Panier Mon panier
0
Panier

Manhattan

Galerie photo | Avis de NIM | | Reportage photo | Autres jeux à voir | Liens utiles | Commentaires

Revivez la fièvre des investisseurs qui ont façonné le paysage de Manhattan! Occupez le plus haut penthouse de la ville, ayez le plus d’immeubles dans le quartier et achetez les plus hauts appartements pour posséder le plus d’immeubles en ville!

Un jeu de Andreas Seyfarth,
illustré par Jacqui Davis,
édité par Act in Games (2018)

Deutscher Spiele Preis (ALLEMAGNE)
3ème prix (1994)
Spiel des Jahres (ALLEMAGNE)
Jeu de l'année (1994)
Prix:35.00 €
Disponibilité:En stock
Votre avantage:❤ 17 points de fidélité (explication)
Ajouter au panier
Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de placement et d'occupation
Thèmes:Amérique
Développement
Urbanisme / Construction
Ville
 
Complexité:    
Réflexion:    
Stratégie:    
Interactivité:   interactif
Convivialité: calme  
Contrôle:    
Thème: abstrait  
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie
 
Autres sélections:Jeux de société - pour jouer en famille
Jeux de société - pour un ado (12-16 ans)
Jeux de société - pour 2 joueurs
Jeux de société - les plus beaux

Galerie photo


L'avis de NIM

Quel bonheur d'avoir redécouvert le jeu Manhattan. Le jeu est paru en 1994. Je l'ai moi-même découvert en 2003... ce qui ne nous rajeunit pas. Il avait disparu des rayons faute de nouveau tirage. Et puis, la bonne nouvelle arrive en 2018. L'éditeur belge Act in Games semble partager le même bon souvenir de ce beau jeu, et décide d'en faire une nouvelle édition. Ce n'est pas un simple nouveau tirage de l'ancienne version, mais un tout nouvel habillage graphique et matériel, qui donne à Manhattan une nouvelle jeunesse.

La règle du jeu, elle, n'a pas changé. Elle n'a d'ailleurs pas pris une ride. Il y a certes un certain classicisme dans le style de jeu: placement et prise de majorité. Mais ce que j'aime dans Manhattan, comme dans tous les jeux que j'apprécie le plus d'ailleurs, c'est l'épure.

La règle est simple, sans fioriture, mais l'expérience de jeu est grisante. On ne s'égare pas dans les méandres d'une règle à tiroirs, mais au contraire on savoure le plaisir de la simplicité: on choisit un bloc, on choisit un lieu, on pose le bloc sur le lieu, et en fin de manche on compte les positions majoritaires, c'est aussi simple que cela!

Le principe du jeu - Au début de la partie, l'île de Manhattan est nue. Chaque joueur reçoit une série de blocs d'immeubles à sa couleur, de 1 à 4 étages par bloc, ainsi qu'une main de 4 cartes. Une carte indique un lieu de pose: le joueur peut choisir le quartier (parmi les 6 quartiers du plateau), mais la carte impose le lieu de pose dans le quartier (parmi les 9 positions possibles dans chaque quartier).

Le jeu se déroule en plusieurs manches (selon le nombre de joueurs). Au début d'une manche, les joueurs doivent choisir les blocs (le nombre de blocs dépend aussi du nombre de joueurs) qu'ils ont l'intention de construire pour la manche et les poser sur le plateau de leur architecte.

Et puis la manche commence. Le tour de jeu est tout simple: le joueur actif choisit un bloc, pose une carte, et pose le bloc dans le quartier de son choix, sur la position indiquée par la carte.

Un immeuble est un empilement d'un ou plusieurs blocs. Le propriétaire d'un immeuble est celui qui détient le bloc au sommet. Quand on pose un bloc, on peut entamer un nouvel immeuble, ou agrandir un immeuble existant. Quand on agrandit un meuble existant, on en devient le niveau propriétaire, mais il y a une condition pour pouvoir le faire: on doit posséder, après la pose du bloc, plus d'étages que le propriétaire précédent de l'immeuble. Le jeu de placement est donc une enchère déguisée!

A la fin de la manche, on fait un décompte partiel:

  • Niveau ville: le propriétaire de l'immeuble le plus haut de la ville gagne 3 points.
  • Niveau quartier: dans chaque quartier, le joueur propriétaire d'une majorité d'immeubles gagne 2 points.
  • Niveau immeuble: chaque immeuble rapporte 1 point à son propriétaire.

Le joueur qui possède le plus de points à la fin de la dernière manche est le vainqueur de la partie.

L'avis de NIM - Vous avez bien pressenti mon avis dans le chapitre d'introduction.

Ce que j'aime dans cette réédition, c'est toute la valeur ajoutée qu'elle apporte à l'original: les illustrations et le matériel sont magnifiques et contribuent au plaisir du jeu.

Mais le vrai plaisir que je tire de Manhattan en général (réédition ou pas), c'est le plaisir de cette règle épurée qui va à l'essentiel. Tant d'interaction et de dilemmes pour une simple règle de pose, c'est beau, tout simplement.

Les raisons d'aimer

  • La magnifique réédition, point de vue graphisme et matériel de jeu.
  • Un jeu intelligent et à la règle épurée.
  • Très abordable, on peut y jouer en famille avec des (grands) enfants, ou avec des amis joueurs occasionnels.
  • Une variante "expert" qui ajoute un nouveau quatrième objectif de score à chaque manche.
  • Fonctionne aussi très bien à deux joueurs.

On pourra reprocher

  • Un avantage au dernier joueur du tour de jeu. Heureusement, le premier joueur change à chaque manche pour rééquilibrer cet avantage.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Reportage photo

Consultez les 8 photos de reportage de "Manhattan". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Liens utiles

Vos commentaires