Panier Mon panier
0

Chinatown

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

New York, fin des années 60. Une nouvelle vague d'immigrants chinois déferle sur le Chinatown. Hommes et femmes de courage, ils achètent des immeubles pour établir des commerces de toutes sortes et faire des affaires d'or! Vous êtes l'un d'entre eux, débarquant dans le "Big Apple" avec toutes vos économies en poche. Saurez-vous utiliser vos talents de négociateur et faire fortune en Amérique?

Un jeu de Karsten Hartwig,
illustré par Mathieu Leyssenne,
édité par Filosofia (2008)

Joker (BELGIQUE)
Finaliste "Adultes" (2008)
Prix:37.50 €
Disponibilité:Non disponible
Cote cœur joueurs: (3 avis)
Joueurs:3 - 5
Âge:à partir de 10 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de placement et de négociation
Thèmes:Amérique
Marché / Bourse
Urbanisme / Construction
Ville
 
Complexité:    
Réflexion:    
Stratégie:    
Interactivité:   très interactif
Convivialité:   animé
Contrôle:    
Thème:   immersif
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   excellent matériel
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
 
Autres sélections:Jeux de société - pour joueurs passionnés
Jeux de société - d'ambiance
Jeux de société - les plus beaux

Galerie photo


Vue d'ensemble du jeu.


Un zoom sur le coin de la rue principale et Baxter Street, un important magasin d'antiquité se développe.


Un zoom sur le compteur de tour, en forme de calendrier annuel chinois.

L'avis de NIM

Réédition - Chinatown est une réédition du jeu du même nom édité chez Alea il y a une dizaine d'années. Rassurez-vous, le jeu n'a pas pris la moindre ride, il est d'une grande fraîcheur de par son accessibilité et sa très grande interactivité.

Le principe du jeu - Dans Chinatown, les joueurs incarnent des immigrants chinois, venus avec leurs économies en poches pour y acheter des bâtiments et développer du commerce dans le quartier chinois.

Le jeu se déroule en six tours, décomposés en phases:

  • Attribution des bâtiments. Les joueurs piochent des cartes numérotées et choisissent lesquelles conserver. Chaque carte est un titre de propriété d'un bâtiment sur le plateau.
  • Attribution des commerces. Les joueurs piochent des tuiles de commerce.
  • Négociation. Tous ensembles, les joueurs négocient des titres de propriété de bâtiments, des tuiles de commerces et de l'argent. La teneur des échanges est libre, les joueurs peuvent échanger tout contre n'importe quoi jusqu'à ce que chacun déclare les échanges terminés d'un commun accord.
  • Construction des commerces. Chaque joueur peut placer ses jetons de commerces sur les bâtiments dont il est propriétaire. Il n'y a pas d'obligation d'occuper tous les bâtiments dont on est propriétaire ni de construire toutes les tuiles de commerce que l'on possède.
  • Attribution des revenus. Chaque joueur reçoit des revenus selon les commerces qu'il possède sur le plateau.

Ce qui motive les joueurs à négocier, ce sont les revenus qui dépendent de la taille des commerces. La taille d'un commerce se mesure au nombre de tuiles voisines de ce commerce sur le plateau de jeu.

Ainsi, vous serez amenés à convoiter les titres de propriété des bâtiments voisins de vos commerces dans le but de les agrandir, ainsi que les tuiles de commerce correspondantes.

Un jeu fédérateur - Le grand plaisir de Chinatown est la simplicité de sa règle et l'accessibilité de son mécanisme. Si vous appréciez l'interactivité, vous serez comblés avec Chinatown, que vous soyez joueur occasionnel ou "gros joueur".

De la fraîcheur - Une partie de Chinatown est un régal d'interactivité entre les joueurs. Tout se négocie contre tout. Il faut pouvoir négocier, persuader, estimer la valeur de ce que l'on achète et vend, garder l'oreille en alerte aux propositions des autres joueurs.

Les situations difficiles peuvent toujours se redresser, pour autant que vous gardiez le bâtiment qui développe votre empire, ou au contraire le bâtiment qui attire la convoitise de vos adversaires et vous ouvre la porte aux négociations.

De l'esthétisme - Pour couronner le plaisir du jeu, les graphismes sont très lisibles et de belle qualité. La règle est aussi claire et sans ambiguïté.

Aux côtés de Carambouille qui me rappelle des heures d'échanges et de rires, Chinatown s'érige en must des jeux d'interactivité et de négociation, accessible à un large public.

Cette réédition est bien vue, merci Filosofia pour ce beau travail.

Les raisons d'aimer

  • Esthétisme, ergonomie, simplicité et clarté de la règle.
  • Une interactivité exceptionnelle.
  • La plupart des situations peuvent se retourner et se rattraper, si vous gérez bien vos monnaies d'échange.

On pourra reprocher

  • La chance peut donner un coup de pouce, dans un sens ou dans l'autre. Il faut pouvoir accepter que le contrôle total n'est pas un objectif de Chinatown.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Benoît Remy

25 avis - 26 notes - 12ème contributeur
posté le 15/02/2012

Le jeu d'enchère le plus direct que je connaisse

Chinatown c'est du direct, c'est de la pure négociation qui se termine quand la plus grande langue et le plus roublard a fini de parler. Il faut choisir ses convives pour y jouer, il vaut mieux bien s'entendre sous risque de céder à une grande pression !

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Laurent172

0 avis - 29 notes - 49ème contributeur
posté le 28/08/2014

Cote cœur:

rhossito

0 avis - 13 notes - 73ème contributeur
posté le 26/06/2013

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 19 photos de reportage de "Chinatown". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires