Panier Mon panier
0

26/02/2016: Cannes 2016: le Festival International du Jeu sur la Croisette!

Un Pandémie géant chez Filosofia.

Knit Wit: un nom bizarre pour un jeu, mais en consultant Maître Google j'apprends qu'il désigne une personne qui aime le tricot et le crochet. C'est donc tout à fait logique, puisqu'on va utiliser des bobines et du fil pour jouer à Knit Wit.

Knit Wit est donc un jeu d'ambiance qui se joue en deux temps.

Dans un premier temps, on va poser des fils et des bobines au centre de la table. Chaque fois que l'on pose un fil sur la table, on tire un papier qui représente une caractéristique (lourd, comestible, noir...) et on l'accroche à une pince à linge attachée au fil. Les bobines sont numérotées de 1 à 8, et sont posées entre les fils.

A la fin de la pose, chaque bobine est donc encerclée d'un certain nombre de fils qui représentent des caractéristiques. Le but du jeu est d'associer un mot ou un concept à chaque bobine. Sur une fiche, on écrit ce mot ou ce concept au regard du numéro de la bobine, et on vérifiera donc, en fin de manche, que ces mots répondent à l'ensemble des caractéristiques imposées.

Nous avons essayé une partie. Je suppose que l'ambiance doit varier d'une partie à l'autre, mais en l'occurrence le jeu ne nous a pas poussé à des sursauts de rire. La première phase ne contient pas vraiment de jeu, puisqu'on ne fait que poser des fils et des bobines sans aucun défi. Dans la deuxième phase, la lecture du jeu est difficile et plutôt que de faire la course, nous nous sommes retrouvés à nous entraider pour identifier quelles caractéristiques correspondent à quelles bobines. Bref, il faudra que l'on réessaie pour confirmer ou infirmer notre première impression mitigée.



Un joli Flick'em Up géant

En plus de sa présence dans l'espace des enfants, Haba est présent cette année au coeur de l'espace des jeux de société pour présenter sa gamme de trois jeux donc j'ai déjà beaucoup parlé depuis Essen 2015: Spookies, Karuba et Odyssée Land

Chez Sweet Games, nous avons découvert un excellent petit jeu de coopération appelé Kreo, dans lequel nous collaborons pour construire une nouvelle planète. J'ai vraiment beaucoup aimé, car le besoin de coopérer et de communiquer est très très fort, et sa mécanique évite qu'un "joueur alpha" ne domine toutes les décisions à prendre dans le jeu. Tout le monde est donc sur un total pied d'égalité, avec une mécanique toute simple qui consiste à choisir simultanément une carte à chaque tour de jeu, puis de tenter de la poser en suivant l'ordre du tour. Si une carte ne peut pas être posée, alors elle est rejetée au risque de détruire la possibilité de construire la planète. Avant le choix de carte, les joueurs ont donc la possibilité de dépenser un peu d'énergie très limitée pour se communiquer des informations. J'ai hâte d'y rejouer.

Nous avons aussi découvert le jeu Waka Tanka, un jeu de Bruno Faidutti inspiré du jeu du menteur: le but est de se débarrasser de ses cartes d'animaux en les posant, faces cachées, au centre de la table et en respectant des contraintes de pose.

A son tour un joueur peut soit dénoncer le joueur précédent s'il pense qu'il n'a pas posé une carte légale (des punitions de cartes ou des jetons de récompense sont distribués selon le succès de la dénonciation), soit poser une nouvelle carte, soit tenter de gagner un jeton de récompense en retournant un tas de cartes et en espérant qu'il y ait suffisamment d'animaux légalement posés.

Un joueur gagne s'il parvient à se débarrasser de ses cartes ou à gagner deux jetons de récompense.

Le principe est sympathique et nous nous sommes bien amusés. Même si je me suis pris une belle raclée...



Le Bois des Couadsous