Panier Mon panier
0

Le Collier de la Reine

Galerie photo | L'avis de NIM | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

Réalisez les plus beaux colliers pour la reine et tirez-en le meilleur prix en tenant compte de la mode et de la rareté des pierres précieuses

Un jeu de Bruno Cathala, Bruno Faidutti,
illustré par Humbert Chabuel, Pierre-Alain Chartier,
édité par Days of Wonder (2003)

Jeu de l'Année (FRANCE)
Finaliste (2003)
Cote cœur joueurs:postez un avis
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de combinaison et de commerce
Thèmes:Joaillerie
Pierres précieuses
 
Complexité:    
Réflexion:    
Stratégie:    
Interactivité:    
Convivialité:    
Contrôle:    
Thème:   immersif
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société les plus beaux
 
Autres sélections:Jeux de société - pour jouer en famille
Jeux de société - pour un ado (12-16 ans)
Jeux de société - au thème immersif

Galerie photo


Chaque joueur tient en main des pierres précieuses, ainsi que des personnages de la cour ou des complices plus douteux qui aideront à tirer meilleur parti des achats ou des ventes de pierres (partie inférieure de la photo). Au centre de la table, le marché de 5 cartes, avec un petit anneau sur chaque carte indiquant sa valeur actuelle. La valeur de la carte décroît (l'anneau glisse vers le bas) si la carte est boudée par les joueurs (partie centrale de la photo). Au centre de la table également, l'indice de mode des pierres précieuses (partie supérieure droite de la photo) qui influence la valeur des parures vendues par les joueurs. Au cours de la vente, lorsque les joueurs révèlent leur parure, on calculera aussi l'indice de rareté des pierres précieuses, les plus rares voient leur valeur augmenter.


Les illustrations des cartes sont belles et raffinées, en parfaite harmonie avec le thème du jeu. Les pouvoirs des personnages sont aussi bien dans l'esprit du jeu. Ce qui fait du Collier de la Reine un jeu de cartes à thème fort, ce qui n'est pas si courant.

L'avis de NIM

Le Collier de la Reine est le fruit d'une collaboration entre Bruno Cathala et Bruno Faidutti, qui apprécient de créer ensembles puisqu'ils ont aussi réalisé La Fièvre de l'or, Igloo Igloo, Mission Planète Rouge...

A chaque fois, on y retrouve les inspirations de l'un et l'autre. En particulier, dans Le Collier de la Reine, on a un jeu de collection-enchères-majorité réglé comme une horloge, saupoudré du grain de folie de personnages aux effets spéciaux et de pierres à la rareté et donc à la valeur variable. On retrouve cette dualité dans tous les jeux du duo: elle est source de fraîcheur dans des jeux bien réglés, à moins que ce ne soit de rigueur dans des jeux fous.

Dans Le Collier de la Reine, on sent l'ambiance de la cour, la rivalité pour plaire au couple Royal et les complots qui en découlent. Chaque joueur doit collectionner des pierres en les achetant au marché et, au cours des trois ventes de la partie, fabriquer une parure qui séduira la Reine. Pour arriver à ses fins, le joueur est tenté d'utiliser des complicités plus ou moins douteuses pour progresser ou pour gêner ses adversaires. Sur le marché, les cartes (pierres et personnages) qui ne sont pas choisies voient leur valeur d'achat dépréciée: elles deviennent donc plus attractives.

Le Collier de la Reine est un jeu que j'apprécie parce qu'il est simple et dynamique. Je le classe dans une catégorie équivalente au jeu Citadelles. Le jeu est un cocktail de jeu de collection, d'un peu de gestion et de mémoire, de bluff et de prises de risque, de coups fourrés. Ce n'est pas un jeu aux possibilités innombrables (on ne joue pas aux échecs), mais c'est un jeu d'ambiance agréable, raisonnablement malin sans être casse-tête.

A deux joueurs, le jeu est le plus subtil parce que l'on maîtrise mieux les offres du marché et que l'on retient plus facilement ce que possède l'adversaire: l'anticipation et le bluff lors des ventes ont alors une grande importance. Avec un plus grand nombre de joueurs, le jeu se maîtrise moins, la subtilité fait place à plus d'ambiance.

Les raisons d'aimer

  • La qualité du matériel, de toute évidence signé Days of Wonder
  • La parfaite harmonie de l'ensemble jeu-thème-graphisme.
  • La variété des mécanismes pour un jeu malgré tout très simple: enchères descendantes, collections qu'il ne suffit pas d'avoir grande mais qu'il faut aussi gérer d'une vente à l'autre, les majorités (les ventes) et minorités (la rareté), les personnages à effets spéciaux...
  • Une touche de féminité dans le titre et dans le thème qui invitent à l'idée cadeau pour vous mesdames/mesdemoiselles.

On pourra reprocher

  • La possible impression de répétitivité au cours de la partie, que je n'attribue pas au jeu lui-même mais plutôt à la manipulation des cartes et des anneaux sur les cartes.

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires