Panier Mon panier
0
Panier

Isle of Skye

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Au départ de votre château, bâtissez l'île de Skye en lui ajoutant des vertes collines, des plages de rêve et des chaînes de montagne. Élevez le bétail, produisez le précieux whisky qui fait votre réputation. Tuile par tuile, vous construisez un paysage en proposant un prix d'achat pour vos tuiles, que vous paierez pour les conserver, à moins qu'un adversaire ne vous les achète au prix que vous avez fixé... Évaluation du prix des tuiles, achats, ventes, constructions seront les maîtres mots de votre stratégie de construction.

Un jeu de Alexander Pfister, Andreas Pelikan,
illustré par Klemens Franz,
édité par Funforge (2016)

Swiss Gamers Award (SUISSE)
5ème prix (2015)
Prix:30.00 €
Disponibilité:Non disponible
Cote cœur joueurs: (4 avis)
Joueurs:2 - 5
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de développement et de mises
Thèmes:Développement
Urbanisme / Construction
 
Complexité:    
Réflexion:   concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:   interactif
Convivialité:    
Contrôle:   contrôle
Thème:    
Graphisme:   joli graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie

Galerie photo


Vue d'ensemble du matériel de jeu (source photo: Extralife.fr)

L'avis de NIM

Le jeu Isle of Skye a gagné le prix du jeu de l'année 2016 en Allemagne (grand pays du jeu) dans la catégorie "Connaisseurs". Une récompense très largement méritée parce que ce jeu propose tout ce que l'on peut attendre d'un bon jeu de stratégie: une mécanique simple et bien huilée (pas la peine de faire compliqué pour faire un jeu malin), une capacité de planification combinée à des choix opportunistes, de la gestion, de l'interaction, une bonne dynamique de jeu (on n'attend pas des plombes son tour de jeu), et une durée raisonnable (dans l'heure de jeu). Bref, tous les ingrédients réunis pour un coup de coeur.

Si vous lisez d'autres avis ici et là, vous trouverez une comparaison avec Carcassonne dans plus ou moins 99% des cas. Par conséquent, pour convenir aux usages, je vais y aller de ma comparaison: ce jeu ne ressemble pas du tout à Carcassonne. Bon allez, pour développer un peu, je dirais qu'il y a une familiarité visuelle dans la connexion de tuiles de paysages. Mais là où la connexion est la finalité dans Carcassonne, elle n'est ici qu'un instrument dans Isle of Skye qui est avant tout un jeu de gestion.

Le principe du jeu - Dans Isle of Skye, chaque joueur va développer un royaume autour de son château initial. Mais ce développement ne sera pas une sinécure car:

  • Le joueur devra payer chaque tuile paysage ajoutée à son royaume, que ce soient ses propres tuiles ou (mieux encore) celles de ses adversaires.
  • Le royaume sera évalué sur un ou plusieurs critères qui évoluent de tour en tour, mais que l'on connaît dès le début de la partie. Et ça, c'est une idée de génie.

Pour expliquer la configuration du jeu en quelques mots:

  • Au centre de la table, un petit plateau sert de piste de score, de compte tour, et d'indication des objectifs de points de victoire pour chaque tour.
  • Devant chaque joueur:
    • Le royaume qui commence par un chateau et grandit avec chaque tuile achetée
    • Un paravent pour programmer la valeur des tuiles que le joueur a sélectionnées.

Le tour de jeu en quelques mots:

  • Au début du tour de jeu, chaque joueur pioche 3 tuiles et les place devant son paravent. Ce sont les tuiles qu'il aimerait probablement utiliser pour agrandir son royaume.
  • Secrètement, chaque joueur programme la valeur de ses 3 tuiles: il doit placer une somme d'argent devant 2 des 3 tuiles et une hache devant la troisième pour signifier qu'elle sera défaussée pour ce tour-ci (de quoi pourrir les anticipations de vos adversaires!)
  • Les joueurs écartent leur paravent et défaussent la tuile marquée d'une hache.
  • En commençant par le premier joueur, chaque joueur peut décider d'acheter une tuile à un adversaire au prix que celui-ci a déterminé pour cette tuile. Certains joueurs auront donc une tuile en plus, d'autres une ou plusieurs tuiles en moins, voire rien du tout...!
  • Chaque joueur est maintenant obligé d'acheter les tuiles qui ne lui ont pas été achetées, au prix qu'il avait initialement fixé. C'est le "double tranchant" de votre mise: vous voudriez qu'elle soit peu chère pour vous mais trop chère pour être intéressante pour vos adversaires. Un choix pas facile!
  • Chaque joueur pose ensuite toutes les tuiles qu'il a achetées pour agrandir son royaume.
  • Chaque joueur calcule enfin ses points de victoire en fonction des critères de points de victoire de ce tour.

Le verdict - Malgré son apparence classique (à la Carcassonne... oui oui c'est vrai), Isle of Skye contient des mécanismes géniaux, et en particulier:

  • L'évaluation à double tranchant de la valeur des tuiles: c'est le prix qu'un adversaire vous paiera pour la tuile, mais si personne ne la prend c'est vous qui devrez payer.
  • Les critères de points de victoire qui changent à chaque tour de jeu. Mais ces critères sont connus dès le début de la partie, à vous donc d'adapter la croissance de votre royaume à l'ordre d'apparition des critères.

Un Jeu de l'Année 2016 pour joueurs connaisseurs largement mérité. Une présentation parfaite en termes de graphisme et de matériel. Bref, une réussite totale.

Les raisons d'aimer

  • Excellente présentation point de vue graphisme et matériel
  • Un développement des royaumes visuellement attrayant
  • Une mécanique riche mais peu complexe
  • Une combinaison de stratégie et d'opportunisme
  • Des choix à faire à chaque tour, à double tranchant
  • De l'interaction plus importante qu'il n'y paraît dans les achats
  • Des objectifs de points de victoire qui varient à chaque tour de jeu
  • Un jeu relativement accessible, pour ados motivés à partir d'environ 10 ans

On pourra reprocher

  • On peut être dépendant de l'ordre du tour pour le choix des tuiles clé, mais il est malgré tout rare de n'avoir que des tuiles "pourries".

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Li-An

posté le 24/08/2016

Un puzzle dans le jeu

Un jeu très sympathique avec une partie puzzle fascinante et plutôt riche - comment refermer ce satané océan ? Les différents petits mécanismes sont bien pensés, les objectifs aléatoires renouvellent bien les parties. Mais je n’ai mis que quatre étoiles parce que si je m’amuse énormément avec le puzzle, je n’ai jamais ressenti de stress particulier associé à l’enjeu dans mes parties.

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

etanmirror

posté le 10/03/2017

Cote cœur:

Ludodav

posté le 01/03/2017

Cote cœur:

Altar

posté le 13/12/2016

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 3 photos de reportage de "Isle of Skye". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

Li-An

posté le 24/08/2016 10:40:52

Ahhhhh, je l?aurai attendue celle-là :-) Maintenant, j?en veux une sur El Grande !

Li-An

posté le 24/08/2016 10:41:38

Oh oh, la police de caractère ne prend pas en compte l?apostrophe typographique. Ce n?est pas bien !

rolft

posté le 02/10/2016 08:25:37

Bien vu ton analyse Nicolas, je n'ai pas encore eu l'occasion d'y jouer mais j'ai lu les règles et le c?ur du jeu est bien à rapprocher des excellents Demetra ou autre Vents de Nord pour la mise en vente des tuiles.

Isle of Skye a repris le concept en le simplifiant et le rendant ainsi accessible au plus grand nombre.

Nicolas Maréchal

posté le 02/10/2016 21:35:05

Merci rolft :-)