Panier Mon panier
0
Panier

Deus

Galerie photo | L'avis de NIM | Avis des joueurs | Reportage photo | Autres jeux à voir | Collections | Liens utiles | Commentaires

A la tête d'une civilisation du monde antique, vous explorez des terres inconnues pour développer votre empire. Fondez des nouvelles villes et construisez des bâtiments pour exploiter les ressources naturelles, établir des routes commerciales, partir à la conquête des villages barbares ou accroitre vos connaissances scientifiques. N'oubliez pas d'entretenir de bonnes relations avec les dieux! Rendez-leur hommage en leur faisant des offrandes et en construisant des temples fabuleux.

Un jeu de Sébastien Dujardin,
illustré par Christine Deschamps, Ian Parovel, Paul Laffond,
édité par Pearl Games (2014)

Jeu de l'Année (FRANCE)
Finaliste (2015)
Meeples Choice Award (ÉTATS-UNIS)
Finaliste (2014)
Spiel des Jahres (ALLEMAGNE)
Jeu recommandé "Experts" (2015)
Prix:50.00 €
Disponibilité:En stock
Votre avantage:❤ 25 points de fidélité (explication)
Ajouter au panier
Cote cœur de NIM:
Cote cœur joueurs: (8 avis)
Joueurs:2 - 4
Âge:à partir de 12 ans
Durée:Moyen (<60 min)
Public:un ado (12-16 ans)
un adulte (16 ans et +)
 
Type:Jeu de développement
Thèmes:Développement
Urbanisme / Construction
 
Complexité:    
Réflexion:   concentré
Stratégie:   stratégique
Interactivité:   interactif
Convivialité: calme  
Contrôle:   contrôle
Thème:    
Graphisme:    
Matériel:    
 
Top Jeux de société pour joueurs passionnés
Top Jeux de société pour un adulte (16 ans et +)
Top Jeux de société de stratégie

Galerie photo


L'avis de NIM

Un p'tit clin d'oeil à Sébastien Dujardin - On connaît bien Sébastien Dujardin, puisqu'il habite pas trop loin d'Enghien et a toujours été grand amateur de la chose ludique. Nous nous sommes d'ailleurs rencontrés pour la première fois il y a juste 10 ans, alors que Sébastien recherchait un certain jeu Caylus qui venait de sortir sur les étals ludiques. Sébastien nous a ainsi débusqué sur le net, sur le petit site naissant de Jeux de NIM.

Un long chemin parcouru depuis... Co-auteur du jeu Troyes, il s'est jeté à l'eau en décidant de l'auto-éditer en 2010. Le nom de la maison d'édition: Pearl Games (ce qui nous donne un indice sur ses goûts musicaux). Au rythme d'un jeu par an, Pearl Games a continué son petit bonhomme de chemin, en se créant une jolie reconnaissance dans la communauté ludique.

Nouveau bond de 5 ans (Sébastien semble amateur de plans quinquennaux) et nouveau grand jalon ludique: Deus est le premier jeu Pearl Games dont Sébastien est l'unique auteur! Une aventure terriblement grisante, puisque Deus est sa création propre, depuis les premiers coups de crayon sur un prototype jusqu'à la production de la boîte finale. On imagine bien que la première présentation de Deus sur le grand salon d'Essen a dû faire autant d'effet qu'un saut en parachute...

Bon, parlons de Deus alors - Alors, je vais être clair et direct: Deus est pour moi le "monument" ludique de Pearl Games. C'est même UN monument ludique qui trône fièrement aux côtés de jeux comme Catane et 7 Wonders. Et je ne cite pas ces deux noms au hasard, car Deus boxe dans la même catégorie point de vue style et niveau de jeu.

Deus est un double jeu de développement:

  • Un développement "sur plateau", au centre de la table (à la Catane), sur lequel vous posez des bâtiments de différents types. C'est le lieu d'interaction entre les joueurs pour occuper les territoires qui vous intéressent et combattre les villages barbares qui rapportent des points de victoire.
  • Et un développement "sur cartes", devant vous (à la 7 Wonders), où chaque type de carte permet à la fois de construire un bâtiment et de réaliser un type d'action particulier, où vous chercherez un bon compromis entre spécialisation et diversification pour obtenir les revenus nécessaires à votre développement, et tant qu'à faire gagner un maximum de points de victoire.

La beauté de Deus, c'est que vous jouez sur ces 2 axes de développement qui s'entrecroisent. Et pourtant, malgré cette originalité et cette grande richesse de jeu, la règle à proprement parler est d'une simplicité élémentaire.

