Panier Mon panier
0

26/02/2016: Cannes 2016: le Festival International du Jeu sur la Croisette!

L'équipe des Space Cowboys a décidé de différencier ses collections de jeux, sachant que certains ont un profil plus "expert" et d'autres plutôt "ambiance". Une spin-off appelée "Space Buddies" est née, destinée à proposer les jeux plutôt légers/ambiance.

"Final Touch" inaugure la collection "Space Buddies". Quoique, j'imagine que le jeu Crossing pourrait rejoindre la gamme auquel cas ce serait lui qui aurait l'honneur d'ouvrir la gamme...

"Final Touch" est un petit jeu de cartes auquel nous avons joué sur le festival. Le thème est sympathique et joliment illustré: nous sommes tous des faussaires, mais visiblement nous ne sommes pas très doués... Il suffit de voir les reproductions que nous allons entreprendre, elles sont à mourir de rire...

Donc, notre but est de réaliser un maximum de reproductions. Dans la configuration à 4 joueurs que nous avons pratiquée, la partie se joue en 2 équipes de 2 joueurs, disposées en alternance autour de la table (A B A B).

Le principe du jeu est super simple: au centre de la table, il y a une oeuvre à réaliser avec un ensemble de couleurs imposées. Les joueurs réalisent l'oeuvre en ajoutant des cartes. On peut soit ajouter une ou plusieurs cartes qui contribuent à l'oeuvre, soit jeter une carte. Seul le joueur qui pose la dernière carte d'une oeuvre (la touche finale) gagne les points de l'oeuvre pour son équipe. Mais la menace qui rôde, c'est que si un joueur jette une troisième carte à côté de l'oeuvre, alors l'équipe adverse gagne l'oeuvre et la moitié de ses points de victoire.



"Final Touch", chez Space Buddies

On découvre aussi "Via Nebula", chez les Space Cowboys, donc je reparlerai prochainement.

(crédit photo: Cocktail Games)

Nous avons eu un très sympathique accueil chez Cocktail Games. D'abord parce que nous avons eu l'opportunité de découvrir les nouveautés de l'éditeur. Mais aussi parce que Matthieu d'Epenoux, le Mr Cocktail Games, présentait les deux jeunes auteurs japonais de l'excellent jeu "Imagine", qu'il avait invités en France à l'occasion du festival. Chapeau bas! Les deux jeunes gens ont vécu une expérience étonnante, car ils ne parlaient pas un mot de français ni d'anglais, alors que tout le monde souhaitait les congratuler pour leur excellent jeu. Heureusement, ils ont bénéficié de l'aide d'une interprète, à temps partiel, pour les aider à communiquer... Ils ont réalisé quelques dédicaces illustrées et agrémentées de commentaires en japonais (forcément), ce qui donne un sacré cachet aux heureux propriétaires de ces boîtes dédicacées! Pour couronner leur présence, ils ont reçu le "Cocktail d'Or 2016", et un magnifique trophée, que l'éditeur organise annuellement pour récompenser ses productions les plus remarquables de l'année.

La star de chez Cocktail Games était donc le jeu "Imagine", un jeu au principe tout simple et pourtant très amusant, qui consiste à faire deviner des mots, des noms ou des expressions en "dessinant" d'une façon très particulière. Le dessin consiste à réunir des cartes transparentes illustrées de formes et de silhouettes diverses, que l'on peut poser, superposer, voire même animer sur la table... Vous pourriez par exemple prendre une forme de U, et animer un bonhomme qui tourne autour pour représenter l'expression "tourner autour du pot".

Le principe de faire deviner un mot ou une expression en faisant des trucs (mimer, parler, poser des questions, dessiner, utiliser des bâtons, sélectionner des icônes, chanter etc.) est un grand classique parmi les jeux d'ambiance, mais il faut reconnaître que "Imagine" propose une nouvelle méthode originale qui fonctionne vraiment très bien et nous a même fait beaucoup rire.



(crédit photo: Cocktail Games)

Nous avons aussi essayé le jeu Fast fouille. Le principe est (de nouveau comme Imagine) de faire deviner un mot ou un nom. La méthode est très originale: pendant le temps d'un sablier, les joueurs vont fouiller parmi les photos retournées au centre de la table pour en sélectionner quelques unes (il n'y a pas de limite) qui lui semblent utiles pour faire trouver le mot ou le nom qu'il doit communiquer. A la fin du sablier, chaque joueur peut annoncer le thème de son mot (il est indiqué sur la carte) et les autres joueurs recherchent la bonne réponse.

Sur le stand Libellud, nous apercevons Mysterium qui a eu l'honneur de recevoir le prix du Jeu de l'Année 2016. Un prix totalement logique et évident pour un jeu vraiment exceptionnel.

Autre nouveauté de chez Libellud: une extension pour le jeu Loony Quest.

L'éditeur Blue Cocker propose un nouveau jeu "Meeple War", la guerre des meeple, un titre qui est un clin d'oeil ludique puisque le meeple est le nom des petits bonshommes en bois que l'on retrouve dans beaucoup de jeux de société, rendus célèbres dans le jeu Carcassonne.

Dans Meeple War, les joueurs développent leur cité, réalisent les actions permises par les bâtiments qu'ils y déploient, envoient des meeples à l'aventure pour conquérir des territoires, combattre des meeples adverses, et même envahir les cités adverses.



"Meeple War"

"Meeple War"

Blue Cocker propose aussi "Yesss!", un jeu d'ambiance que je trouve bien amusant: le principe est de faire trouver, à l'aide d'un seul mot, deux cartes sur la table. Le jeu peut se jouer en deux modes: un mode coopératif ou un mode compétitif, et le système de marquage des points est bien trouvé.

Un regard sur la réédition du superbe Mare Nostrum de Serge Laget.