Panier Mon panier
0
Panier

Kingdomino

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Développez le plus prestigieux des Royaumes! Vous incarnez un seigneur en quête de terres pour étendre son royaume. Au sein de son royaume, chaque domaine vous apportera d'autant plus de prestige qu'il sera vaste et contiendra de riches bâtiments.

Un jeu de Bruno Cathala,
illustré par Cyril Bouquet,
édité par Blue Orange (2016)

Jeu de l'Année (FRANCE)
Finaliste (2017)
Prix:20.50 €
Disponibilité:En stock
Votre avantage:❤ 10 points de fidélité (explication)
Ajouter au panier
Cote cœur de NIM:
Cote cœur joueurs: (9 avis)
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de placement
Thèmes:Développement
Moyen-age
Urbanisme / Construction
 
Complexité: simple  
Réflexion:   concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:    
Convivialité: calme  
Contrôle:   contrôle
Thème:    
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société pour un jeune ado (8-12 ans)
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société pour 2 joueurs
Top Jeux de société de stratégie

Galerie photo



Un royaume complété de Kingdomino. Chaque domaine (désert, lac, forêt etc.) rapporte un score qui correspond à sa taille (nombre de cases) multipliée par son prestige (nombre de couronnes).

L'avis de NIM

Qui aurait pu croire qu'un jeu de dominos puisse apporter autant de fraîcheur et d'envie de jouer à un jeu société? Je parie que même l'auteur Bruno Cathala et l'éditeur Blue Orange ne prévoyaient un tel enthousiasme. Kingdomino est une preuve que l'élégance se trouve souvent dans la simplicité.

Le but du jeu - Chaque joueur possède un château. Au cours de la partie, chacun va construire un royaume autour de son château. Ce royaume formera une grille de 5x5 cases, construite à l'aide de dominos (1 domino = 2 cases). Le royaume sera divisé en territoires: champs, prairies, forêts, mers, montagnes et mines.

Lorsque tous les dominos auront été joués, on procèdera au décompte d'une façon très simple:

  • Chaque territoire rapporte un nombre de points égal au nombre de cases multiplié par le nombre de couronnes dans le territoire. Par exemple, sur la première photo ci-dessus, l'étendue d'eau rapporte 10 points = 5 cases x 2 couronnes.
  • Un bonus de 10 points si le château se trouve exactement au centre de la grille.
  • Un bonus de 5 points si la grille est complète. Il arrive qu'un joueur ne complète pas sa grille si, au cours de la partie, il ne parvient pas à poser un domino en respectant la règle de connexion (que j'explique après). Les joueurs très distraits peuvent aussi avoir le problème, en posant mal les dominos et en laissant des trous isolés dans la grille!

Quand on joue à 2 joueurs et que l'on maîtrise Kingdomino, on peut jouer en construisant un grand royaume de 7x7 cases. C'est plus calculatoire mais passionant à jouer!

Le principe du jeu - Le tour de jeu est aussi simple que génial. Au début du tour de jeu, le centre de la table contient la série de dominos que les joueurs ajouteront à leur royaume à ce tour-ci. Chaque domino est recouvert par le pion roi du joueur qui l'a choisi au tour précédent (ou au tout début de la partie). Je vais les appeler "les dominos de ce tour-ci".

Avant de les ajouter aux royaumes, on va d'abord piocher une nouvelle série de dominos que les joueurs poseront au prochain tour. Je vais les appeler "les dominos du prochain tour". Vous suivez?

On peut maintenant commencer la pose des dominos de ce tour-ci. On suit la séquence de dominos dans l'ordre de leur numérotation croissante.

Le joueur qui a son roi sur le premier domino commence. Il ajoute le domino à son royaume, puis pose son roi sur un domino libre du prochain tour. On passe ensuite au domino suivant et ainsi de suite.

En posant son roi sur le domino du prochain tour, le joueur fait ainsi deux choix:

  • Il choisit le domino qu'il ajoutera à son royaume au prochain tour,
  • Mais il choisit aussi sa position dans le prochain tour de jeu: s'il prend un petit domino, il jouera plus tôt et aura donc un meilleur choix pour les dominos du tour suivant. S'il prend un gros domino, il aura un domino "plus fort" mais jouera plus tard dans le tour.

La règle de pose d'un domino est toute simple. Le domino est correctement posé:

  • S'il touche le château par un bord (ce sera toujours le cas pour le tout premier domino de la partie).
  • S'il touche un autre domino (ou plusieurs) en ayant au minimum une correspondance de terrain.

