Panier Mon panier
0

Keltis

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Commentaires

Keltis est un jeu inspiré des "Cités Perdues", pour 2 à 4 joueurs. Par combinaisons de cartes, les joueurs progressent simultanément plusieurs pions sur plusieurs parcours. Mais attention de ne pas être trop gourmand car chaque parcours entamé coûte des points de victoire et ne devient rentable qu'après une certaine distance. Pour pimenter la partie, des bonus jalonnent les parcours, que les joueurs tentent d'attraper le plus rapidement possible.

Un jeu de Reiner Knizia,
illustré par Claus Stephan, Martin Hoffmann,
édité par Filosofia (2008)

Deutscher Spiele Preis (ALLEMAGNE)
8ème prix (2008)
Japan Boardgame Prize (JAPON)
7ème prix (2008)
Spiel des Jahres (ALLEMAGNE)
Jeu de l'année (2008)
Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 10 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de combinaison de cartes
Thèmes:Abstrait
 
Complexité:    
Réflexion:    
Stratégie:    
Interactivité:    
Convivialité: calme  
Contrôle:    
Thème: abstrait  
Graphisme: graphisme passable  
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
 
Autres sélections:Jeux de société - pour un jeune ado (8-12 ans)
Jeux de société - pour 2 joueurs

Galerie photo


Vue d'ensemble du jeu. Sur le plateau de jeu, on voit les 5 pistes que les pions grimpent, parsemées de jetons de bonus. En bordure du plateau, une piste de score. A côté, une grosse pioche de cartes, que les joueurs vont utiliser pour fabriquer des séries qui permettent de grimper les pistes sur le plateau.


Zoom sur le plateau de jeu.

L'avis de NIM

Keltis est un jeu très inspiré des Cités perdues (qui était limité à 2 joueurs), cette fois en version de 2 à 4 joueurs.

Le principe du jeu - Cinq parcours de couleurs différentes s'étalent en rayons autour de la zone de départ des pions.

Au cours de la partie, les joueurs choisissent d'entamer ou pas chaque parcours avec leurs pions, et tentent d'aller le plus loin possible sur ce parcours en sachant que:

  • Un pion qui reste sur la zone de départ reste neutre pour le score.
  • Un pion qui entame un parcours rapporte des points négatifs sur les trois premières cases, puis positifs et de plus en plus rémunérateurs au delà.
  • Tout au long de chaque parcours, on trouve des bonus de points de victoire, des bonus de progression, et des pierres précieuses à collectionner.

Il semble donc judicieux de n'entamer un parcours que s'il on est sûr de pouvoir le rentabiliser.

Le gain de plus en plus rémunérateur des parcours encourage la spécialisation. Par contre, les bonus qui encouragent plutôt la diversification. C'est à vous de voir en fonction des circonstances!

Et comment avance-t-on les pions, alors? Avec des cartes. Chaque joueur a 8 cartes en main. A chaque tour de jeu, le joueur doit jouer une carte puis en repiocher une.

Les cartes ont une couleur et une valeur:

  • La couleur: elle détermine le couloir dans lequel le joueur doit faire progresser un de ses pions d'une case.
  • La valeur: au sein de chaque couleur, le joueur est obligé de jouer les cartes dans une séquence qui est soit croissante, soit décroissante. Par exemple je peux jouer une séquence jaune 0, 1, 1, 4, 7 (séquence croissante). A cette séquence je ne peux qu'ajouter une carte jaune de valeur supérieure ou égale à 7.

Il faut donc être attentif aux valeurs jouées, car de trop grands sauts de valeur vont compliquer votre progression sur le parcours.

Le plaisir du jeu - On retrouve dans Keltis une ambiance très proche des Les Cités perdues. Keltis a l'avantage de se jouer de 2 à 4 joueurs. Les cartes de bonus sur le parcours apportent quelques rebondissements qui le rendent plus léger, plus familial.

Par contre, s'il ne s'agissait que de jouer à 2 joueurs, je resterais fidèle aux Les Cités perdues que je trouve plus fin tactiquement (car chaque carte de couleur n'existe qu'en un seul exemplaire, et il n'y a pas les cartes de bonus qui amplifient le côté "chance" du tirage des couleurs) et beaucoup plus séduisant esthétiquement.

Keltis a remporté le prix du jeu de l'année 2008 en Allemagne. On sait que ce prix encourage la connaissance des jeux contemporains auprès du grand public. Dans cette optique, Keltis était un bon choix.

Les raisons d'aimer

  • Simple, accessible
  • Fluide, calme, délassant

On pourra reprocher

  • Le graphisme "pique aux yeux" (c'est une question de goût)
  • Interaction limitée entre les joueurs
  • Peu de contrôle à 4 joueurs

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Reportage photo

Consultez les 17 photos de reportage de "Keltis". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Vos commentaires