Le principe du jeu - Au centre de la table, une zone de jeu modulable selon vos envies: vous pouvez la disposer en bloc, comme sur la photo ci-dessus, ce qui est la configuration par défaut, mais vous pouvez aussi l'étirer en long pour varier le style de développement et d'interaction. On y trouve les territoires sur lesquels vous allez développer votre civilisation. Au début de la partie, vous construirez votre premier bâtiment sur un territoire en bordure du plateau, et ensuite vous vous développerez de proche en proche.

Devant vous, un plateau en bandeau vous permet de classer vos cartes en 6 colonnes. Chaque colonne correspond à une couleur, à un type de bâtiment et à un type d'effet de carte. Par exemple, le vert correspond à la production. Jouer une carte verte permet de construire un bâtiment de production sur le plateau. Et appliquer l'effet d'une carte verte permet de produire des ressources grâce à vos bâtiments de production.

Le tour de jeu est très simple. Lorsque vient votre tour, vous devez jouer une action parmi deux possibles:

  • Soit jouer une carte de votre main devant vous, à condition de pouvoir en payer le coût. Cette carte vous permet de construire un bâtiment du type correspondant sur le plateau de jeu. Et ensuite, vous pouvez activer les effets de TOUTES LES CARTES de la même colonne. Et c'est là le côté genial du jeu: plus vous avancez dans la partie, plus votre civilisation est développée et donc plus vous faites d'actions.
  • Soit défausser une ou plusieurs cartes pour obtenir la faveur d'un dieu et regarnir votre main à 5 cartes (voir plus si vous invoquez Minerve, la déesse scientifique). Selon le dieu invoqué, vous gagnerez de l'or, des ressources, des cartes supplémentaires, des points de victoire, mais aussi et surtout, de nouveaux bâtiments à construire.

J'aime l'équilibre nécessaire entre "le flux et le reflux" entre la première action et la deuxième action. Vous ne pouvez pas toujours construire, La deuxième action est de toute façon nécessaire, et du coup il faut trouver le bon rythme pour se recharger, et en profiter pour recycler les cartes qui ne vous intéressaient pas.

Je n'ai pas décrit tous les détails de la règle, mais vous en connaissez l'essentiel, et je vous assure qu'en quelques tours de jeu, on se sent parfaitement à l'aise avec la mécanique.

Le verdict - Waw, quelle richesse de jeu! Ce double développement sur cartes et sur plateau est une idée excellente et originale. Les possibilités stratégiques sont énormes, et le renouvellement assuré grâce à la variété des cartes et de leurs effets, et à la modularité du plateau de jeu.

En toute logique avec ce type de jeu, c'est à deux qu'il sera le plus stratégique et le plus interactif entre les joueurs, tandis qu'à quatre on perd un peu le contrôle sur ses adversaires et on finit donc par surtout se concentrer sur l'optimisation de son propre jeu.

Les raisons d'aimer

  • Une mécanique de jeu simple, fluide, et originale
  • Un grand plaisir de gérer le développement sur deux dimensions: le plateau commun et les cartes individuelles
  • Une grande richesse de jeu, et différentes possibilités de développer sa stratégie
  • Un matériel abondant et de très belle qualité
  • Une iconographie très claire pour les joueurs confirmés, et soutenue par un texte pour les joueurs qui débutent: bref les cartes sont très bien pensées

On pourra reprocher

  • Un choix graphique pas très heureux: une couverture de jeu trop terne d'un côté, et des cartes aux couleurs plutôt criardes de l'autre

L'avis des joueurs

Connectez-vous pour poster un avis

mtruchon

posté le 28/12/2015

Joyeux amalgame

Comme le dit la critique, ce jeu est un amalgame de 7 Wonders et de Catane et je dois dire que le résultat est assez satisfaisant.

Les stratégies sont extrêmement variées et il faut constamment réfléchir. Non seulement les cartes que l'ont choisies ont une influence (naturellement), mais aussi l'ordre dans lequel on les pose.

Le jeu se distingue assez de ses deux inspirations pour être acheté. J'ai déjà 7 Wonders, mais je ne regrette pas d'avoir aussi Deus. Il se distingue, tout en s'inscrivant dans une filiation. Une valeur sûre.

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

flyingmat

posté le 05/07/2015

Catane sans dé...us !

Un Catane puissance 3, avec les avantages (collecte et gestions des ressources, développement territorial, recherche de suprématie) sans les inconvénients (hasard du dés, commerce et ... cartes inutiles)! Petit tour d'horizon très subjectif (évidemment!) des gros plus (originaux ou pas) du jeu :

- Le remplacement des dés par les cartes provoque une diminution du facteur chance: si les cartes ne plaisent pas, une petite offrante (et quelques "bonus" au passage) pour une main plus favorable et ... le tour est joué!

- Les cartes, parlons-en! L'ordre de pose est primordial, en sachant que la première carte jouée dans une des 5 catégories proposées pourra être activée jusque 5 fois (voire plus grâce aux interactions inter-catégories) au cours de la partie. Autant dire qu'un "gagnez 3 PV" en bas de la pile peut rapporter son pesant d'ors (ah non... ca c'est une autre ^^) au décompte final.

- Le mécanisme de fin de jeu : il est réellement possible d'influencer le final grâce aux conditions multiples. Sans être surpris par une fin abrupte car un dernier tour de jeu est accordé pour parer au plus pressé si besoin est.

- Le déplacement des troupes militaires est un mécanisme que je trouve particulièrement utile et ne doit pas être sous-estimé !

- Le jeu est tout simplement limpide à 2. Je n'ai pas encore eu l'occasion de le (faire) découvrir à 3 ou 4 joueurs.

Attention , nous avons été légèrement déçus par les deux premières parties, principalement dû au fait que les quelques points décrits plus haut avaient été négligés. Cependant, une fois que le jeu est pris en main (ce qui va vite, en fait!), il est... divin !

Nombre de parties: beaucoup de parties jouées (plus de 5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

rolft

posté le 12/12/2014

Digne descendant

Deus est un jeu de colonisation / civilisation à mi-chemin entre les Colons de Catane et 7 Wonders, Deus a pour lui la simplicité des règles et la rapidité des parties qui lui ouvrent les portes aux joueurs occasionnels. Pour ceux-là, Deus constitue un beau cadeau, car la richesse stratégique et le plaisir ludique qui en découle sont énormes. Il va falloir se spécialiser, s'étendre, créer des sources de revenus et de PV, comboter à tout va. Même si les icônes se suffisent souvent à eux-mêmes, le texte explicatif qui les accompagne permettra de lever les doutes et de ne pas surcharger la règle de base, c'est particulièrement bien vu. Le double pouvoir des cartes permet de ne jamais se retrouver sans solution et la fin arrivera toujours trop vite tant il y a de choses à faire. A la fin de la partie, on n'a qu'une envie, en refaire une autre. Pour ces raisons je souhaite à Deus le même succès que ses prédécesseurs.

Nombre de parties: quelques parties jouées (2-5)

Cote cœur:
Graphisme:
Matériel:
Richesse:
Originalité:
Complexité:
Contrôle:
Convivialité:
Immersion:

Simsim

posté le 18/01/2016

Cote cœur:

metitloup

posté le 09/11/2015

Cote cœur:

Nate

posté le 24/07/2015

Cote cœur:

muemjoapno

posté le 14/06/2015

Cote cœur:

Laurent172

posté le 05/04/2015

Cote cœur:

Reportage photo

Consultez les 13 photos de reportage de "Deus". CLIQUEZ ICI.

Autres jeux à voir

Les collections des joueurs

Les joueurs du site ont classé le jeu dans les collections suivantes:

Liens utiles

Vos commentaires

Li-An

posté le 23/11/2014 18:33:03

Il y a un petit problème au niveau des accents sur ce billet. Et que j'aimerai lire un compte rendu sur ce jeu mais je sens que vous devez être très pris.

Nicolas Maréchal

posté le 23/11/2014 20:30:20

C'est corrigé, merci Li-An. Pour ce qui est de l'avis sur le jeu, c'est à mon avis le plus grandiose des jeux sortis chez Pearl Games, même si l'absence de nom de ville dans le titre le rend plus discret que ses prédécesseurs :-)

Li-An

posté le 05/03/2015 10:35:25

Ah toujours pas de compte-rendu mais je sais que vous l'aimez beaucoup ce jeu. Il va falloir que je visite d'autres sites pour me faire un avis :-)

Nicolas Maréchal

posté le 05/03/2015 20:48:58

L'avis de Rolft est tellement bon que j'y adhère à 100%

Li-An

posté le 11/04/2015 17:09:37

Ah ben voilà un compte rendu enthousiaste qui donne bien envie :-) Merci beaucoup.

Li-An

posté le 09/08/2017 09:13:33

Finalement, je me le suis offert mais à la lecture des règles, je n’ai pas compris l’intérêt des offrandes à Jupiter.

Martin Saint-Amand

posté le 09/08/2017 17:20:02

Bonjour,
L'offrande à Jupiter est un joker: vous choisissez le pouvoir du dieu que vous voulez invoquer. Ex: je défausse 5 cartes en invoquant Jupiter et choisis donc d'utiliser l'effet de Neptune. Je prends donc 12 ors!