Panier Mon panier
0
Panier

Desperados of Dice Town

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

La vie est dure pour les desperados: tous les membres de votre gang sont en prison! Libérez-les rapidement avant que vos adversaires ne vous attaquent et vous fassent perdre toute votre fortune! Desperados of Dice Town est un jeu qui se déroule dans l'univers de Dice Town, mais il est un jeu indépendant et différent de Dice Town, pas une extension.

Un jeu de Bruno Cathala, Ludovic Maublanc,
illustré par Pierre Lechevalier,
édité par Matagot (2014)

Prix de Saint-Herblain (FRANCE)
Finaliste (2015)
Prix:20.00 €
Disponibilité:Non disponible
Cote cœur de NIM:
Cote cœur joueurs: (6 avis)
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 8 ans
Durée:Court (<30 min)
Public:un jeune ado (8-12 ans)
un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de dés et d'affrontement
Thèmes:Cowboys
Western
 
Complexité:    
Réflexion:    
Stratégie:    
Interactivité:   interactif
Convivialité:   animé
Contrôle: chaos  
Thème:   immersif
Graphisme:   admirable graphisme
Matériel:   bon matériel
 
Top Jeux de société pour jouer en famille
Top Jeux de société pour un jeune ado (8-12 ans)
Top Jeux de société pour un ado (12-16 ans)
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)

Galerie photo


Je ne résiste pas à l'envie de vous partager quelques superbes dessins de Piero réalisés pour Desperados of Dice Town


Quelques cartes de personnages


Deux exemples de cartes spéciales

L'avis de NIM

C'est la bagarre générale! Tous les gangs de la ville sont sous les verrous. Votre objectif: libérer votre gang et être le plus riche de la ville. Mais tout n'est pas simple, car vos adversaires ont la même intention et au rythme des évasions, la ville devient rapidement le terrain d'une bagarre généralisée.

Desperados of Dice Town, c'est un nouveau Dice Town? - Tout d'abord un petit mot pour ceux d'entre vous qui connaissent le jeu Dice Town.

Desperados of Dice Town est un jeu créé par les mêmes auteurs Bruno Cathala et Ludovic Maublanc, gribouillé par le même illustrateur Pierre Lechevalier (Pierô pour les intîmes), et mis en oeuvre par le même éditeur Matagot.

Lorsque Bruno et Ludo ont imaginé un nouveau jeu à base de cartes et de dés, l'idée est naturellement venue de l'intégrer au même univers que Dice Town. Mais la comparaison s'arrête là. Les deux jeux sont très différents dans leurs mécanismes.

Si vous avez aimé l'un, il y a de bonnes chances que vous aimiez l'autre, mais Desperados ne fera pas doublon dans votre ludothèque.

Le duo prolifique - Bruno et Ludo aiment visiblement travailler ensemble pour développer des jeux, depuis les petits jeux d'ambiance foufous comme C'est pas faux! aux grands jeux de stratégie comme Cyclades.

Dans cette diversité, il y a deux constantes que j'apprécie: tous leurs jeux sont très interactifs et reposent sur des mécanismes simples (même dans un gros jeu comme Cyclades).

Desperados of Dice Town ne faillit pas à la règle, c'est un petit jeu accessible pour jouer en famille, astucieux et interactif avec de la baston, des cartes pour faire de jolis coups fourrés, et des dés pour titiller sa chance.

Le principe du jeu - Chaque joueur a 5 membres de gang devant lui, sous forme de cartes rondes, et reconnaissables par un symbole (une bouteille d'alcool, un poing, un couteau, un pistolet...).

Au début de la partie, ils sont tous du côté "prison". Au-dessus du personnage, il y a une valeur de 2 à 6 indiquant le nombre d'actions à jouer pour le libérer. Jouer une action consiste à tourner la carte (comme si on tournait le verrou), pour faire descendre la valeur jusqu'à zéro, représenté par un trousseau de clé qui libère le personnage.

Au verso de la carte, le personnage est libéré, et dans ce cas jouer une action consiste généralement à faire perdre des dollars aux joueurs adverses qui n'ont pas encore libéré ce personnage.

Et c'est bien là le coeur du jeu: il vaut mieux ne pas trop jouer dans son coin mais observer le rythme de libération des personnages adverses pour éviter de vous faire dépouiller de vos dollars. Pourquoi? Parce que pour gagner, il faut avoir libéré vos 5 personnages ET être le plus riche, mais aussi parce qu'un joueur ruiné est éliminé de la partie.

Je ne vous ai pas encore parlé des cartes spéciales. Elles offrent une ribambelle d'actions en votre faveur ou en défaveur de vos adversaires. Au cours de la partie, il est toujours bon d'en avoir quelques-unes sous le coude pour ennuyer vos adversaires ou les faire hésiter à vous attaquer.

