Panier Mon panier
0

25/06/2005: Reportage de la 22ème soirée Jeux de NIM

Il y a un sacré rayon de jeux proposés pour la soirée. Nous les sélectionnons tous en les pratiquant à l'avance, en préparant des règles résumées, et vous en trouvez toujours plusieurs nouveaux chaque mois.

On aperçoit, entre autres, les jeux introduits récemment comme Santiago, China, Marco Polo expedition, Les Chevaliers de la Table Ronde, Time's up!, Niagara, Himalaya, Les Rondins des bois...

Pour les vacances, nous préparons d'autres nouvelles introductions qui seront bien dans l'esprit des jeux de l'été, et qui je l'espère vous plairont.

Le rayon des jeux sous cello. Un bonheur pour les joueurs, qui ont en plus l'occasion de pratiquer les jeux dans la soirée.

Une première mise en main de Bombay bazar, avant que Carine ne vienne en expliquer la règle et les subtilités.

Bombay bazar est un jeu de connexion très malin pour les enfants. Ce que l'on connecte, ce sont des morceaux de trompe d'éléphant, dans le but de fabriquer la plus longue trompe d'éléphant possible. Il ne faut pas "se mordre la queue", ni se faire enfermer par la trompe des autres.

Eric a apporté Ubongo pour le découvrir en compagnie des joueurs de la soirée. Dans Ubongo, il y a des pièces de type "Tetris" (ou pentomino), que l'on doit emboîter l'une dans l'autre pour remplir une figure imposée. C'est un concours de vitesse, chaque joueur a son propre "problème" de construction à résoudre. Les joueurs les plus rapides ont le plus de flexibilité pour choisir des pierres précieuses alignées sur un plateau.

Incontestablement, le jeu est superbe. Dans la pratique, il est très individualiste (chacun son problème), et le plateau de perles n'offre pas beaucoup de possibilité d'interactions ou de tactiques. Eric m'a dit qu'il travaillait à une variante de la règle qui introduit plus d'éléments tactiques, et donc plus d'interactivité entre le jeu des joueurs. J'attends de l'avoir analysée pour savoir si Ubongo peut trouver sa place chez Jeux de NIM.



Le succès des Chevaliers de la Table Ronde, le nouveau jeu de Serge Laget et Bruno Cathala édité chez Days of Wonder, est énorme. Une fois de plus, le jeu a tourné non-stop toute la soirée. J'ai remarqué qu'avec la pratique, les joueurs maîtrisent de mieux en mieux la progression du bien par rapport au mal. Le taux d'épées blanches (qui marquent les victoires du bien) était beaucoup plus élevé qu'il y a un mois.

Ce qu'il y a de bien avec Les Chevaliers de la Table Ronde, c'est que la règle peut s'adapter à l'expérience des joueurs. Il est possible d'ajuster le niveau de complexité du jeu en fonction de l'expérience.

Dans la catégorie des jeux drôles, il y en a un qui fait l'unanimité, c'est le jeu Les Rondins des bois d'Yves Renou. Un jeu de construction, de course, et d'un zeste de "filouterie". Le point fort des Rondins des bois, c'est que sa règle trouve un public autant chez les jeunes enfants que chez les adultes. Rare sont les jeux qui peuvent se vanter d'apporter un intérêt égal pour une tranche d'âge aussi variée. Et puis, les constructions délirantes (en tenant d'une main, avec les pouces, avec le menton sur la table...) sont des sujets à fou rires.