons été 3 personnes a essayer, mais aucune n'est capable de lancer une partie.
Avez vous aussi eu ce problème de mise en route ?? Cordialement
SCHMITT Vincent

Nicolas Maréchal

posté le 27/05/2010 09:12:51

Bonjour,
A distance, je ne peux que vous recommander de lire les règles au calme (il vaut mieux éviter de le faire quand tout le monde attend autour de la table) ainsi que les aides de jeu (notamment le diagramme qui récapitule le tour de jeu).
Si vous pouvez passer à la boutique ou participer à une soirée Jeux de NIM (ou une soirée d'un autre club, s'il y en a auprès de chez vous), alors vous pourrez profiter de l'expérience d'autres joueurs.
Cordialement,
nim

wouliouch

posté le 14/01/2012 11:24:25

Voir aussi les vidéos explicatives disponibles sur le net. Pour ma part première partie hier, c'est clairement compliqué la première fois mais l'amusement est garanti.