Le tour de jeu en quelques mots - Le tour de jeu est très simple. A votre tour, vous lancez les 4 dés. Vous avez droit à un maximum de 3 lancer, en choisissant à chaque fois les dés que vous souhaitez relancer. Les lancer de dés se font dans la boîte de jeu et c'est assez sympa.

A l'issue de vos lancer, vous devez jouer l'une des 3 options suivantes:

  • Si vous avez au moins un symbole action et au moins un symbole personnage, alors vous pouvez jouer autant d'actions que de symboles action, mais uniquement sur les personnages correspondant aux symboles obtenus. Comme je le disais plus haut, une action sur un personnage emprisonné consiste à le rapprocher de la libération, et une action sur un personnage libéré le fait agir.
  • Si vous avez un brelan ou un carré de symboles, alors vous pouvez piocher des cartes spéciales. Avec un brelan, vous piochez 3 cartes, en choisissez une et défaussez les 2 autres. Avec un carré, vous piochez 4 cartes, en choisissez 2 et défaussez les 2 autres.
  • Si vous n'avez rien de tout ça, on dit que vous avez obtenu "une misère" et, pour vous consoler, vous prenez la première carte spéciale de la pioche, ce qui n'est pas négligeable.

Si un joueur est ruiné, il est exclu de la partie. Il est donc possible de gagner en ruinant tous vos adversaires. Mais l'objectif normal de victoire, c'est de libérer vos personnages ET d'être le plus riche. Lorsque vous libérez votre cinquième personnage, vous vérifiez si vous êtes le plus riche. Si c'est le cas, vous avez gagné! Si pas, la partie continue jusqu'à ce qu'un joueur rencontre les 2 conditions simultanément.

Le verdict - Desperados of Dice Town est un petit jeu familial, rapide et bourrin. Un style qui accroche souvent les enfants / ados, mais aussi les adultes amateurs d'ambiance et d'interaction.

Dans une époque surtout dominée par des jeux d'optimisation beaucoup plus politiquement corrects, ça fait un bien fou de se lâcher sur un petit jeu bourrin dans le style de Desperados of Dice Town, King of Tokyo, Camelot, Bang! ou encore Citadelles, Smallworld...

Au plaisir du jeu, on ajoute le plaisir des yeux avec des illustrations très sympathiques signée Pierô.

Voilà donc un petit jeu d'ambiance qui pourrait bien rythmer vos pauses ludiques pendant les vacances...

Les raisons d'aimer

  • Simple, accessible pour jouer en famille
  • Ambiance et interaction
  • Les cartes spéciales qui permettent de jolis coups fourrés
  • Le lancer de dés dans la boîte
  • Les chouettes illustrations de Pierô

On pourra reprocher

  • C'est un jeu de dés, et donc il faut "faire avec" et accepter que tous les tirages ne tombent pas pile poil sur la combinaison rêvée

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

Thornhill28

posté le 11/08/2017

Encore un très bon jeu au royaume des brigands bien aimés

Déjà un grand bravo pour les illustrations qui participent au plaisir du jeu. Les règles sont faciles à expliquer, le jeu est fluide, on ne s'ennuie pas un seul moment , le jeu est bien équilibré, y aî joué plusieurs heures d'affilée. Très bien à 4 joueurs je trouve !

Autre point important y a du suspense , et on peut" se chambrer " entre adversaires de jeu. Mettre une musique de western en sourdine et c'est le top !

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

1konu

posté le 08/12/2014

Pan c'est mort !

Jeu de hasard. Chaque personnage est doté de pouvoirs certains son beaucoup plus fort que d'autres du coup on a envie de prendre toujours la même famille. C'est dommage car les cartes sont magnifiques les jetons de poker sont joli (mais en carton). Contrairement au thème on a pas l'impression d'être un cow-boy !

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

rolft

posté le 30/04/2014

Bon enfant

Un sous King of Tokyo a priori un peu raté (personnages de départ déséquilibres, facteur chance trop,important,...). Mais vu que King of Tokyo n.a pas de concurrent je suis très content que les auteurs aient développé un jeu du même style et je ne demande qu'à y rejouer pour revoir mon jugement à la hausse

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

wouliouch

posté le 28/12/2015

Cote cœur:

Altar

posté le 16/12/2014

Cote cœur:

muemjoapno

posté le 28/06/2014

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 13 photos de reportage de "Desperados of Dice Town". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

Li-An

posté le 16/05/2014 11:49:23

Ah ben, je me suis vite ennuyé à King of Tokyo alors je crois que le jeu n'est pas pour moi.

Nicolas Maréchal

posté le 16/05/2014 21:50:00

Ils sont proches en style, en effet...