Donc, si vous ne pouvez ni toucher le château, ni mettre un terrain en correspondance avec un autre domino, alors vous ne pouvez pas poser le domino que vous avez choisi. Vous le défaussez, et vous aurez un vilain "trou" sur votre royaume en fin de partie... et perdu le bonus de 5 points accordé à un royaume complet.

Le verdict - Un régal de simplicité, d'élégance de règle, de fluidité et d'intelligence. On enchaîne les parties avec plaisir car elles ne durent jamais très longtemps. On peut d'ailleurs jouer en mode épique en cumulant les points de 3 parties.

Le jeu à deux est calculatoire et stratégique. L'adaptation pour deux joueurs est toute simple: on joue avec deux rois chacun, et donc on choisit deux tuiles par tour plutôt qu'une.

Le jeu à 3 ou 4 est plus opportuniste mais tout aussi agréable. Personnellement, c'est surtout à deux joueurs que j'aime le pratiquer car c'est là qu'il est le plus interactif et stratégique.

Il y a des jeux comme ça qui accrochent dès que l'on commence à y jouer. Kingdomino est un de ceux-là. Et je ne parle pas juste de moi: tous les joueurs que je vois en animation ou au magasin ont envie de s'y mettre dès qu'ils en ont saisi la mécanique.

Une très belle réussite de Bruno Cathala, avec des illustrations parsemées de petits clins d'oeil de Cyril Bouquet, et une édition impeccable de Blue Orange.

Les raisons d'aimer

  • Une édition impeccable et des illustrations sympathiques
  • Un jeu de dominos super rafraichissant d'originalité
  • Une mécanique très simple et fluide
  • La fameuse "frustration" chère à Bruno Cathala, de devoir choisir entre prendre des dominos forts ou être en bonne position dans le tour
  • Le mode 7x7 à 2 joueurs, passionant!

On pourra reprocher

  • Zéro défaut!

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

flyingmat

posté le 05/06/2017

Fast domino's

I found my thrill, (et ma tuile....)

Acheté hier, adopté aujourd'hui. Fortement sceptique quant au fait qu'un simple jeu de dominos au design enfantin puisse révolutionner nos après-midi jeux en famille, j'ai été séduit à la première pose.... et le temps de choisir la seconde, tout notre petit monde était conquis! Une mécanique simplissime pour des choix cornéliens à tous les tours, 6 couleurs offrant des possibilités infinies. Reste la petite part de hasard lié à la succession plus ou moins heureuse des tirages, accompagné du souvent très à-propos "nondidju, si j'avais su...". Non, garder son château au centre est loin d'être un objectif déterminant, et non, finir son carré de 5x5 n'est pas nécessairement la solution la plus rentable malgré les points de bonus. Des stratégies diamétralement opposées peuvent menés à la victoire, et tout ça en moins de 15 minutes!

Rapide et malin, une grande claque ludique pour une petite boîte toute bête (et toute belle, quel matériel de qualité!).

Update une semaine plus tard: TOTALEMENT ADDICTIF !

Nombre de parties: énormément de parties jouées (plus de 20)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

azactod

posté le 17/12/2016

Excellent à tous les niveaux

Kingdomino c'est mon coup de coeur de l'année. Un jeu parfaitement équilibré à tous les niveaux (durée de la partie +- 15 min, facilité d'accès et chouette mécanique de jeu). Ce jeu est facilement jouable à partir de 7 ans, même pour quelqu'un n'ayant jamais joué au domino. Le matériel est de très bonne facture avec des tuiles colorés sur un thème toujours parlant (surtout aux enfants). Il y a moyen de pimenter le jeu avec quelques variantes simple. Bref, un "must have"

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

rolft

posté le 08/11/2016

Jouable à toute heure

Kingdomino adapte le principe du domino au jeu de société moderne.

L’excellent Sapiens l’a réalisé avec succès il y a peu et Kingdomino simplifie la sauce pour en faire un vrai jeu familial qui pourra être proposé à toute occasion quand on a 15 minutes devant soi.

Pour un jeu malgré tout calculatoire, j’ai juste un peu été dérangé par la forte différence de valeur des tuiles et ce malgré la mécanique de rééquilibrage.

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

GARCIA Antonin

posté le 07/09/2017

Cote cœur:

jejouejeuxpartage

posté le 18/08/2017

Cote cœur:

etanmirror

posté le 10/03/2017

Cote cœur:

Ludodav

posté le 01/03/2017

Cote cœur:

Altar

posté le 13/12/2016

Cote cœur:

muemjoapno

posté le 06/11/2016

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 8 photos de reportage de "Kingdomino". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires